Lorenzo pense que la Ducati doit encore progresser pour qu'il gagne

partages
commentaires
Lorenzo pense que la Ducati doit encore progresser pour qu'il gagne
Par : Léna Buffa
16 mai 2018 à 09:00

Le Majorquin a beau mener des courses, il estime qu'il lui manque encore quelque chose pour franchir le dernier cap vers la victoire.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team mène au départ
Podium : troisième place pour Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, après l'accident
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team, le troisième Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Son Grand Prix à domicile a une nouvelle fois marqué une occasion manquée pour Jorge Lorenzo, leader des premiers tours puis en bagarre pour la deuxième place lorsqu'il a chuté avec Andrea Dovizioso et Dani Pedrosa. Sur une piste a priori peu favorable à la Desmosedici, le Majorquin a tenu bon, réussissant comme l'an dernier à évoluer à un niveau bien meilleur que celui qui lui était promis sur le papier, avec à la clé la possibilité d'obtenir un résultat similaire à celui de 2017, sachant que c'est à Jerez qu'il avait obtenu son premier podium avec les Rouges.

C'était la première fois, cette saison, que Lorenzo occupait la place de leader en course – et ce pour les sept premiers tours –, une position qui a déjà été la sienne sur sept Grands Prix l'an dernier. Néanmoins, le dernier cap vers la victoire se fait encore désirer, et le triple Champion du monde MotoGP considère que c'est la moto qui explique qu'il ne l'ait pas encore franchi, estimant que son niveau personnel devrait le lui permettre.

"En Aragón, je suis resté en tête 15 tours, en Malaisie de nombreux tours aussi, mais le problème est toujours le même : j'arrive à être compétitif, mais pas à faire la différence comme avant. Il me manque encore trois dixièmes", explique le pilote Ducati, jugeant que les nouveautés apportées à sa moto en Andalousie sont un pas dans la bonne direction mais ne suffisent pas encore à combler le retard sur les leaders.

"Les dernières modifications m'ont été d'une grande aide pour que je sois plus compétitif. [À Jerez], j'aurais sûrement fini à quatre secondes du vainqueur alors que l'année dernière j'étais à 14 secondes. Je pense qu'on a une très bonne accélération, on est très bons au freinage et […] la moto tourne un peu mieux que l'année dernière, mais il nous manque encore quelque chose, surtout par rapport à Honda. Quand je les regarde, je suis convaincu qu'au lieu d'être en tête huit tours, je pourrais l'être toute la course et gagner, parce qu'il n'y a aucun pilote qui a la même concentration et précision que moi. Ceux qui s'y connaissent en moto le savent."

Saisir l'occasion quand elle se présentera

Bien qu'il n'ait pas levé le voile sur les nouveautés qu'il a utilisées à Jerez, Lorenzo s'est félicité qu'elles rendent la moto plus stable. Au Mans s'ajoutera l'utilisation d'un nouveau châssis, déjà choisi par Dovizioso depuis les essais hivernaux, une autre avancée qui doit permettre au pilote espagnol d'élever son niveau alors que la concrétisation avec Ducati se fait attendre.

Si Jerez a mis en lumière la progression réalisée en un an, difficile de miser sur une piste en particulier pour aller encore plus loin et avoir du succès avec ce nouveau package. "Il est évident que chaque circuit est différent et tous favorisent un type de moto en particulier. Je pense qu'il y aura des circuits encore plus favorables que celui de Jerez, et là il faudra qu'on en profite pour que j'essaye de gagner ma première course avec la Ducati", prévient-il.

"Je suis convaincu qu'avec ces modifications, on en est encore plus proches qu'on ne l'était en Argentine, à Austin et au Qatar. Faisons un autre pas en avant et la victoire arrivera, et alors tout semblera plus coloré", promet Lorenzo.

Est-ce le rendez-vous du Mans, cette semaine, qui mettra de la couleur dans la saison du Majorquin ? Rien n'est moins sûr, à en croire le fait que Ducati n'a encore jamais remporté le GP de France. Jorge Lorenzo, lui, y détient à la fois le record de victoires en MotoGP (cinq) et celui de la pole position, tous deux obtenus avec Yamaha.

Prochain article MotoGP
Le programme des animations du GP de France

Previous article

Le programme des animations du GP de France

Next article

Rester chez Tech3 ? Syahrin ne veut pas se mettre de pression

Rester chez Tech3 ? Syahrin ne veut pas se mettre de pression

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités