MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
16 jours
16 oct.
Prochain événement dans
23 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
44 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
20 nov.
Prochain événement dans
58 jours

La concurrence s'inquiète d'un "super moteur" développé par KTM

partages
commentaires
La concurrence s'inquiète d'un "super moteur" développé par KTM
Par :

Plusieurs constructeurs du MotoGP sont mécontents de voir KTM autorisé à développer ses moteurs avant la saison 2021, craignant de voir la marque travailler sur un "super moteur".

La réglementation exempte KTM et Aprilia du gel de développement moteur imposé aux constructeurs ne disposant pas de concessions, à savoir Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki. Néanmoins, dans le cadre des mesures d'économie décidées en raison de la crise du coronavirus, tous les constructeurs se sont mis d'accord sur un gel du développement moteur.

La semaine dernière, nous révélions que KTM serait autorisé à développer ses moteurs pour l'année prochaine, après avoir perdu ses concessions en raison des victoires de Brad Binder et Miguel Oliveira aux Grands Prix de République Tchèque et de Styrie.

Lire aussi :

Cette décision a provoqué la colère de plusieurs constructeurs, comme l'explique à Motorsport.com une source qui était présente à la réunion de l'association des constructeurs [MSMA] qui s'est tenue avant le Grand Prix de Styrie. C'est à cette occasion que KTM a obtenu une dérogation pour intervenir sur ses moteurs.

"Nous pensons que KTM prépare un super moteur pour 2021", a indiqué cette source à Motorsport.com. "Contrairement aux autres, ils vont pouvoir ouvrir et retoucher le moteur sans aucune restriction. En fait, ils peuvent en faire un totalement [nouveau] s'ils le veulent."

D'après nos informations, la proposition initiale de la MSMA était d'autoriser KTM à continuer de rouler avec deux moteurs supplémentaires comme c'est le cas actuellement. Cela aurait procuré neuf moteurs au constructeur autrichien sur la base d'un calendrier de 20 Grands Prix en 2021, contre sept pour la concurrence. Cette proposition se basait sur les préoccupations évoquées concernant la fiabilité des blocs.

Cependant, l'unanimité n'a pas été atteinte entre les six constructeurs et les dirigeants de la Commission Grand Prix sont intervenus en citant la nouvelle réglementation concernant les pièces homologuées, catégorie à laquelle appartiennent le moteur et les carénages aérodynamiques.

"Tout constructeur ayant des concessions en 2020 et débutant 2021 en ne les ayant plus sera sujet aux règles d'homologation de son moteur pour la première épreuve de 2021, où cette spécification (2021) devra être présentée au directeur technique", énonce le règlement.

Cette situation a engendré beaucoup de ressentiment à l'égard de KTM, certains étant contrariés par l'avantage que le constructeur pourra obtenir en étant autorisé à développer son moteur, tandis que les autres concurrents devront utiliser leur version actuelle pour l'intégralité de la saison 2021.

L'homme qui a refusé le guidon KTM d'usine pour gagner avec Tech3

Article précédent

L'homme qui a refusé le guidon KTM d'usine pour gagner avec Tech3

Article suivant

L'ambition du team Petronas : "Rendre Valentino Rossi encore meilleur"

L'ambition du team Petronas : "Rendre Valentino Rossi encore meilleur"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Oriol Puigdemont