Lorenzo poursuit sur sa lancée du Mugello avec le meilleur temps

partages
commentaires
Lorenzo poursuit sur sa lancée du Mugello avec le meilleur temps
Par :
15 juin 2018 à 17:04

Dernier vainqueur en date en MotoGP, Jorge Lorenzo a très bien débuté le week-end du Grand Prix de Catalogne à Barcelone, avec le meilleur chrono ce vendredi, sur la feuille des temps combinés.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

L'Espagnol poursuit donc sur sa lancée du Mugello, où il avait signé une éclatante victoire, après avoir reçu les améliorations demandées à Ducati, au niveau de l'ergonomie du réservoir d'essence. Des modifications logiquement conservées ici à Barcelone, et qui continuent de porter leurs fruits, surtout au niveau de l'endurance du numéro 99.

"C'est la même ergonomie donc je garde ces améliorations sur ce circuit. Comme je l'ai dit avant, je sens que je peux avoir ce pour cent en plus en vitesse, mais surtout j'économise énormément d'énergie au freinage et en milieu de virage, et c'est la plus grande différence au niveau de mes performances."

Jorge Lorenzo reste tout de même mesuré quand on lui demande s'il sera désormais constamment aux avant-postes, lui qui a déjà mené longuement les Grands Prix d'Espagne et de France, avant son triomphe italien.

"Même si notre moto a beaucoup progressé et si elle semble plus complète que jamais, il y aura sûrement des circuits sur lesquels on sera en difficulté, comme le Sachsenring, Phillip Island. Mais sur [les autres] pistes je ne vois pas beaucoup de raisons pour qu'on ne puisse pas afficher la vitesse qu'on a eue aujourd'hui, qui a été très élevée, comme au Mugello, et pourquoi pas se battre pour le podium."

Si Lorenzo avait expliqué au Mugello avoir opéré quelques changements sur sa manière de piloter, principalement dans certaines courbes, le triple Champion du monde MotoGP explique tout de même avoir réussi à dompter dans une certaine mesure la Desmosedici, et il parvient à piloter comme il l'a toujours fait, tout en récoltant désormais les résultats.

"Même s'il sera difficile que la Ducati soit une moto complètement naturelle pour moi, on en est beaucoup plus proches. Aujourd'hui j'ai vu à la télévision que je pilote la moto de façon très similaire à la Yamaha, même si c'est une moto complètement différente. Comme je l'ai dit il y a un an et demi quand je suis arrivé chez Ducati, mon ADN ne va pas changer et je dois être compétitif avec mon ADN, sans le changer."

Vainqueur après un véritable cavalier seul en Toscane, le futur pilote Honda s'attend à ce qu'une stratégie similaire fasse mouche sur un tracé de Barcelone au nouveau tarmac. Celui-ci s'est montré particulièrement poussiéreux en dehors de la trajectoire idéale, ce qui pourrait potentiellement rendre les dépassements plus périlleux lors de la course de dimanche.

"Si vous sortez de la bonne trajectoire, vous pouvez avoir beaucoup moins de grip, donc il faut être prudent. La concentration est très importante. Si vous n'avez pas besoin de dépasser tant de fois, c'est mieux, et si je peux prendre un bon départ et dicter mon rythme, ça sera fantastique. Si ce n'est pas possible, ça sera une longue course, la constance du pneu sera très importante, et on a un bon package sur cet aspect-là. Je me sens fort, on verra comment ça se passera demain", explique-t-il en évoquant une séance qualificative qui pourrait se révéler cruciale.

Avec Léna Buffa

Revivez les dernières qualifications des 24H du Mans

Article suivant
"De bons repères et des chronos performants" pour Zarco

Article précédent

"De bons repères et des chronos performants" pour Zarco

Article suivant

Márquez pas inquiet après sa chute de vendredi

Márquez pas inquiet après sa chute de vendredi
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu