Le 23 octobre 2011 disparaissait Marco Simoncelli

partages
commentaires
Le 23 octobre 2011 disparaissait Marco Simoncelli
Par : Léna Buffa
23 oct. 2016 à 13:45

Motorsport.com revient en images sur la carrière mondiale de Marco Simoncelli, pilote adoré du public et promis à un avenir brillant, décédé en course le 23 octobre 2011.

Diapo
Liste

Marco Simoncelli (1987-2011)

Marco Simoncelli (1987-2011)
1/32

Photo de: Team Gresini

Il y a cinq ans jour pour jour, le MotoGP vivait un drame avec l'accident fatal à Marco Simoncelli, 24 ans. Afin de lui rendre hommage, nous avons choisi de retracer sa carrière en images.

2002-2005 - Premiers pas avec Aprilia

2002-2005 - Premiers pas avec Aprilia
2/32

Photo de: Richard Sloop

Marco Simoncelli fait son entrée en Championnat du monde à seulement 15 ans. Il enchaîne, en 2003, avec sa première saison complète en 125cc (photo), puis progresse avec une première victoire en 2004 et une saison 2005 passée à jouer les premiers rôles. Il en sera récompensé par la cinquième place au championnat.

2006-2009 - Vers les sommets des 250cc

2006-2009 - Vers les sommets des 250cc
3/32

Photo de: Fernando Rei

Passé en 250cc avec Gilera, Simoncelli reprend sa progression. Après deux saison d'apprentissage, il impose son expérience et joue les premiers rôles en 2008, avec pour adversaires les plus récurrents Mika Kallio et Álvaro Bautista (ici en photo avec lui).

2008 - Champion du monde 250cc

2008 - Champion du monde 250cc
4/32

Photo de: Yamaha Motor Racing

La consécration arrive en 2008, sa meilleure saison avec sept pole positions et six victoires sur un total de 12 podiums. Bautista, son dernier rival, s'incline à Sepang et Simoncelli fête dans la liesse la délivrance de ce titre de Champion du monde. Valentino Rossi (MotoGP) et Mike di Meglio (125cc) sont titrés la même année.

2009 - Premiers essais en MotoGP

2009 - Premiers essais en MotoGP
5/32

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Après une dernière saison 250cc auréolée de la 3e place, Marco Simoncelli effectue ses premiers essais en MotoGP. Il participe notamment à une séance en petit comité à Sepang, peu avant Noël.

Un chef mécanicien fidèle

Un chef mécanicien fidèle
6/32

Photo de: Team Gresini

Pour ses débuts en MotoGP, il a emmené avec lui Aligi Deganello, qui était déjà son chef mécano en 250cc et qui restera à ses côtés jusqu'au bout.

2010 - Premier GP MotoGP

2010 - Premier GP MotoGP
7/32

Photo de: Honda

Simoncelli dispute son premier Grand Prix en catégorie reine au Qatar, en 2010. Il se bagarre alors contre Hiroshi Aoyama, qui avait été son successeur au palmarès 250cc.

2010 - Grand Prix de France

2010 - Grand Prix de France
8/32

Photo de: Bridgestone Corporation

En MotoGP, Simoncelli retrouve également Héctor Barberá, qui fut l'un de ses adversaires les plus féroces en 250cc. Ils sont ici au Grand Prix de France, où l'Espagnol finira par avoir l'avantage en course.

Suivi de près par Rossi

Suivi de près par Rossi
9/32

Photo de: Team Gresini

Le MotoGP, c'est aussi l'occasion pour Marco Simoncelli de partager la piste avec Valentino Rossi - l'idole, le grand frère, l'ami.

Un style spectaculaire

Un style spectaculaire
10/32

Photo de: Bridgestone Corporation

Comme Rossi, Simoncelli s'équilibre avec la jambe dans les freinages. Tous deux dépassent les 1,80m !

Super Sic

Super Sic
11/32

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Le chronométrage officiel utilise les trois premières lettres des noms de famille pour désigner les pilotes. Les lettres SIM ayant déjà été attribuées à l'Espagnol Julian Simon, Marco Simoncelli a hérité de SIC qui finira par devenir son surnom.

2010 - Les résultats arrivent

2010 - Les résultats arrivent
12/32

Photo de: Team Gresini

Marco Simoncelli progresse peu à peu et décroche en Allemagne son meilleur résultat du début de saison, une sixième place qu'il conteste au Champion du monde Nicky Hayden.

2010 - Première à Laguna Seca

2010 - Première à Laguna Seca
13/32

Photo de: Team Gresini

En revanche, sa première expérience à Laguna Seca - qui ne figure pas au calendrier 125cc et 250cc - se solde par un abandon.

2010 - À Misano

2010 - À Misano
14/32

Photo de: Team Gresini

Il vit également un Grand Prix compliqué à Misano, où il termine 14e après une chute. Un an et demi plus tard, le circuit portera officiellement son nom.

Adopté par son équipe

Adopté par son équipe
15/32

Photo de: Team Gresini

Marco Simoncelli est immédiatement adopté par son équipe, et en particulier son team manager Fausto Gresini, qui le prend sous son aile.

Un pilote très populaire

Un pilote très populaire
16/32

Photo de: Team Gresini

Simoncelli séduit tout autant le public et devient immédiatement très populaire. Son allure dégingandée, sa chevelure endiablée, sa maîtrise de l'anglais très personnelle… C'est un personnage à part, auquel s'attachent les fans.

Un vrai clown !

Un vrai clown !
17/32

Photo de: Team Gresini

Il faut dire que Marco Simoncelli est un jeune pilote fantasque, aussi incisif en piste qu'il n'est pitre en dehors. Ici, il s'ennuie ferme au Portugal, les qualifications étant annulées à cause de la pluie !

2010 - Meilleur résultat à l'Estoril

2010 - Meilleur résultat à l'Estoril
18/32

Photo de: Team Gresini

Le lendemain, il signe son meilleur résultat de la saison, une quatrième place, et passe à deux doigts du podium derrière Andrea Dovizioso.

2010 - Première 1ère ligne

2010 - Première 1ère ligne
19/32

Photo de: Team Gresini

Il termine la saison par sa première qualification en première ligne, à Valence.

2011 - Premiers essais à Sepang

2011 - Premiers essais à Sepang
20/32

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Classé 8e pour sa première saison en MotoGP, Marco Simoncelli poursuit l'aventure avec le team Gresini. Comme le veut la tradition, les premiers essais de l'année se déroulent à Sepang.

2011 - Une Honda Factory

2011 - Une Honda Factory
21/32

Photo de: Team Gresini

S'il conserve sa place chez Gresini, Simoncelli obtient une machine Factory de la part de Honda. Il renforce ses liens avec le constructeur japonais, qui lui apporte son soutien officiel et suit de près sa progression.

2011 - Top 5 à domicile

2011 - Top 5 à domicile
22/32

Photo de: Bridgestone Corporation

Début 2011, Marco Simoncelli alterne les abandons et les bons résultats. Sur le Grand Prix d'Italie (photo), il signe son troisième top 5 de l'année et devance notamment le héros local, Valentino Rossi.

2011 - Début de saison polémique

2011 - Début de saison polémique
23/32

Photo de: Team Gresini

Cette première moitié de saison 2011 est marquée par plusieurs polémiques, Simoncelli étant accusé par certains pilotes de se montrer dangereux en piste. Jorge Lorenzo est de ceux-là, tout comme Dani Pedrosa qui se blesse après un contact avec l'Italien au Mans.

2011 - Premier podium

2011 - Premier podium
24/32

Photo de: Repsol Media

Simoncelli entame une série beaucoup plus positive pendant l'été 2011. Il signe notamment son premier podium à Brno, en prenant l'avantage sur Jorge Lorenzo lors du Grand Prix de République Tchèque.

2011 - Une série prometteuse

2011 - Une série prometteuse
25/32

Photo de: Team Gresini

Il enchaîne trois quatrièmes places à Misano, Aragón (photo) et Motegi. Par deux fois, il bat de peu le pilote de l'équipe officielle Honda, Andrea Dovizioso.

2011 - Toujours plus haut

2011 - Toujours plus haut
26/32

Photo de: Team Gresini

Après le podium de Brno, Simoncelli grimpe encore d'un cran lors du Grand Prix d'Australie. En battant à nouveau Andrea Dovizioso, il se classe deuxième et signe ainsi son meilleur résultat en MotoGP. La victoire semble désormais plus proche que jamais.

2011 - Arrivée à Sepang

2011 - Arrivée à Sepang
27/32

Photo de: Team Gresini

Puis vient la Malaisie… Avant-dernier Grand Prix de la saison, il se joue sur un circuit bien connu des pilotes, qui y disputent les essais hivernaux. C'est aussi ici que Marco Simoncelli a fêté son titre 250cc trois ans plus tôt.

2011 - Dernier départ

2011 - Dernier départ
28/32

Photo de: Team Gresini

Simoncelli décroche la cinquième place sur la grille de départ et poursuit ainsi une série de qualifications très régulière, puisqu'il n'aura manqué les deux premières lignes qu'une fois au cours de la saison.

2011 - Grand Prix fatal

2011 - Grand Prix fatal
29/32

Photo de: GEPA Pictures

Un accident sera fatal à Marco Simoncelli dans le deuxième tour de ce Grand Prix de Malaisie, qui sera suspendu puis définitivement effacé des tablettes du MotoGP.

2011 - Le paddock uni dans la peine

2011 - Le paddock uni dans la peine
30/32

Photo de: Ducati Corse

La saison se termine deux semaines plus tard, à Valence, où l'ensemble du paddock s'unit pour rendre hommage à Marco Simoncelli. Les polémiques sont oubliées car, si le pilote était parfois décrié, il était surtout profondément talentueux et attachant.

Un souvenir toujours très présent

Un souvenir toujours très présent
31/32

Photo de: Team Gresini

Élevé au rang d'idole en Italie, Marco Simoncelli a laissé un souvenir marquant en MotoGP. Son nom a été donné au circuit de Misano, à une fondation à but caritatif et à une équipe formant de jeunes pilotes, gérée par son père.

Le numéro 58 retiré du MotoGP

Le numéro 58 retiré du MotoGP
32/32

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

En 2016, les instances dirigeantes du championnat retirent officiellement le numéro 58 du MotoGP, concédant à la seule famille Simoncelli la possibilité d'en accepter l'utilisation à l'avenir.

Article suivant
Photos - Le team Gresini fête sa 20e saison mondiale

Article précédent

Photos - Le team Gresini fête sa 20e saison mondiale

Article suivant

Rossi n'a "jamais pensé arrêter" après l'accident de Simoncelli

Rossi n'a "jamais pensé arrêter" après l'accident de Simoncelli
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Marco Simoncelli
Auteur Léna Buffa