Jarvis veut encore deux titres avec Yamaha avant la retraite

Bien que fatigué par ces deux dernières saisons mouvementées, Lin Jarvis assure avoir retrouvé de la vitalité grâce au titre de Fabio Quartararo et vouloir en remporter encore deux avec Yamaha.

Jarvis veut encore deux titres avec Yamaha avant la retraite

Le sacre de Fabio Quartararo au championnat cette année aura été le huitième titre pilotes que Lin Jarvis a pu accompagner en tant que patron du programme MotoGP de Yamaha. Aujourd'hui, l'emblématique responsable britannique, âgé de 64 ans, admet terminer l'année fatigué, mais avoir encore de l'énergie à investir dans la quête de deux autres titres avant de penser à la retraite.

Cette victoire au terme du championnat 2021, il la décrit comme ayant été la plus belle de toutes. Un jugement que l'on peut comprendre si l'on prend en compte la disette que connaissait Yamaha depuis 2015. Voilà six ans que la marque n'avait pas remporté le championnat pilotes, après la lutte fratricide entre Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, terminée dans une telle polémique que l'équipe ne l'avait même pas célébrée.

Et puis, il y a le contexte. D'abord, celui qui concerne l'ensemble des concurrents, avec deux dernières années qui auront été aussi exigeantes que cinq saisons classiques, l'apparition du COVID-19, au moment où devait débuter le championnat 2020, et l'impossible sortie de crise depuis ayant rendu la gestion des équipes infiniment plus compliquée.

Puis la situation spécifique de Yamaha, qui n'a pas été de tout repos. La saison 2020 restera celle des soupapes défectueuses, un problème ayant causé bien des angoisses aux responsables du programme. Et 2021 fut l'année du divorce retentissant avec Maverick Viñales. C'est Lin Jarvis qui a dû négocier avec le pilote espagnol afin de convenir d'une séparation avancée d'un an, puis pour mettre un terme à son contrat en milieu de saison après l'escalade de la tension entre les deux parties.

Dans le même temps, le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing a été, avec Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, celui qui s'est retroussé les manches afin d'œuvrer à l'unification de la MSMA, l'association des constructeurs. Un rôle qui, à la base, ne lui revenait pas.

"Je suis fatigué", admet Lin Jarvis dans une interview pour Motorsport.com. "Le COVID-19 a ajouté une quantité énorme de travail supplémentaire. Cela a également enlevé une partie du plaisir de notre travail : nous ne pouvons pas aller au restaurant, nous sommes très restreints, nous ne pouvons pas accueillir d'invités. Le problème des soupapes a également été très difficile, et cette année, nous avons dû faire face au cas de Maverick."

Voici 20 ans que Lin Jarvis travaille pour Yamaha. Au vu de l'usure que peut représenter cette intense dernière période, on pourrait penser que cette victoire a la saveur d'une mission accomplie et qu'il serait désormais en droit d'envisager une phase moins active de sa vie. Mais, à l'inverse, l'éclosion de Fabio Quartararo semble lui avoir redonné une nouvelle vitalité qui le pousse à continuer.

"D'une certaine manière, le titre de Fabio a fait que tous ces efforts en ont valu la peine. Je suis toujours motivé par ce que je fais", affirme-t-il. "Mais les résultats sont essentiels. J'ai 64 ans, et je pense que j'en ai encore trois ou quatre à faire. Mon objectif est d'atteindre dix titres. J'aimerais gagner deux autres titres, puis prendre ma retraite."

Lire aussi :
partages
commentaires
Votez - Quels sont vos moments marquants de 2021 ?
Article précédent

Votez - Quels sont vos moments marquants de 2021 ?

Article suivant

Courir avec Rossi ? Comme jouer avec Messi, pour Aleix Espargaró

Courir avec Rossi ? Comme jouer avec Messi, pour Aleix Espargaró
Charger les commentaires