MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Selon KTM, Oliveira a préféré rester chez Tech3

partages
commentaires
Selon KTM, Oliveira a préféré rester chez Tech3
Par :
24 oct. 2019 à 12:45

Le constructeur autrichien assure que la première option pour remplacer Johann Zarco a été celle de Miguel Oliveira. Celui-ci aurait cependant préféré ne pas changer d'équipe après avoir pris ses marques chez Tech3.

L'annonce ce matin de la promotion de Brad Binder au sein de l'équipe officielle KTM pour la saison prochaine a provoqué un certain agacement chez Miguel Oliveira. Doté d'un an d'expérience au guidon de la RC16, au contraire du Sud-Africain qui fera l'an prochain ses débuts dans la catégorie, le pilote actuellement aligné par Tech3 estime qu'il aurait été plus logique que ce poste lui revienne. Mike Leitner a toutefois répondu à sa réaction pincée en faisant état d'une discussion dans laquelle le Portugais aurait exprimé son souhait de rester chez Tech3.

Lire aussi :

"Le premier pilote à qui nous avons demandé de remplacer Johann a été Miguel", explique le team manager de l'équipe officielle KTM auprès du site officiel. "Il a eu la chance de venir, de changer d'équipe, et sa réponse a été elle aussi très claire, en l'occurrence qu'il préférait rester dans son équipe, avec son chef mécanicien, et qu'il y est heureux. Il sait que nous lui donnerons la même moto. À partir de là, nous avons planifié nos deux autres pilotes."

Également interrogé, Hervé Poncharal dit avoir eu vent de cet échange. "Il m'a été dit, car je n'étais pas à cette réunion, qu'à Misano Mike Leitner et Pit Beirer ont eu une réunion avec Miguel Oliveira et lui ont demandé : 'Si jamais nous devions prendre quelqu'un pour remplacer Johann Zarco, serais-tu prêt à venir ?' Ils m'ont dit que Miguel avait dit que s'il avait le même traitement technique, il préférait rester avec Tech3. C'est son propre choix."

Oliveira regrette notamment de ne pas pouvoir participer au développement de la machine ni bénéficier des dernières évolutions s'il ne fait pas partie de l'équipe officielle. Mais pour le patron de Tech3, la question ne se posera pas en ces termes. "KTM a clairement dit que l'année prochaine tout le monde aurait la même moto, avec la même évolution et la même spécification. Alors au final c'est plus une question d'environnement humain qu'autre chose, et je pense que Miguel se sent bien au sein de l'équipe. Il a une grande confiance dans Guy Coulon, son chef mécanicien", souligne-t-il.

"Croyez-moi, KTM est à 200% derrière Miguel. Ils l'apprécient, ils ont confiance en lui. Il est avec eux depuis le Moto3 et le Moto2, et il n'y a aucune raison qu'ils fassent quelque chose qui pourrait heurter la carrière de Miguel, absolument pas", rassure Hervé Poncharal.

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Tech 3

Lecuona, celui qu'il faut à Tech3

Cette promotion inattendue de Brad Binder change en tout cas la donne pour Tech3, qui accueillera un autre rookie, mais avec un parcours moins riche que celui du Sud-Africain, en l'occurrence Iker Lecuona. Pas de quoi entacher l'enthousiasme d'Herbé Poncharal toutefois, car le Français se projette déjà sur ce nouveau défi que relèvera son équipe.

"Nous étions très heureux d'un line-up Miguel Oliveira − Brad Binder, clairement. Brad est quelqu'un que je suis depuis plusieurs saisons et j'étais très, très enthousiaste de l'avoir enfin avec nous. Mais il y a un Français qui a pris une étrange décision, et cela a eu un effet domino", rappelle le team manager. "Clairement, j'ai décidé de rejoindre KTM parce que je crois dans ce projet et je veux qu'il grandisse. Alors, après plusieurs semaines de mal de tête pour trouver la bonne personne, il a été évident que Brad devait rejoindre l'équipe officielle, aux côtés de Pol Espargaró."

Je ne dis pas qu'Iker va faire ce que fait Fabio, mais j'ai un bon feeling.

Hervé Poncharal

"Ensuite, la mission a été de trouver quelqu'un pour mon équipe, et très vite j'ai dit au management de KTM qu'Iker Lecuona était mon homme. J'adore son style de pilotage, il est très jeune mais très agressif", décrit Poncharal, qui s'appuie sur la révélation inattendue qu'a été Fabio Quartararo cette saison, malgré un palmarès peu fourni à son arrivée en MotoGP, pour nourrir son espoir de voir Lecuona percer.

"Si vous regardez la saison 2019, quelle en a été la principale nouvelle ? C'est Fabio Quartararo. Il est la grande surprise. Il y a un an, beaucoup de personnes se demandaient : est-ce trop tôt ? Est-ce la bonne décision ? Maintenant, je pense que son équipe et Yamaha se disent 'Dieu merci, on a pris la bonne décision !'. Alors je ne dis pas qu'Iker va faire ce que fait Fabio, mais j'ai un bon feeling. Et puis il faut que nous regardions les jeunes pilotes, que nous préparions l'avenir, et c'est clairement la partie la plus excitante de mon travail. Prendre de jeunes pilotes qui ont beaucoup de potentiel et d'agressivité, et essayer de les aider à montrer leur véritable potentiel en MotoGP. J'adore Iker, la façon dont il pilote, dont il se comporte. Il est celui dont nous avons besoin."

Article suivant
Viñales intéresse Ducati et en est flatté

Article précédent

Viñales intéresse Ducati et en est flatté

Article suivant

400 GP pour Rossi : "J'ai encore envie de courir un peu"

400 GP pour Rossi : "J'ai encore envie de courir un peu"
Charger les commentaires