Le n°58 retiré du MotoGP en hommage à Marco Simoncelli

partages
commentaires
Le n°58 retiré du MotoGP en hommage à Marco Simoncelli
Par : Léna Buffa
8 sept. 2016 à 15:26

Le n°58 sera à jamais lié à Marco Simoncelli, décédé il y a près de cinq ans.

Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Carmelo Ezpeleta, Pdg Dorna Sports, Paolo Simoncelli
Podium : le vainqueur Casey Stoner, Repsol Honda Team, le deuxième Andrea Dovizioso, Repsol Honda Team, et le troisième Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Carmelo Ezpeleta, Pdg Dorna Sports, Paolo Simoncelli
Marco Simoncelli prend la tête au départ
Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Les Champions du Monde 2008 : Mike Di Meglio (125cc), Valentino Rossi (MotoGP) et Marco Simoncelli (250cc)
Carmelo Ezpeleta, Pdg Dorna Sports, Paolo Simoncelli
Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Marco Simoncelli, San Carlo Honda Gresini
Marco Simoncelli

Alors que le Grand Prix de Saint-Marin débutera demain sur le circuit baptisé en son nom depuis le funeste automne 2011 qui a vu sa mort à Sepang, Marco Simoncelli a reçu ce jeudi l'hommage des instances dirigeantes du Championnat du monde.

Carmelo Ezpeleta, Pdg de Dorna Sports, a officiellement retiré le n°58 du MotoGP, de sorte qu'aucun pilote ne pourra plus porter le numéro lié à la mémoire de l'Italien sans le consentement de sa famille.

Marco Simoncelli a disputé trois saisons et demi en 125cc puis quatre autres en 250cc auréolées du titre de Champion du monde en 2008, cumulant 14 victoires en petites cylindrées avant d'accéder en 2010 à la catégorie MotoGP où il défendait les couleurs du team Gresini au guidon d'une Honda. Après un premier podium sur le GP de République Tchèque 2011, où il s'est classé troisième, puis sa deuxième place en Australie une semaine avant le rendez-vous de Sepang, un accident lui a été fatal au début du GP de Malaisie, plongeant le paddock MotoGP et la communauté moto sous le choc.

Fantasque et très prometteur, Marco Simoncelli, décédé à 24 ans, a laissé un souvenir ému dans le championnat où une belle carrière lui paraissait promise et dont il a été nommé Légende il y a deux ans. Aujourd'hui, le promoteur du championnat a décidé d'honorer sa mémoire par ce nouveau geste, comme il l'a fait par le passé pour Daijiro Kato et Shoya Tomizawa, décédés respectivement en 2003 et 2010.

"Nous avons parlé de l'idée de retirer le numéro 58 de la grille MotoGP pour l'avenir et c'est ce que nous faisons aujourd'hui", a déclaré Carmelo Ezpeleta, Pdg de Dorna Sports. "Désormais, ce numéro appartient à la famille Simoncelli, il ne sera plus utilisé dorénavant sauf si sa famille décide le contraire."

Durant cette courte cérémonie, un trophée honorant le n°58 a été remis à Paolo Simoncelli, le père de Marco, aujourd'hui toujours impliqué dans la compétition par le biais d'une équipe qu'il a créée, et qui accédera la saison prochaine au Championnat du monde Moto3.

Le n°58 de Marco Simoncelli rejoint le 74 de Daijiro Kato, le 48 de Shoya Tomizawa, ainsi que le 34 de Kevin Schwantz parmi les numéros ne pouvant plus être utilisés en Grands Prix.

 

Un centre pour handicapés voit le jour

Valentino Rossi, grand ami de Marco Simoncelli, a salué l'initiative du promoteur du championnat et tenu par la même occasion à féliciter la famille Simoncelli pour ce qu'elle a construit depuis cinq ans, en particulier un centre pour handicapés qui sera ouvert non loin de là, à Coriano. La première pierre en est posée ce soir.

"C'est bien de le faire ici, à Misano, parce que c'est le circuit qui porte le nom de Marco et aussi parce qu'un hôpital va ouvrir [près d'ici]. C'est toujours bien de se souvenir de Marco quand on peut", a commenté Rossi. "Ce qu'a fait la famille de Marco, et en particulier Paolo, depuis 2011 est très particulier. Je leur apporte souvent mon aide. Paolo a eu il y a longtemps cette idée de créer un hôpital et je suis très heureux qu'il soit prêt."

Ce centre verra le jour grâce à la Fondation Marco Simoncelli, créée peu de temps après sa disparition et qui œuvre depuis lors pour aider le quotidien des handicapés et promouvoir le sport pour favoriser le lien social.

Prochain article MotoGP
Lorenzo cache mal sa déception malgré la deuxième place

Article précédent

Lorenzo cache mal sa déception malgré la deuxième place

Article suivant

Le Ranch, privilège sur-mesure d'un compétiteur nommé Valentino Rossi

Le Ranch, privilège sur-mesure d'un compétiteur nommé Valentino Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Lieu Misano
Pilotes Marco Simoncelli
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités