Le team LCR déçu de sa saison mais confiant pour 2022

Lucio Cecchinello est déçu des performances de son équipe cette saison. LCR a payé les difficultés de Honda et de ses pilotes, notamment un Takaaki Nakagami qui a plusieurs fois craqué sous la pression.

Le team LCR déçu de sa saison mais confiant pour 2022

Le team LCR risque de vivre une deuxième saison sans le moindre podium, seulement deux courses étant encore à disputer cette saison. Lucio Cecchinello dresse un premier bilan décevant de l'année 2021 de son équipe et déplore que ses pilotes, Takaaki Nakagami et Álex Márquez, ait rarement pu s'inviter dans les meilleures positions depuis le double rendez-vous du Qatar en ouverture de la saison.

"Il est certain que nos résultats sont en-deçà de nos attentes", a reconnu le patron de LCR à Misano. "Jusqu'à présent, [...] nous avons terminé six fois dans le top 10 avec Nakagami, avec pour meilleur résultat une quatrième place en Espagne. Álex, quant à lui, s'est classé cinq fois dans le top 10 avec pour meilleur résultat la sixième place au Grand Prix de France. L'année dernière, nos deux pilotes ont pu se battre pour le podium ou presque, et cette année nous avons perdu quelques positions, et ce pour plusieurs raisons. Nous travaillons, bien sûr, et nous cherchons à terminer la saison du mieux possible, en espérant pouvoir être beaucoup plus forts l'année prochaine."

LCR a directement fait les frais des soucis de Honda, dont les faiblesses ont été mises en exergue par l'absence de Marc Márquez durant neuf mois. Le constructeur a été privé de son leader technique, d'autant plus au moment d'aborder 2022 avec des bouleversements dans l'équipe officielle comme dans son team satellite, victime collatérale de cette situation. Afin de corriger le tir, Honda a évalué des évolutions très conséquentes dans le test organisé à Misano au mois de septembre et Cecchinello fait confiance au constructeur pour lui fournir des machines plus efficaces l'an prochain.

"Même si cela ne se voit peut-être pas, Honda a fait d'énormes efforts ces derniers mois pour combler l'écart avec la concurrence. Je pense qu'avec la blessure et la longue absence de Marc Márquez, il n'y avait pas vraiment de pilote principal pour mener le développement de la moto. Car il faut se souvenir que Pol [Espargaró] a rejoint le HRC cette année, Álex a changé d'équipe et de team [technique], et Taka est passé de la moto de l'année précédente à celle de l'année en cours."

"Il y a donc des choses qui ont eu un effet sur le développement de la moto. Honda travaille énormément, et ils travaillent aussi sur un prototype pour l'année prochaine, qui représente d'importants progrès, et nous sommes vraiment confiants quant à notre capacité à combler notre retard."

Nakagami doit mieux gérer la pression

Le team LCR conservera le même duo de pilotes en 2022, composé de Takaaki Nakagami et Álex Márquez. Le Japonais a encore vu son premier podium lui échapper d'un rien cette année. Il a fini en pleurs au GP d'Espagne, au terme d'une course terminée à moins d'un dixième de la troisième place de Franco Morbidelli, et il a gâché une immense occasion à Austin dans une chute, alors que son rythme était supérieur à ceux de Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia. Cecchinello estime que son pilote doit progresser mentalement pour ne plus voir ces opportunités en or lui échapper des mains.

"Tout d'abord, je voudrais dire qu'avec Taka, nous avons été proches de bons résultats : proches d'un podium à Jerez, proches d'un résultat extrêmement bon en Amérique. Mais, malheureusement, ce que nous avons vu, c'est que Taka doit améliorer sa capacité à gérer la pression. Si l'on se souvient de l'année dernière, lorsque nous sommes partis de la pole position à Aragón, Taka est tombé au bout de quelques virages. Donc, il a clairement besoin de travailler sur lui-même pour améliorer sa capacité à gérer la pression."

"Taka a obtenu de très bonnes sensations avec la moto, il est extrêmement rapide, il l'a toujours été cette année. Peut-être que nous avons un peu de mal à être immédiatement rapides, nous devons travailler pendant les essais, mais je crois qu'il peut faire une assez bonne fin de saison parce qu'il a trouvé un très bon réglage pour la moto. En réalité, comme je l'ai dit, Honda fournit beaucoup de pièces et il a pu obtenir plusieurs éléments de châssis et différentes spécifications de suspension. Il a vraiment personnalisé la moto pour lui-même et c'est assez impressionnant de voir à quel point il peut être rapide."

Concernant Álex Márquez, Lucio Cecchinello pense que l'Espagnol a surtout fait les frais de la baisse de performance de Honda cette année, avec une machine et des réglages peu adaptés à son style : "Nous devons admettre que la vérité est que l'année dernière, Álex a fait des podiums dans la deuxième partie de la saison, il a montré qu'il était capable de figurer parmi les meilleurs pilotes alors que, cette année, ça n'est pas le cas. Il ne s'agit pas de montrer seulement du doigt la moto, même s'il est certain que nos adversaires ont progressé plus que nous, mais il faut aussi reconnaître que nous devons peut-être travailler plus dur au sein de notre équipe pour fournir la meilleure moto à Álex."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Rossi : Une carrière "unique" et inégalable, selon Márquez
Article précédent

Rossi : Une carrière "unique" et inégalable, selon Márquez

Article suivant

La blessure de Savadori prive Aprilia d'expérimentations à Portimão

La blessure de Savadori prive Aprilia d'expérimentations à Portimão
Charger les commentaires