La gestion des pneus sera l'une des clés en course, selon Redding

partages
commentaires
La gestion des pneus sera l'une des clés en course, selon Redding
Par : Willy Zinck
23 avr. 2017 à 18:38

Malgré une qualification directe pour la Q2, le pilote Pramac a signé une dixième place discrète sur la grille. Mais il compte bien tirer profit d'une meilleure économie de gomme pour faire la différence en course.

Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing

Peu avant le début du week-end texan, Scott Redding avait relaté comment il s'était réconcilié avec sa Ducati après des essais de pré-saison délicats qui n'annonçaient rien de bon pour 2017. Des améliorations apportées sur sa GP16, et en particulier sur sa fourche avant, ont finalement permis au pilote britannique de franchir un cap et de figurer à la quatrième place du championnat après deux premières courses d'attaque en ce début d'année.

L'Anglais devra sans doute réitérer ce type de prestation lors de la course américaine pour poursuivre sur sa lancée, après une dixième place en qualifications qui va l'obliger, comme en Argentine, à prendre le départ depuis le cœur du peloton.

Du chattering pour Redding

Une position difficile sur la grille qui doit beaucoup au comportement des Ducati sur le circuit texan. En effet, alors qu'Andrea Dovizioso a pointé du doigt à l'issue des qualifications les difficultés à maîtriser l'avant de sa GP17, c'est davantage le chattering, ces vibrations au niveau des roues, qui semble affecter la GP16 de Redding. "J'ai souffert d'un peu de chattering sur l'avant", confirme ainsi le pilote anglais, qui s'est fait peur d'entrée de jeu en qualifications. "J'ai failli chuter dès le premier virage au début, et cela m'a fait perdre un peu de confiance. Nous avons eu du chattering tout le week-end, mais cela a été de mal en pis. Plus vous essayez d'aller vite, et plus ça empire. Toutes les Ducati ont rencontré ce problème, même si les deux d'usine ont semblé par la suite trouver une solution. Mais elles ne sont pas pour autant là où elles devraient être, et c'est difficile pour nous tous [pilotes Ducati]." 

C'est un fait, les Ducati accusent un retard considérable sur les autres motos du plateau en ce début de saison. Sur le COTA, la faute semble incomber au manque d'agilité des Desmosedici et par conséquent leur incapacité à s'engouffrer dans les virages avec suffisamment de vitesse. "J'ai été pas mal dans les deux premiers secteurs", explique Redding, avant de regretter son manque de performance sur les autres portions du circuit. "Mais dans les secteurs trois et quatre je ne pouvais pas tourner de façon assez confortable pour emmagasiner suffisamment de vitesse. Je me suis retrouvé derrière Maverick Viñales une paire de fois, et je peux vous dire que c'est juste un monde à part, il n'y a même pas de comparaison possible."

Ce delta de performance n'empêche pas l'Anglais de viser un bon résultat ce dimanche à Austin, conscient qu'un coup est possible compte tenu de la forte usure subie par les pneus sur le tracé texan, qui peut rebattre les cartes et chambouler la hiérarchie. "Nous savons tous que l'usure des pneus est un problème ici", reprend le pilote Pramac. "Quand vous essayez d'attaquer, vous demandez plus à l'avant, et quand vous demandez plus à l'avant vous avez plus de survirage dans les virages longs et vos pneus sont flingués [sic]."

Un paramètre qui sera encore plus déterminant sur toute la durée de l'épreuve, et qui pourrait bien faire la différence à la fin. "Cela va être un vrai problème pour la course, mais je vais essayer d'ajuster mon style de pilotage pour faire en sorte que les pneus durent un peu plus longtemps. En qualifications c'est différent car vous êtes tout le temps en train d'attaquer, et cela flingue les pneus, Mais c'est quelque chose que nous ne pourrons pas nous permettre en course avec le réservoir plein au début."

Prochain article MotoGP
Course - Marc Márquez reçu cinq sur cinq à Austin

Previous article

Course - Marc Márquez reçu cinq sur cinq à Austin

Next article

Dovizioso battu pour la première fois par Lorenzo en qualifications

Dovizioso battu pour la première fois par Lorenzo en qualifications

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Scott Redding
Équipes Pramac Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions