KTM a "une direction dans laquelle aller" selon Bradley Smith

partages
commentaires
KTM a
Par : Guillaume Nédélec
17 nov. 2016 à 12:45

Pol Espargaró et Bradley Smith ont enchaîné les tours au guidon de la nouvelle KTM RC16. Deux journées en fond de peloton pour les deux pilotes, mais qui ont apporté pas mal de réponses à l'équipe autrichienne.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

KTM n'a pas connu des débuts faciles pour sa première apparition avec la KTM RC16. Après un week-end difficile pour Mika Kallio sur la piste de Valence, l'écurie autrichienne a pris part aux essais d'intersaison avec ses deux nouveaux pilotes : Bradley Smith et Pol Espargaró, les deux anciens pilotes Tech3.

En dépit de bonnes conditions d'adhérence et du très beau temps, les KTM ont continué de souffrir en performance pure. Un arbre qui cache peut-être la forêt : les deux motos ont enchaîné près de 238 tours en piste. De quoi récupérer une quantité importante d'informations pour la suite.

Ça a été deux jours difficiles, et ma tête va exploser ! 

Bradley Smith, pilote KTM.

Bradley Smith ne cachait cependant une certaine fatigue à la fin de ces deux journées de travail : "Je ne peux en demander plus", soufflait-il. "Ça a été deux jours difficiles, et ma tête va exploser ! La chose la plus importante est que j'apprécie vraiment de travailler avec des gens qui comprennent et peuvent mettre en œuvre ce que j'essaye d'atteindre. Je pense que c'est la chose la plus excitante. Ils comprennent et peuvent changer, améliorer les choses."

Avec Pol Espargaró, Bradley Smith s'est plutôt retrouvé en fond de peloton. 19e et 20e le premier jour, avec respectivement 1''6 et 1''8 de retard sur Maverick Viñales, la seconde journée a été un peu plus compliquée. Si Espargaró a su se hisser à la 17e place (à 1''8 de Viñales), Bradley Smith était plus loin, 20e , à 2''5.

"Ces deux derniers jours, nous avons recueilli des informations pour l'électronique et la boîte de vitesses, les changements de rapports", reprend le britannique. "De savoir quel réglage permet d'obtenir toute la puissance du moteur au bon moment. C'est l'objectif principal. Ce ne sont pas des choses basiques, mais on est encore loin de travailler sur les réglages du châssis, de la suspension. Nous sommes vraiment au début de notre processus de travail. Je crois que ce que nous avons accompli ces deux derniers jours est très bon. Cela nous donne une direction dans laquelle aller." 

Un cap défini

Un discours repris par le directeur technique de l'écurie KTM : "Nous savons maintenant où nous en sommes, ce que nous pouvons attendre des pneus, ce que les autres motos peuvent faire et ne pas faire", insiste Sebastian Risse. "Nous pouvons désormais nous concentrer sur ce que nous devons améliorer et ce qu'il est possible d'améliorer."

Selon l'ingénieur, plusieurs objectifs importants ont été remplis sur ces deux journées de travail. De quoi envisager des progrès pour la suite. "Le point le plus important de ce test portait sur les freins. Toutefois, ce n'était pas un point qui demandait d'être repensé totalement. Sinon, nous avons eu des retours concernant le châssis, ce que nous pouvons faire dans différentes étapes, et comment nous pouvons, étape par étape, améliorer le développement de pièces pour les tests à Jerez."

Le team manager, Mike Leitner se montrait également satisfait. Trouver un cap pour progresser était le principal objectif de ces deux journées d'essais : "Il n'y pas de points d'interrogation. Nous savons où nous en sommes et ce que nous avons à faire. C'est très important pour les prochaines étapes. En fait, les ressentis des pilotes ne sont pas si mauvais, mais nous devons faire un pas en avant, et améliorer les temps au tour."

Encore du travail

Il en convient, la tâche s'annonce difficile : "Nous faisons face à une concurrence relevée et les autres constructeurs sont ici depuis longtemps et ont tellement d'expérience. Les pilotes sont très satisfaits des capacités de la moto et du freinage. Bien sûr, la vitesse est un facteur clé en MotoGP. Mais vous ne pouvez pas amasser en deux jours, ce que les autres ont acquis en une saison entière."

Jerez sera donc important dans le cadre de cette progression, notamment auprès des retours apportés par Mika Kallio, le pilote d'essais : "Il y aura deux points importants à Jerez", relance Sebastian Risse. "Certainement faire le suivi des impressions avec Mika, et l'amener, lui, à un point où, en tant que pilote d'essais, il peut travailler avec, et les comprendre comme un pilote d'usine."

Rendez-vous donc à Jerez, pour en savoir plus.

Prochain article MotoGP
Opéré de la main droite, Crutchlow manquera les derniers essais 2016  

Previous article

Opéré de la main droite, Crutchlow manquera les derniers essais 2016  

Next article

Márquez - "Honda doit travailler beaucoup plus cet hiver"

Márquez - "Honda doit travailler beaucoup plus cet hiver"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Valence
Catégorie Mercredi
Lieu Valencia
Pilotes Bradley Smith , Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Guillaume Nédélec
Type d'article Réactions