Lorenzo - "Nous sommes encore loin de la limite"

partages
commentaires
Lorenzo -
Par : Willy Zinck
1 févr. 2017 à 12:28

L'Espagnol a soufflé le chaud et le froid lors des premiers essais officiels de pré-saison. Mais après une première journée difficile, les choses sont finalement rentrées dans l'ordre et le nouveau pilote Ducati a pu signer des temps compétitifs.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
La moto de Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Les premiers essais de pré-saison qui viennent de s’achever aujourd’hui sur le tracé de Sepang ont fait office de test grandeur nature pour Jorge Lorenzo. Après une première journée des plus délicates, marquée par de mauvaises conditions climatiques et par un peu reluisant 17e chrono, le pilote espagnol a finalement redressé la barre tout au long de ces trois jours de tests.

Signe de cette progression spectaculaire, l’écart qui séparait le triple champion du monde des différents leaders a été divisé par quatre, grâce notamment à l’important travail fourni par le team Ducati. "Je suis très content car l’équipe est là pour me soutenir", se réjouit l’ex-pilote Yamaha. "Nous sommes même plus rapides que ce que nous espérions. [Passer] de 1"6 à trois dixièmes, c’est très bien. Nous avons fait les tours avec le pneu dur à l’arrière […], nous avons fait une simulation, nous avons recueilli des informations pour les ingénieurs, et nous savons maintenant quels sont les points sur lesquels travailler pour le futur."

Progression constante

Situé à moins de quatre dixièmes du meilleur temps du jour réalisé par Maverick Viñales, Lorenzo en viendrait même à regretter de ne pas avoir monté le pneu tendre pour tenter de déloger son compatriote en tête de la hiérarchie. "Être à trois dixièmes sans monter le pneu tendre, c'est très positif. J'ai fait mon chrono avec le pneu dur ; on avait gardé le pneu tendre pour la fin, mais après la simulation de course je n'avais plus d'énergie pour le tester. Peut-être qu'avec le pneu tendre, j'aurais gagné trois ou quatre dixièmes de plus."

Dénuée de l’un de ses atouts cette année, du fait du bannissement des ailerons, la Ducati est une moto d'autant plus difficile à appréhender que Lorenzo fait ses débuts au sein de l’équipe italienne, et qu’il doit donc poursuivre son acclimatation. "J’étais 17e [à la fin de la première journée], et si loin de la tête du classement, mais c’est ce qui arrive quand vous changez de moto et que vous passez à une machine complexe comme la Ducati. C’est une moto vraiment opposée [à la Yamaha], c’est très différent. Cela a été difficile pour moi. J’ai dû comprendre, j’ai dû changer et garder mon calme."

Prendre du recul et adapter son pilotage, voilà les principaux défis de l’Ibère durant cette intersaison très chargée. "Je dois piloter de façon plus agressive, en appuyant plus sur la puissance et le freinage. La Ducati est différente. Tu fatigues plus certains muscles que tu ne fatiguais pas auparavant, mais il y en a d'autres que tu peux plus détendre. J’ai dû m’améliorer dans certains domaines […]. C’est une question de temps. J’ai besoin de plus de temps que ce que je pensais, mais aujourd’hui c’est une grande amélioration." 

Le triple champion du monde s’estime donc toujours en période de rodage, mais assure que le meilleur est à venir, alors qu’il n’a pas encore poussé sa machine dans ses derniers retranchements. "Je pense que nous sommes encore loin de notre limite, nous sommes déjà très rapides, mais quand nous serons à la limite, nous le serons encore bien plus. Je suis très content de la nouvelle moto […] mais nous n’avons pas eu suffisamment de temps pour la régler afin d’exploiter tout son potentiel. Nous avons donc toujours de la marge, et nous avons des points sur lesquels nous pouvons capitaliser dans le futur."

À propos de ses chances de succès cette saison au guidon de la GP17, Lorenzo préfère ne pas se prononcer et reste focalisé sur le développement de sa nouvelle machine. "Pour le moment, nous nous concentrons sur les modifications que nous aurons dans le futur, nous allons améliorer les points sur lesquels nous travaillons. Si nous parvenons à faire ça, alors les résultats suivront." 

Avec Léna Buffa

Casquette Jorge Lorenzo
Casquette Jorge Lorenzo, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Márquez - "J'ai sacrifié le time attack pour faire des longs runs"

Previous article

Márquez - "J'ai sacrifié le time attack pour faire des longs runs"

Next article

Rossi retient son faible retard plus que sa 6e place

Rossi retient son faible retard plus que sa 6e place

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de janvier à Sepang
Catégorie Mercredi
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions