Le team Forward Racing incertain pour Indianapolis

La conjoncture ne s’arrange pas pour un team Forward Racing à la fois engagé en MotoGP et en Moto2. Depuis l’arrestation de son patron Giovanni Cuzari pour des soupçons de fraudes fiscales, la procédure a avancé au point que l’incarcération pour trente jours de l’intéressé a été prononcée, ce qui a provoqué une réaction en chaine. Et notamment celle des sponsors de l’équipe, qui ont coupé les vivres, si bien que la structure qui emploie quarante personnes se retrouve sans le sou.

Une crise que le team manager Marco Curioni tente de résoudre. Il s'est rapproché de l’organisateur Dorna et de l’association des teams Irta pour trouver des solutions qui permettraient tant à Stefan Bradl qu’à Loris Baz ou encore à Simone Corsi et Lorenzo Baldassarri d’honorer de leur présence un Grand Prix d’Indianapolis prévu pour le 9 août prochain.

Une date qui marquera la rentrée du MotoGP après une période estivale débutée depuis la fin du Grand Prix d’Allemagne sur le Sachsenring. Mais comment poursuivre alors que les caisses sont vides? L’idée serait d’éviter le long et coûteux voyage vers les Etats-Unis pour reprendre le fil à Brno, date à laquelle le patron aura, a priori, retrouvé la liberté.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas plus de choses que ce qu’il se dit sur les médias. Je n’ai aucune idée de ce qu’il peut se passer.

Loris Baz

Le team Forward a débuté en 2010 dans le Championnat du Monde Moto2 et participe à la classe MotoGP depuis 2012. Il effectue cette saison sa deuxième année avec Yamaha alignée dans la catégorie Open. Un groupe qui vit son propre classement et dont un des protagonistes est un Loris Baz qui réussit sa première année en MotoGP. Second dans cette hiérarchie derrière la Ducati d’Hector Barberá, le Français tente de garder la tête froide face à cette situation de crise : "J’essaie de ne pas y penser et de rester neutre en profitant de ma semaine de repos. Lors des deux semaines d’entrainement, je vais tout faire comme si rien ne s’était passé" a-t-il commenté sur MotoGP.com.

"Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas plus de choses que ce qu’il se dit sur les médias. Je n’ai aucune idée de ce qu’il peut se passer. Plus nous approcherons d’Indianapolis, plus j’y penserai. Je suis persuadé que nous trouverons une solution pour que la saison se termine."

Reste que cette conjoncture bouscule les plans en vue de la prochaine saison : "Avec ce qu’il se passe actuellement, les choses sont un peu perturbées puisque mon objectif principal est de rester avec l’équipe Forward pour 2016. Toutefois, j’espère qu’avec la saison que j’effectue qui est plus que correcte et le travail que je réalise jusqu’à présent, je serai en mesure d’obtenir une bonne moto la saison prochaine." C’est tout le mal que l’on souhaite à l’ancien officiel Kawasaki en Superbike.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Indianapolis
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Loris Baz
Équipes Forward Racing
Type d'article Actualités
Tags dorna, forward racing, indianapolis, irta, lorenzo baldassari, loris baz, moto2, motogp, simone corsi, stefan bradl