Jorge Lorenzo retrouve la combinaison gagnante à Jerez

Cette seconde journée à Jerez n'a pas démenti la première déjà placée sous le signe de la domination d'un Jorge Lorenzo retrouvé. Débarrassé de ses problèmes techniques, de santé et de confiance, le Majorquin a déroulé sa partition pour se retrouver à la fin de la représentation en pole-position avec le nouveau record de la piste.

D'une régularité de métronome et ayant trouvé le secret du dernier secteur de la piste espagnole surchauffée, le voilà tout désigné comme le grand favori de la course de dimanche. Cependant, celui que l'on appelle "Por Fuera" ne s'enflamme pas.

Car lors de la conférence de presse, le double champion du monde a aimé rappeler à ses détracteurs qu'il revient de loin : "beaucoup de gens ont dit que j'étais en crise, que j'étais plus bas que terre, que je vivais le pire moment de ma carrière. Et puis, deux jours après, je fais ce chrono record. Cela prouve qu'en compétition, vous ne pouvez pas dire qu'un pilote est fini car le jour suivant, il peut se retrouver devant. Le contraire est d'ailleurs tout aussi vrai. Il faut tout simplement rester humble et saisir toutes les opportunités."

Des propos sensibles de la part du Majorquin qui s'est tout de même remis en cause pour en arriver au résultat constaté depuis le début du Grand Prix d'Espagne : "j'ai retrouvé ma confiance. J'ai changé un peu ma façon de piloter, et de penser sur la moto. Et ça marche très bien. Je n'ai pas le moindre souci physique. C'est la combinaison de plusieurs facteurs et je me sens bien à présent sur la moto." Cette moto est décidément un sport mental.

j'ai retrouvé ma confiance. J'ai changé un peu ma façon de piloter, et de penser sur la moto. Et ça marche très bien

Jorge Lorenzo

D'ailleurs, le soutien affiché par Yamaha avant le début des hostilités a-t-il été déterminant ? "Bien sûr, cela vous donne plus de sérénité, mais je n'ai jamais ressenti de pression au sujet du déroulement de mon contrat jusqu'à la fin 2016. J'essaie toujours de faire abstraction de ce qui se passe en dehors de la piste. Mais ce soutien de Yamaha alors que l'on ne gagne pas est un geste important."

Ces choses étant dites, quid, justement, de ce qui attend le pilote Yamaha sur la piste demain, dimanche ? "D'abord, avoir réalisé un nouveau record à l'occasion de cette pole-position a été quelque chose d'incroyable. J'ai fait pas mal de tours rapides dans ma carrière, mais celui-là été spécial. Faire 1'37.9 sous ces chaudes températures n'a pas été facile. Je n'ai pas pris de risques inconsidérés lors de la remise des gaz car je ne voulais pas me faire éjecter de la moto et risquer une blessure. En revanche j'ai travaillé mon freinage pour le retarder au maximum et j'ai essayé de rester le plus propre possible dans mes trajectoires. Et ça a marché."

"Marc Marquez sera fort demain, comme toujours, et il y aura aussi les Ducati" annonce Jorge Lorenzo qui ne cite pas Valentino Rossi. "La course sera une autre histoire, même si notre rythme est bon. Je peux faire régulièrement des 1'39 et je me sens bien avec les pneus medium, même lorsqu'ils sont usés. Nous verrons ce que ça donnera avec le réservoir plein et la pression de la course. Car si nous ne faisons pas une belle course, on ne pourra pas affirmer que nous sommes de retour."

Jorge Lorenzo compte quatre victoires à Jerez dont deux en MotoGP en 2010 et 2011. L'an dernier, il a fini quatrième du Grand Prix d'Espagne. Mais, alors, il n'avait pas encore trouvé la bonne combinaison...

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de qualifications
Tags andrea iannone, espagne, jerez, marc marquez, valentino rossi, yamaha