KTM se rapproche de plus en plus des leaders

Le constructeur de Mattighofen a enregistré en Aragón son plus faible retard à la fois en qualifications et en course, poursuivant sa progression dans le peloton ultra compétitif du MotoGP.

KTM a obtenu en Aragón sa quatrième arrivée dans le top 10, toutes décrochées lors des cinq dernières courses en date. Après Kallio en Autriche et Smith à Saint-Marin, c'était à nouveau au tour de Pol Espargaró de s'octroyer l'honneur de figurer dans cette zone de réussite, comme ce fut déjà le cas lors du GP de République Tchèque, premier de cette belle série.

Cerise sur le gâteau, le pilote espagnol n'a rallié l'arrivée qu'à 14"075 du vainqueur. Il s'agit de l'écart le plus faible jamais enregistré par KTM depuis l'entame de cette saison, et ce n'est que la deuxième fois que le premier pilote de la marque à rallier l'arrivée concède moins de 30 secondes au vainqueur sachant que, jusqu'à présent, la palme revenait à Kallio avec ses 19"7 de retard sur le Red Bull Ring.

"C'est notre meilleure course. Aragón est mon Grand Prix à domicile et c'est super d'être dans le top 10 et de me battre contre Zarco, Cal [Crutchlow], de grands noms comme eux avec de bonnes motos. On commence à sentir qu'on est compétitifs", se félicite Pol Espargaró.

"Le résultat global est très bon. On pourrait faire mieux, toujours, mais je suis satisfait par ce résultat", poursuit le pilote catalan, déjà impatient de s'y remettre. "J'ai hâte de remonter sur la moto au Japon, parce que sur les dernières courses on a eu l'air de beaucoup progresser à l'avant et je pense que l'on commence à courir là où l'on devrait être, autour du top 10."

Le résultat probant de Pol Espargaró a été renforcé par la 11e place de Mika Kallio, qui disputait sa troisième wild-card de l'année et qui a bouclé la course à trois secondes du titulaire espagnol, alors que Bradley Smith a terminé à la 19e place.

Une réussite impressionnante par sa rapidité

"J'avais dit que ce serait sympa de finir dans le top 10, comme en Autriche. J'en suis à une place mais ça n'est pas mal, je suis vraiment très satisfait de ce résultat et surtout la première partie de la course a été très bonne", explique le Finlandais. "Si on compare nos chronos à ceux des premiers, ils étaient pratiquement identiques et l'écart avec l'avant de la course était vraiment faible pendant les dix ou 12 premiers tours. On était compétitifs à ce moment-là, ensuite on peine toujours un peu à trouver une façon de faire durer le pneu. Je dirais que j'ai eu un peu plus de mal que Pol dans les derniers tours et c'est aussi pour cela qu'il a pu me dépasser et se détacher un peu."

Au préalable, le pilote essayeur finlandais avait aussi battu le record du plus faible retard enregistré par KTM en qualifications, obtenant samedi la 12e place sur la grille à 0"836 du poleman. La meilleure qualif reste toutefois à l'actif d'Espargaró, lorsqu'il s'est élancé de la septième place au Sachsenring.

"Être à 14 secondes du vainqueur est un résultat dont nous ne pouvions même pas rêver au début de la saison", se réjouit Pit Beirer, directeur de KTM Motorsport. "Tout le week-end, on pouvait sentir qu'il y avait quelque chose de spécial dans l'air. À chaque séance, nous nous sommes battus pour de très bonnes positions et pas sur un coup de chance car nos pilotes ont été rapides tout le week-end. Les qualifs, ça n'était pas tout à fait ça, mais la course a été fantastique."

Après cette 14e manche de la saison, KTM compte neuf points de retard sur Aprilia et 18 sur Suzuki au championnat constructeurs. Au classement des pilotes, Pol Espargaró s'est porté à égalité de points avec Andrea Iannone, fer de lance du constructeur d'Hamamatsu, et ce notamment grâce à la solide série de résultats obtenue depuis Brno puisqu'il a marqué 23 points face aux neuf obtenus par l'Italien.

"Le championnat n'a jamais eu ce niveau avant. Les top pilotes ont de gros curriculums, ils ont beaucoup de victoires en courses et au championnat à leur palmarès, les motos satellites sont à leur meilleur niveau. Les motos de pointe affichent de très bonnes performances, toutes les motos sont compétitives", constate Pol Espargaró, ébahi par la réussite obtenue si tôt par le constructeur autrichien.

"Red Bull et KTM ont eu des couilles [sic] de rejoindre ce milieu maintenant, ils montrent qu'ils peuvent y arriver. Quatorze secondes [de retard] la première année, en bagarre contre de grandes équipes satellites qui sont là depuis des années et qui ont de l'expérience, franchement c'est impressionnant", conclut le pilote espagnol.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Mika Kallio , Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Type d'article Réactions