MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

LCR : Crutchlow "capable de se battre pour le championnat en 2020"

partages
commentaires
LCR : Crutchlow "capable de se battre pour le championnat en 2020"
Par :
16 janv. 2019 à 18:20

Pour le patron de l'équipe monégasque, Lucio Cecchinello, son pilote a observé une bonne courbe de progression en 2018, qui pourrait l'amener à terme à se battre pour le titre.

Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

En 2018, Cal Crutchlow a bien failli terminer de nouveau avec le titre de meilleur pilote indépendant, qu'il avait cédé à Johann Zarco l'an dernier après l'avoir déjà obtenu en 2016.

L'Anglais était en effet en très bon chemin pour récupérer ce statut avant sa blessure lors du Grand Prix d'Australie, où il s'est fracturé la cheville droite, mettant de fait un terme à sa saison.

Affichant alors 15 points d'avance sur Zarco, tous les espoirs étaient permis pour le pilote LCR, surtout après une campagne qui, à défaut d'avoir été irréprochable, avait en tout cas témoigné d'une nette progression de la part du numéro 35.

Une victoire en tout début de saison en Argentine, suivie de deux autres podiums à Saint-Marin et au Japon avaient ainsi confirmé les avancées d'un pilote encore catalogué comme brouillon.

Lire aussi :

Crutchlow, un pilote qui court avec son cœur

Certains démons se sont tout de même rappelés à lui en 2018, par exemple sa chute en course à Jerez alors qu'il s'élançait depuis une prometteuse pole position.

Mais c'est que le natif de Coventry ne fait pas dans la demi-mesure au guidon de sa RC213V, comme l'explique le team manager de l'équipe, Lucio Cecchinello : "Cal est le pilote typique qui court avec son cœur", a ainsi expliqué le responsable italien au cours d'une interview accordée à Motorsport.com. "Cal a besoin de courir pour la victoire. Parfois, il prend plus de risques qu'il ne le devrait. Mais quand vous avez un pilote comme cela, vous pouvez difficilement le blâmer. Vous pouvez juste lui dire : 'Hey, il faut que tu finisses la course, c'est très important pour le classement etc...', mais au final vous ne pouvez pas aller contre sa nature et son état d'esprit, et le forcer à être quelqu'un d'autre."

Crutchlow a donc fait de gros efforts sur le plan personnel, rendus en partie possibles par le retour d'un second pilote au sein de l'équipe monégasque cette année, en la personne de Takaaki Nakagami. Un élément qui a en effet pu l'aider à se concentrer davantage sur son pilotage et sur son approche des week-ends de course.

Des team managers qui doivent rester à leur place

Cecchinello se montre ainsi satisfait du comportement de son protégé, surtout que de l'avis du Transalpin, le développement personnel n'est possible qu'avec la volonté de remise en question du pilote, et non par les conseils fournis par l'environnement extérieur de celui-ci, fussent-ils avisés.

"Les team managers qui prétendent pouvoir donner des leçons aux pilotes, je pense qu'ils font une erreur", assure Cecchinello. "Même un team manager comme moi, qui a derrière lui 15 ans de compétition, n'utilise pas la moto et n'a pas roulé dans la même catégorie. Je pense que le mieux pour un team manager, c'est de tout mettre en place pour que le pilote puisse exceller, et cela signifie avoir l'ambiance et l'environnement adéquats à l'intérieur de l'équipe : les personnes avec les bonnes connaissances, le meilleur matériel possible, le budget correct pour faire en sorte que tout fonctionne de la meilleure des façons. Et, parfois, il faut toucher quelques mots au pilote avant la course pour dire : 'Hey, le championnat est long, il y a beaucoup de courses'. Le plus important, c'est qu'il [le pilote] comprenne comment se comporter."

Lire aussi :

S'il parvient à gommer les quelques erreurs dont il s'est rendu coupable en course la saison dernière (à Jerez, mais aussi Austin, au Sachsenring ainsi qu'en Aragón), Crutchlow pourrait très bien viser le titre selon Cecchinello.

"Je crois qu'il peut se battre pour le championnat", reprend ce dernier. "Je pense qu'il sera capable de le faire vers 2020. 2019 sera je pense une bonne saison pour nous, mais je pense que d'ici 2020 il va être en mesure de faire un autre pas en avant qui lui permette de trouver le bon équilibre."

"Cal a un 'fighting spirit' extraordinaire [...], durant les années qu'il a passées avec nous, il s'est calmé, il est bien plus attentif sur la façon dont il gère ses tâches quotidiennes ainsi que ses courses. Et c'est pourquoi je pense qu'il est dans un processus très important où il devient plus complet, et c'est pourquoi je pense qu'il peut se battre pour le championnat en 2020."

Avant cela, l'Anglais devra prouver s'être parfaitement remis de ses blessures de Phillip Island lors des prochains essais officiels, à Sepang du 6 au 8 février, afin de pouvoir participer de façon active au développement de la future Honda qui sera alignée en 2019 sur les grilles de départ.

Propos recueillis par Gerald Dirnbeck 

Article suivant
Pour Ducati, Miller doit montrer qu'il sait allier vitesse et constance

Article précédent

Pour Ducati, Miller doit montrer qu'il sait allier vitesse et constance

Article suivant

Photos - La première journée de Lorenzo chez Honda

Photos - La première journée de Lorenzo chez Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Willy Zinck