Martín prend conseil auprès de Lorenzo pour piloter la Ducati

Jorge Martín a expliqué avoir demandé conseil à Jorge Lorenzo pour tenter d'améliorer sa position sur la Ducati.

Martín prend conseil auprès de Lorenzo pour piloter la Ducati

Jorge Martín réalise une très bonne première saison en MotoGP, déjà récompensée par une victoire, deux autres podiums et trois pole positions, mais il a aussi connu son lot de difficultés, notamment lorsqu'il s'est blessé au Portugal. Le week-end dernier, à Alcañiz, c'est un problème physique moins grave, mais tout de même gênant, qui a gâché sa course. Le pilote Pramac a en effet expliqué avoir ressenti l'équivalent d'un arm-pump dans la jambe, ainsi que des douleurs dans les bras.

Conscient de ne pas avoir une position parfaitement optimisée sur sa machine, il souhaite l'améliorer afin de se montrer plus efficace à l'avenir, particulièrement sur la durée. Quant à sa jambe spécifiquement, le pilote espagnol s'est efforcé de bien la préparer pour ce nouveau Grand Prix grâce à des soins de physiothérapie, et il va également retrouver un levier de vitesses mieux positionné pour la soulager.

"J'ai déjà eu ce problème en Moto3, mais c'est parce qu'en Moto3 il faut beaucoup rétrograder, on passe souvent de la sixième à la première. En MotoGP, normalement, c'est plus relax, alors je n'avais pas eu ce problème de toute la saison", explique le pilote madrilène au sujet de ces crampes de la jambe ressenties sur le MotorLand.

"À Silverstone, on a un peu bougé le levier de vitesses, ensuite on l'a remis en place pour Aragón et c'est la raison pour laquelle il était un peu plus haut. Pendant le week-end, j'ai eu quelques difficultés, pas tant que ça, mais ensuite pendant la course, avec 23 tours de suite, j'ai eu du mal. On va donc le remettre dans la position qui est standard pour moi et peut-être qu'on fera des ajustements quant à ma position sur la moto. Elle est très physique pour moi et j'ai du mal à couvrir la distance de la course en étant très en forme. Même si je me sens fort, j'ai du mal en course, alors on va essayer de travailler sur mon style et ma position afin de progresser en vue de la fin de la course."

Jorge Martin, Pramac Racing

Bien que Misano ne soit pas un circuit aussi exigeant que le MotorLand, Martín veut se concentrer sur son pilotage afin d'économiser de l'énergie en course. "Ce circuit n'est pas aussi technique que le MotorLand, on freine en étant plus droit. Peut-être que seul le premier secteur est spécial, mais pas tant que ça", explique-t-il. "Mais je vais me concentrer davantage sur mon style, essayer de travailler sur ma compréhension de la moto pour ne pas me fatiguer autant. C'est très physique, la dernière course l'était surtout, et je dois trouver une position dans laquelle je serai plus à l'aise pour pouvoir bien finir les courses."

"En Aragón, ça a été très dur sur cet aspect-là", admet-il. "Je vais mieux mais il me manque un peu [de forces] dans le bras qui a été opéré, et ça me pousse à beaucoup compenser avec le bras gauche. Dimanche, j'ai eu beaucoup de mal dans les dix derniers tours, j'ai été beaucoup plus lent et j'ai fait beaucoup d'erreurs. Je veux travailler là-dessus. J'ai toujours été très perfectionniste et je n'aime pas faire des erreurs."

Cette question de la meilleure position à adopter sur la moto rappelle les débuts de Jorge Lorenzo chez Ducati en 2017, lorsque le Majorquin avait procédé à de nombreux changements autour du réservoir de sa moto avant de trouver la meilleure ergonomie et de franchir un cap vers la victoire. "J'ai parlé à Jorge pour voir comment il peut m'aider", explique justement Martín, "et quels changements il a fait. On a quelques idées sur des choses que l'on va essayer d'améliorer ce week-end et pendant le test de la semaine prochaine."

"Je n'utilise pas mes jambes quand je pilote, or je dois le faire", pointe notamment l'Espagnol. "En ce moment, je suis à 80% de ma condition physique et ma position sur la moto va faire une grande différence. Je pense qu'en Aragón, sans ces problèmes j'aurais pu me battre pour le podium. On ne peut pas laisser cela m'affecter à la fin de la course. Je suis fort, je m'entraîne bien, mais il est clair qu'en termes de style, il y a quelque chose que je fais mal, parce que je ne pense pas que les autres s'entraînent plus ou mieux que moi."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Zarco sera opéré pour son arm-pump juste après Misano

Article précédent

Zarco sera opéré pour son arm-pump juste après Misano

Article suivant

Quartararo dédouane Michelin après son souci au GP d'Aragón

Quartararo dédouane Michelin après son souci au GP d'Aragón
Charger les commentaires