Succès trop tardifs pour que Martín intègre l'équipe officielle Ducati

Le line-up de l'équipe officielle Ducati ne sera pas modifié la saison prochaine, même si une clause de performance dans le contrat de Jorge Martín aurait pu lui permettre d'être promu.

Succès trop tardifs pour que Martín intègre l'équipe officielle Ducati

Pour sa première saison en MotoGP, Jorge Martín est déjà l'une des principales attractions du championnat. Les débuts de l'Espagnol rappellent ceux de certains de ses illustres compatriotes devenus par la suite des top pilotes confirmés de la catégorie reine. Il faut dire que Martín a surpris en décrochant la pole position dès son deuxième Grand Prix, avant de monter sur le podium le lendemain.

Blessé lors de la manche suivante, il a manqué quatre courses et a dû subir trois opérations, contraint d'en passer par une douloureuse convalescence. Bien qu'il ait admis avoir envisagé d'arrêter sa carrière, il a remonté la pente et fait son retour à Barcelone, un mois et demi après son accident. Pas encore totalement remis, il a dû serrer les dents jusqu'à la pause estivale, avant de faire un retour tonitruant en Autriche. Deux pole positions, une troisième place et une victoire : ses deux week-ends à Spielberg ont définitivement confirmé qu'il faisait partie des futurs grands.

Aux yeux de Ducati, avec qui il est sous contrat, Jorge Martín n'a disputé que quatre week-ends en étant en pleine possession de ses moyens, et son taux de réussite n'en est que plus impressionnant, avec trois poles et trois podiums, donc une course conclue sur la plus haute marche. Ces succès sont toutefois arrivés trop tard pour que sa situation puisse changer la saison prochaine.

Lire aussi :

D'après les informations de Motorsport.com, le contrat du Madrilène comprend en effet une clause de performance qui, en fonction de résultats spécifiques, aurait pu lui permettre d'être directement promu dans l'équipe officielle du constructeur en 2022. Or, cette clause devait expirer le 1er août.

"Deux facteurs se sont conjugués, la blessure de Jorge et le fait que Jack [Miller] ait remporté deux courses de suite", nous a expliqué une source au fait des termes du contrat. "Cela a conduit Ducati à renouveler le contrat de Miller [fin mai, ndlr], en étant conscients que la blessure de Jorge l'empêcherait de remplir les conditions minimales requises pour passer dans l'équipe d'usine."

Ducati a donc clos le sujet et confirme désormais que, si rien d'inattendu ne se produit, l'équipe officielle et le team Pramac conserveront un line-up inchangé en 2022, avec Jack Miller et Pecco Bagnaia d'un côté et Johann Zarco et Jorge Martín de l'autre.

Quant au pilote espagnol lui-même, il assure ne pas être pressé de rejoindre l'équipe d'usine, ayant trouvé chez Pramac un environnement qui lui convient pour s'entraîner et travailler. Son objectif est à présent de poursuivre sa progression afin de devenir le leader du clan Ducati à partir de 2023.

Dall'Igna sous le charme

S'il lui faut encore se montrer un peu patient, Martín semble néanmoins avoir un chemin tout tracé vers les meilleures places à pourvoir chez Ducati. Gigi Dall'Igna, directeur général du département course, ne tarissait pas d'éloges à son encontre dimanche soir, après la deuxième manche autrichienne, que le Madrilène a terminée à la troisième place, séduit par son approche de la course et la manière avec laquelle il a géré une situation très délicate.

"Ce n'était pas facile de bien gérer la situation dans ces conditions, et il l'a fait. Ce n'est pas seulement une question de talent, la tête aussi est très importante", a déclaré Dall'Igna au journal AS. "Ce qui est incroyable, c'est qu'à tout moment il est capable d'être à la limite de ses possibilités pour se montrer performant. […] Avec l'accident, il a compris qu'il n'est pas toujours nécessaire de boucler chaque tour à 100%, et maintenant il est fantastique."

"C'est un pilote que nous avons toujours voulu avoir avec nous, depuis le début. Honnêtement, nous avons beaucoup cru en lui et il fait beaucoup mieux que ce qui serait normal pour un rookie en MotoGP. Nous sommes très heureux de l'avoir avec nous", a ajouté Gigi Dall'Igna, qui n'a pas caché l'imaginer très bien dans le garage officiel tôt ou tard : "Il a le soutien total de l'usine. Probablement oui [il ira un jour dans l'équipe d'usine], mais cela dépend de lui et aussi des autres pilotes. Nous voulons toujours ce qu'il y a de mieux dans l'équipe d'usine."

partages
commentaires
Pedrosa de nouveau wild-card pour KTM à Misano
Article précédent

Pedrosa de nouveau wild-card pour KTM à Misano

Article suivant

Le nouveau pneu arrière pose toujours des difficultés à Honda

Le nouveau pneu arrière pose toujours des difficultés à Honda
Charger les commentaires