Leader sous la pluie, Dovizioso a levé ses doutes

Le pilote Ducati s'est rassuré en se montrant immédiatement rapide sous la pluie de Motegi, prêt désormais à peaufiner sa copie en vue de la course.

Andrea Dovizioso s'est montré le plus rapide de la première journée d'essais libres du Grand Prix du Japon, ce vendredi à Motegi. Mais outre sa position, ce que retient le pilote Ducati c'est essentiellement l'aisance avec laquelle il est entré dans le rythme, grâce à un niveau convaincant affiché dès ses premiers tours de roue sur un Twin Ring d'emblée très humide.

"Avant aujourd'hui, on avait un point d'interrogation quant à notre compétitivité sur le mouillé, parce que sur les deux dernières pistes sur lesquelles on a roulé sur le mouillé, je n'avais pas eu de très bonnes sensations, mais aujourd'hui je me suis très bien senti dès ma première sortie. Le grip est très bon à l'arrière et c'est très important pour nous", explique Dovizioso au site officiel du MotoGP.

Classé cinquième ce matin, à 1"246 du leader Marc Márquez, le pilote Ducati s'est immédiatement montré plus rapide lorsqu'ont débuté les EL2 et, dès la fin de sa première série de tours, il avait abaissé la référence de l'Espagnol et pris les devants avec une large avance. Son chrono de 1'54"877 résistera par la suite à toutes les attaques, bien que Márquez parvienne à se rapprocher à 43 millièmes, avant de chuter.

"[J'ai eu] un bon feeling dès le début et on a un peu progressé pendant l'après-midi. Mon chrono était assez rapide, mais je suis surtout content de la façon dont j'ai signé ce temps et non du fait d'avoir signé le meilleur temps, parce que je l'ai fait en début de séance à un moment où la vitesse n'est normalement pas élevée. J'en suis donc très content", se félicite Dovizioso, qui a ressorti aujourd'hui du placard le carénage évolué de la Ducati afin de répondre aux fortes accélérations de Motegi.

Faire durer la gomme, et en particulier le pneu arrière, durant les 24 tours de course s'annonce comme le défi commun que doivent à présent relever les protagonistes du plateau. La donne météorologique est à double tranchant, car outre le fait que la pluie s'annonce continue pour tout le week-end, les températures sont plutôt douces et peuvent mettre à mal l'endurance des enveloppes Michelin.

"Le grip est très bon, à l'avant comme à l'arrière, et c'est la raison l'usure est très forte sur le pneu arrière", pointe Andrea Dovizioso. "Vingt-quatre tours avec ces températures… Personne ne peut attaquer à 100% pendant 24 tours."

"Maintenant il faut qu'on travaille sur les détails pour le mouillé", poursuit-il dans cette optique. "La vitesse est là et on a la possibilité de travailler dans un domaine différent pour essayer d'économiser le pneu."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions