Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Jorge Martín a l'assurance de conserver une Ducati d'usine en 2022 tandis que Johann Zarco ne s'inquiète pas, s'appuyant sur ses bons résultats cette année. Les deux pilotes du team Pramac pensent qu'avoir huit Desmosedici sera un avantage.

Pramac devrait conserver des Ducati de dernière génération en 2022

Ducati a confirmé ce jeudi que VR46 alignera bien deux de ses machines en 2022, pour la première saison de l'équipe de Valentino Rossi en MotoGP, portant ainsi le nombre de Desmosedici sur la grille à huit, avec évidemment celles de l'équipe officielle, les deux de Pramac mais aussi celles de Gresini, qui s'est également associé à la marque italienne. Cette année, six Ducati sont engagées, quatre dans la dernière spécification, dans le team factory et chez Pramac, et deux GP19 dans l'équipe Avintia, qui va quitter la catégorie à l'issue de la saison 2020.

Avec une composition des équipes satellite profondément remaniée, le team Pramac, partenaire privilégié de Ducati ces dernières années, aurait pu changer de statut et se retrouver privée des évolutions les plus récentes. Même si aucune précision n'a encore été faite, VR46 devrait disposer de deux machines différentes, une dans la spécification 2022 promise à Luca Marini et une dans la version 2021 qui devrait revenir à Marco Bezzecchi, tandis que la nature des machines fournies à l'équipe Gresini n'a pas encore été annoncée.

Lire aussi :

L'arrivée de ces deux nouvelles structures dans le giron de Ducati ne devrait cependant pas avoir de conséquences sur Pramac et la structure de Paolo Campinoti continuera à disposer des motos les plus récentes. C'est en tout cas ce qui a été promis à Jorge Martín"Je continuerai à piloter la moto officielle dans les prochaines années", a déclaré le rookie espagnol.

Johann Zarco, qui a récemment prolongé son contrat pour disputer une deuxième saison dans le team Pramac, a de son côté assuré qu'il n'est "pas inquiet" du matériel dont il disposera la saison prochaine : "Pour le moment, je joue le championnat et je fais du bon boulot chez Ducati, alors en étant chez Pramac je pense que je n'ai aucune inquiétude à avoir quant à ma moto pour l'année prochaine", a estimé celui qui occupe la deuxième place du championnat. "Il vaudra mieux s'inquiéter peut-être un peu plus tard, mais je suis dans la meilleure position pour bien me battre, donc je ne m'inquiète pas."

Plus de motos et plus de données pour les pilotes Ducati

Les Ducati représenteront un tiers de la grille en 2022, avec deux fois plus de moto que les autres marques et même quatre fois plus que Suzuki et Aprilia, les uniques constructeurs sans équipe satellite. Cette situation offrira une quantité de données importante aux troupes de Borgo Panigale mais pourrait aussi créer des difficultés, ces informations devant être bien traitées et des défis logistiques pouvant aussi se poser. Zarco préfère voir le verre à moitié plein et pense que Ducati parviendra à faire de cette nouvelle situation un avantage.

"Avoir huit motos, c'est beaucoup", a souligné le Français en conférence de presse au Sachsenring. "C'est un signe que l'usine va bien. C'est aussi un signe du potentiel de la moto. Si on peut avoir la meilleure moto de la catégorie, ça mettra aussi la pression sur les autres marques. J'espère qu'on sera dans cette situation. Il faut faire attention à ne pas en avoir trop et à ne pas perdre quelque chose. Mais je ne pense pas que Ducati fera ce genre d'erreur. Ça sera bien. Je pense que ça aurait été bien avec d'autres motos mais c'est Ducati qui peut le faire, donc pourquoi pas."

Jorge Martín ne craint pas que son opinion soit diluée par un trop grand nombre de pilotes Ducati : "Je ne pense pas que ce sera un problème, Ducati écoutera les pilotes d'usine parce que ce sont ceux qui font évoluer la moto et donnent la voie pour le développement", a déclaré le Madrilène, qui ne voit que du positif dans cette évolution, avoir plus de pilotes Ducati sur la grille offrant plus de références : "Il est évident que ce sera bien d'avoir les données de tous les pilotes, surtout en termes de vitesse, pas tant sur le plan technique. C'est plus pour améliorer le pilotage, si un pilote est plus rapide, on pourra comparer les données."

Avec Germán Garcia Casanova et Léna Buffa

Lire aussi:

partages
commentaires

Related video

Officiel - VR46 s'associe à Ducati pour son arrivée en MotoGP
Article précédent

Officiel - VR46 s'associe à Ducati pour son arrivée en MotoGP

Article suivant

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi

Gerloff juge "étrange" de faire ses débuts aux côtés de Rossi
Charger les commentaires