LCR - "Nous avons du mal, mais nous croyons en Crutchlow"

Pour sa première saison sur Honda, Cal Crutchlow n'a pas été épargné par les difficultés. Complexe à piloter, la RC213V version 2015 a coûté le titre à Marc Márquez, mais elle a aussi compliqué les débuts de l'Anglais chez LCR.

Lucio Cecchinello, patron du team italien, a beau être partenaire de longue date du HRC, il reconnaît que la moto souffre cette année de la comparaison avec la concurrence. "A l'heure actuelle, notre package n'est probablement pas le meilleur du plateau," admet-il à Crash.net.

"La Honda est une moto puissante, elle a une bonne vitesse de pointe," poursuit l'ancien pilote. "La distribution du couple n'est probablement pas la meilleure du plateau. Le châssis n'est peut-être pas le meilleur, comparé à Yamaha ainsi qu'à Ducati. Honda sait comment régler le problème et ils sont déjà en train de construire une nouvelle moto pour l'année prochaine. Une moto qui, espérons-le, devrait déjà être prête pour être développée pendant les essais hivernaux."

Pour passer outre les points faibles de la RC213V, Cal Crutchlow a su faire profiter de sa riche expérience, lui qui a couru au guidon de la Ducati officielle l'an dernier après avoir longuement défendu les couleurs de Yamaha. Cela s'est toutefois révélé insuffisant pour atteindre la courbe de résultats espérée dès cette première saison sur Honda.

"Il y a des pilotes incroyables qui trouvent un bon équilibre avec leurs techniciens et leurs ingénieurs, à l'image de Marc Márquez. Pour le moment, nous avons un peu de mal, mais nous ne baissons absolument pas les bras. Nous croyons en Cal et c'est la raison pour laquelle nous avons renouvelé son contrat," rappelle Cecchinello. "Pour Honda, je pense qu'il a été intéressant d'avoir Cal. Encore aujourd'hui il rappelle aux ingénieurs quels sont les points forts des autres motos, parce qu'il a une expérience récente avec Yamaha et Ducati."

Paradoxalement, c'est aussi son manque de pratique de la Honda qui a joué des tours à Cal Crutchlow. Son team manager estime en effet que les choix propres à son pilote ne sont pas étrangers à ses difficultés.

"Nous croyons vraiment que le problème principal ne vient pas du fait que nous avons un échappement différent, ou d'autres petites pièces différentes, par rapport à Pedrosa et Márquez alors que ce n'était pas le cas au début de la saison. Cela est plus lié au fait que les demandes de Cal ont toujours été d'aller dans cette direction : plus dur, plus dur."

"Je pense que nous sommes allés dans une direction qui permet à Cal de se sentir bien, mais qui rend la chute facile," explique Cecchinello. "Nous essayons maintenant de forcer Cal à utiliser une moto plus basse et à retourner dans la direction précédente, avec un ressort plus souple à l'arrière. Disons que nous recherchons encore le meilleur équilibre."

Quelle moto pour la saison prochaine?

Sous contrat pour 2016 et quasi assuré de rester également en 2017 - à moins que le Team LCR n'applique sa clause de rupture - Cal Crutchlow conservera le soutien du constructeur. Cela signifie concrètement qu'il devrait avoir une moto très semblable à celle des pilotes officiels, Marc Márquez et Dani Pedrosa, mais Honda n'a cependant pas fait de promesses.

"Nous attendons encore du HRC qu'il nous donne les dernières informations sur le package qui sera mis à notre disposition," indique Lucio Cecchinello. "Franchement, tout dépendra des résultats. Le HRC est toujours enclin à soutenir quelqu'un quand les performances sont au rendez-vous. Mais quand elles n'y sont pas, ils sont moins disposés à vous fournir les toutes dernières évolutions. Disons qu'il faut que nous soyons positifs. Nous devons continuer à travailler encore plus dur sur nos points faibles. Il n'y a pas d'autre solution, alors nous allons continuer comme ça."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow
Type d'article Actualités
Tags cecchinello, crutchlow, honda, lcr, rc213v