Lorenzo décidera samedi s'il renonce au week-end ou non

partages
commentaires
Lorenzo décidera samedi s'il renonce au week-end ou non
Par : Léna Buffa
2 nov. 2018 à 10:49

Le pilote Ducati a fait un retour compliqué ce vendredi, à Sepang, mais il ne baisse pas encore les bras et souhaite se laisser quelques heures de repos avant de prendre une décision.

Jorge Lorenzo a bien repris la piste ce vendredi, comme l'y ont autorisé les médecins, néanmoins ses performances ont été loin de celles auxquelles il aspirait. Dernier du classement à 3"5 du leader ce matin, il a vu son retard passer à cinq secondes cet après-midi au terme de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Malaisie.

"En montant un pneu neuf à la fin j'aurais sûrement pu faire 2'02"9-2'02"8, mais je serais quand même à trois secondes", estime-t-il, chronométré en 2'03"204 et conscient qu'au-delà de sa vitesse sur le tour lancé, sa résistance sur la durée risque de poser problème.

Lire aussi :

Lourdement accidenté en Thaïlande, le Majorquin est sur la touche depuis désormais un mois. Touché au poignet et à la base du radius du bras gauche dans cette chute, il pensait avoir échappé à toute blessure sérieuse, jusqu'à que des examens complémentaires ne révèlent une fêlure puis un ligament endommagé. Après une première tentative de retour au Japon, il a opté pour le repos et a finalement été opéré la semaine dernière, 18 jours après l'accident.

Passé quelques jours d'immobilisation de son poignet, Lorenzo tente donc un nouveau retour cette semaine, dans l'espoir de se remettre dans le rythme avant le dernier Grand Prix de la saison, au programme à Valence dans deux semaines, lequel marquera la fin de son aventure avec Ducati et sera immédiatement suivi par ses débuts sur la Honda.

Las, il paraît aujourd'hui assez peu probable que le numéro 99 aille au bout de ce week-end malaisien au vu des difficultés qui ont été les siennes ce vendredi. Il repousse néanmoins sa décision à demain matin, afin de gagner un peu de temps et de mettre un peu plus de chances de son côté.

"La situation est difficile. Je suis frustré parce que je voulais être ici en bien meilleure condition", concède-t-il. "Je suis arrivé ici mieux qu'au Japon, mais même avec un problème deux fois moins important et en ayant deux fois moins mal, je n'arrive pas à être compétitif."

Un risque inutile si la performance n'est pas au rendez-vous

Il explique que ce n'est pas tellement une question de douleur, celle-ci étant moindre qu'au Japon. Il juge être à "65-70%" de ses capacités, mais admet en revanche être en difficulté au freinage ainsi que dans les changements de direction.

Après avoir été remplacé par Álvaro Bautista en Australie, Jorge Lorenzo laisserait sa place à Michele Pirro cette semaine s'il n'était pas en mesure de poursuivre. Il pense prendre sa décision avant les EL3. "Demain matin on décidera s'il vaut mieux que je continue ou bien que je laisse la moto à Michele. Voilà la situation."

"Si vous sentez que vous êtes en mesure d'obtenir un bon résultat, comme gagner la course ou faire un podium, entrer dans le top 5 ou le top 10, ça a du sens de prendre un risque. Mais si quand vous attaquez vous n'arrivez qu'à tourner à trois secondes du plus rapide, alors ça n'a pas tellement de sens. Demain, quand je vais me réveiller, je verrai si je me sens beaucoup mieux, un peu mieux ou pareil. On prendra une décision demain."

Article suivant
Zarco : "On est vraiment à la rue et ça me fait peur"

Article précédent

Zarco : "On est vraiment à la rue et ça me fait peur"

Article suivant

"Trop de moments chauds" pour un Márquez en difficulté

"Trop de moments chauds" pour un Márquez en difficulté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions