Journée abrégée pour un Márquez exténué

partages
commentaires
Journée abrégée pour un Márquez exténué
Par :
7 févr. 2019 à 10:03

La deuxième journée d'essais a tourné court pour le pilote espagnol, dont l'état de fatigue a augmenté subitement, l'empêchant de reprendre la piste dans l'après-midi.

Après avoir joué de malice hier en claquant le meilleur temps juste avant la hausse des températures, qui avait empêché ses adversaires d'améliorer, la situation s'est quelque peu inversée aujourd'hui pour Marc Márquez.

Le Champion du monde en titre, toujours souffrant de l'épaule, a en effet préféré stopper sa journée peu après la pause de la mi-journée, laissant ses rivaux poursuivre leur roulage dans l'après-midi.

 Voir aussi :

Une dégradation en milieu de journée

Résultat des courses ? Une cinquième place, rien de dramatique en soi même si le numéro 93 aurait bien sûr souhaité continuer de piloter. Las, son état physique et la nécessité de ne pas prendre de risque ont eu raison de ses velléités.

"Ce matin quand je me suis levé, je me sentais mieux", a-t-il expliqué. "J'ai donc commencé à rouler avec mon style de pilotage habituel, mais rapidement mon énergie a chuté et j'ai commencé à avoir moins de puissance, et plus de douleur. Donc demain, même si je me sens bien, je dois débuter doucement, tout oublier et juste piloter la moto de sorte de pouvoir faire plus de tours."

"Nous avons décidé d'arrêter plus tôt que ce que nous avions prévu. Aujourd'hui, nous avons voulu tester plusieurs choses sur la moto. Étape par étape, nous essayons de trouver notre chemin, mais nous sommes optimistes. C'est important, car cela fait partie de mon entraînement physique. Nous allons voir demain combien de tours je peux faire."

Le problème pour Márquez réside dans le fait que pour diminuer non seulement la douleur, mais aussi les risques d'inflammation de son épaule, l'Espagnol est contraint d'adopter un style de pilotage différent de celui qu'on lui connaît, tout en agressivité et en prises de risques.

Lire aussi :

D'où un référentiel qui change, et ne permet donc pas de se faire une idée précise de la pertinence de nouvelles pièces introduites sur la Honda. Le travail sur la RC213V reste donc cantonné pour l'instant à un dégrossissement de la machine, comme une poursuite du shakedown de la semaine dernière.

"Ce n'est pas mon instinct ni mon style de pilotage", admet le quintuple Champion du monde. "Pour cette saison, il y a des choses que nous ne testons pas, car je ne roule pas comme d'habitude et nous ne voulons manquer aucune information. Nous sommes donc en train de changer nos plans, nous essayons de dégrossir les choses. Pour travailler sur de petits détails, il vous faut piloter comme vous le souhaitez. Et ce n'est actuellement pas le cas : quand je monte de nouveaux pneus, je ne peux pas en profiter car la moto devient plus agressive et donc plus physique pour l'épaule."

Poursuite du déverminage de la Honda

Dans ces conditions, difficile donc de procéder aux premiers développements de la machine japonaise. La priorité reste cependant le moteur, et la recherche d'une meilleure vitesse de pointe que lors des saisons passées.

"Nous sommes à la recherche de plus de vitesse à haut régime", confirme-t-il. "C'est la clé pour avoir une meilleure vitesse de pointe. Mais dès que vous avez plus de puissance c'est plus difficile de gérer dans les virages. Nous sommes donc en train de voir comment nous pouvons gérer ce couple. Par exemple hier, nous avions plus de couple, mais aussi moins de contrôle. Aujourd'hui nous avons compensé cela."

"C’est important et c’est pourquoi nous sommes en train d’essayer les plus ‘gros’ éléments, ceux qui comptent le plus et qui sont les plus difficiles à changer. Parmi eux il y a le moteur. Nous n’entrons pas dans les petits détails. Nous avons essayé les choses importantes apportées par Honda afin de collecter des informations et ensuite commencer la saison."

Avec Charlotte Guerdoux

Article suivant
Sepang, mi-journée : Dovizioso talonné par Crutchlow, Viñales et Rossi

Article précédent

Sepang, mi-journée : Dovizioso talonné par Crutchlow, Viñales et Rossi

Article suivant

Sepang, J2 : Viñales flirte avec le record

Sepang, J2 : Viñales flirte avec le record
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de Sepang en février
Catégorie Jeudi
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Be first to get
breaking news