Jorge Martín à la faute : "J'ai été trop optimiste"

Jorge Martín se battait pour les premières places du Grand Prix de Saint-Marin quand il a chuté. L'Espagnol n'est pas certain qu'il aurait pu rester longtemps dans la roue de Fabio Quartararo.

Jorge Martín est peut-être passé à côté d'un nouveau podium à Misano. Quatrième sur la grille, le pilote Pramac a été doublé par Marc Márquez dans le premier tour, mais il a vite repris l'avantage sur le pilote Honda avant d'échanger plusieurs fois la troisième place avec Fabio Quartararo. Dans le troisième tour, alors qu'il était encore dans le sillage du leader du championnat, Martín est parti à la faute au virage 14 et a vu tout espoir de bon résultat s'envoler.

"La course a été courte, mais intéressante", a résumé le vainqueur du GP de Styrie sur le site officiel du MotoGP. "Je me sentais assez bien. Je pense que c'était le meilleur moment du week-end. J'ai perdu des positions au début mais je suis remonté très vite. Quand je suis revenu sur Fabio, il a essayé de garder la position [et] je me suis battu parce que je pense que j'avais quelque chose en plus, que je pouvais remonter. Je suis entré dans ce virage à la même vitesse, avec le même angle qu'au tour précédent mais je suis tombé."

"On a beaucoup progressé [depuis samedi] donc j'étais beaucoup plus rapide dans ce virage. J'ai été trop optimiste. Maintenant je me concentre sur le test de cette semaine. Il sera important parce que ce sera mon premier test depuis celui du Qatar et on travaille différemment d'un week-end de course. Je pense que ça sera important pour moi et qu'on va progresser."

Lire aussi :

Martín a tenté de repartir après sa chute mais il était bon dernier et une ailette de sa Ducati était cassée, ce qui a fait que sa moto "bougeait beaucoup dans les derniers virages" du tracé. Il a donc préféré revenir à son garage pour abandonner. Malgré son duel avec Quartararo, deuxième dans la roue du vainqueur Pecco Bagnaia sous le drapeau à damier, il n'est pas certain qu'il avait le rythme pour jouer le podium dimanche.

"C'est dur à dire. Dans les premiers tours, les pneus sont très bons et je me sentais bien. Mais après la chute, j'ai perdu une ailette donc c'était très dur de rester dans le rythme. Je roulais en petits 1'33. Je pense que j'avais un rythme pour rouler en 1'32"7 ou 1'32"8. C'est sûr que ce n'était pas le podium, mais on ne sait jamais."

"J'aurais peut-être pu rester avec Jack toute la course et être un peu plus rapide à la fin. On verra le mois prochain quand on reviendra ici. C'est une bonne piste, j'ai été performant tout le week-end. Je pense que je serai encore plus performant la prochaine fois."

Jorge Martín aurait peut-être dû baisser de rythme en fin d'épreuve puisqu'il souffrait encore d'une douleur à la jambe, qu'il a comparée à celle d'un arm-pump après le GP d'Aragón. La condition physique du Madrilène reste perfectible après ses huit fractures conséquences de sa chute à Portimão et il a souvent du mal à boucler les Grands Prix.

"Le problème était encore un peu présent mais c'est bien mieux maintenant. Je pense que c'est sûr que j'aurais eu du mal dans les derniers tours, mais je ne suis pas arrivé à ce stade donc ça allait. Et je pense que ça ira mieux à l'avenir, donc ce n'est pas un gros souci."

"Je dois encore travailler sur mon style parce que j'ai toujours du mal à tenir la distance d'une course physiquement, mais [dimanche] je pense que c'était mieux qu'en Aragón", a-t-il ajouté. "C'est important. Et le test sera important parce que c'est un bon entraînement d'enchaîner les tours. J'espère qu'on pourra progresser et être mieux préparés pour Austin."

Lire aussi :

partages
commentaires
Dovizioso veut comprendre ses progrès de la fin de course
Article précédent

Dovizioso veut comprendre ses progrès de la fin de course

Article suivant

Quartararo s'est senti seul face aux Ducati

Quartararo s'est senti seul face aux Ducati
Charger les commentaires