Jorge Martín juge sa pénalité injuste

Expliquant avoir coupé un virage pour éviter de tomber, Jorge Martín dit accepter à regret la pénalité dont il a écopé et qu'il l'a privé d'une quatrième, voire d'une troisième place à Austin.

Jorge Martín juge sa pénalité injuste

Jorge Martín a jugé injuste la pénalité qui a mis fin à sa lutte pour le podium dans les dernières minutes de la course d'Austin. Le jeune pilote espagnol était en bagarre contre Pecco Bagnaia pour la troisième place lorsqu'il a coupé un virage. La direction de course lui a infligé un long-lap, estimant qu'il avait alors pris de l'avance sur son adversaire, mais Martín déplore le manque de compréhension face au caractère involontaire de sa manœuvre.

"J'ai failli partir en highside", explique-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "J'ai perdu beaucoup de temps et pourtant j'ai quand même reçu un long-lap. Je pense que ça n'est pas juste, mais ce sont les règles et j'ai dû perdre beaucoup de positions."

"J'ai failli tomber, alors je ne sais pas exactement ce que j'étais censé faire. Étant donné que j'étais sur le point de chuter, je ne comprends pas pourquoi ils n'ont pas étudié la raison pour laquelle j'ai coupé le virage. Ils m'ont malgré tout pénalisé, alors je pense que ça n'est pas juste mais la situation avec la direction de course est ce qu'elle est. On doit accepter cette décision, et c'est tout."

"C'est dommage, parce que j'étais proche de la troisième place et j'aurais pu me battre pour, mais c'était inutile que je me batte alors j'ai juste attendu, fait mon long-lap et c'est tout", ajoute le pilote Pramac Racing, qui a rendu les armes face à Bagnaia lorsque celui-ci l'a dépassé à trois tours de l'arrivée, se sachant de toute façon condamné à repasser derrière son adversaire.

"Quand j'ai vu que c'était Bagnaia qui était derrière moi, [j'ai trouvé que] c'était mieux comme ça parce que, normalement, j'arrive à mieux me battre contre les Ducati que contre les autres motos. J'étais très proche de lui, mais j'ai reçu ce long-lap et c'est pourquoi je n'ai même pas essayé. Si je n'avais pas eu cette pénalité, j'aurais clairement essayé de le redépasser. Mais il se bat aussi pour le championnat, alors ça aurait été un peu risqué si j'avais essayé."

Qualifié quatrième, Jorge Martín s'est défait d'Álex Rins au bout de quatre tours, pour se stabiliser longuement à la troisième position de ce Grand Prix des Amériques. Pecco Bagnaia s'est toutefois rapproché dans le dernier tiers de la course et c'est en duel que les deux hommes ont terminé l'épreuve avant l'erreur et la pénalité qui ont fait rétrograder l'Espagnol au cinquième rang.

"Je suis satisfait, parce qu'avant la course je ne m'attendais pas à être dans le top 5. Je suis plutôt bien parti, j'ai attaqué, je me sentais en confiance. Mon rythme était vraiment très bon", retient-il au sujet de sa course. "Les 15 premiers tours ont été top, j'étais super fort, mais ma condition physique n'est pas à 100% et j'ai fini par avoir beaucoup de mal. Quoi qu'il en soit, je suis très content pour mon équipe et pour moi, je pense qu'on est en bonne voie pour continuer à progresser."

"Ça a été une belle course, mais aussi, je pense, la plus difficile de l'année physiquement, alors finir pratiquement sur le podium c'est génial. J'ai hâte de continuer à apprendre", ajoute-t-il. "Je suis content de ma performance. Il faut que je continue comme ça et que je me batte pour le titre de Rookie de l'année."

Cette cinquième place permet à Jorge Martín d'augmenter d'un petit point son avance sur Enea Bastianini, auteur de trois entrées consécutives dans le top 6. En lutte pour le titre de meilleur débutant, les deux hommes sont à présent séparés de 11 unités. Au classement général, cette pénalité n'est pas anodine pour Martín puisqu'il voit Rins revenir à un point seulement de sa 11e place.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Rossi et Miller en faveur de sanctions exemplaires pour les jeunes pilotes
Article précédent

Rossi et Miller en faveur de sanctions exemplaires pour les jeunes pilotes

Article suivant

Rins au pied du podium et frustré : "Il me manquait quelque chose"

Rins au pied du podium et frustré : "Il me manquait quelque chose"
Charger les commentaires