Lorenzo - "J'ai reçu un grand coup, ma vision était floue"

partages
commentaires
Lorenzo -
Par : Medhi Casaurang-Vergez
15 oct. 2016 à 11:02

Le Champion du monde en titre revient sur les circonstances et les effets de son impressionnante chute en essais libres ce samedi matin, à Motegi.

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, héliporté à l'hôpital après sa chute
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, héliporté à l'hôpital après sa chute
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, héliporté à l'hôpital après sa chute
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, héliporté à l'hôpital après sa chute
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Jorge Lorenzo a assurément vécu une journée riche en émotions. Auteur du meilleur temps vendredi, l'Espagnol abordait ce samedi avec l'envie de poursuivre un rythme soutenu. Il en fut autrement.

C'est dans les derniers instants des Essais Libres 3 que le Majorquin fut victime d'un vol plané effrayant. Parti en high-side, le pilote a été projeté dans les airs avant de lourdement retomber au sol. Le casque abîmé témoignait de la violence de l'impact. Resté sonné à terre, Lorenzo fut évacué par les commissaires, d'abord à la Clinica Mobile, puis par hélicoptère à l'hôpital pour passer des scanners, notamment pour le crâne. On pouvait craindre des blessures au vu de sa démarche boitillante, mais le bilan médical était positif : aucune fracture n'avait été décelée !

L'attitude courageuse du Champion sortant est bien connue, lui qui avait effectué un aller-retour Assen-Barcelone pour soigner une clavicule cassée en plein week-end, pour finir 5e de la course (en 2013). Lorenzo a donc repris le guidon de sa Yamaha pour les Essais Libres 4, puis les qualifications. Avec la volonté du sportif de haut niveau qu'il est, Lorenzo est parvenu à signer le troisième meilleur temps du peloton.

Deux heures plus tard, le pilote porteur du numéro 99 s'est présenté en salle de presse, sa cheville gauche enroulée dans un bandage. "Cela faisait longtemps que je n'avais pas subi une telle chute", débutait Lorenzo. "Elle n'est pas aussi mauvaise que mon high-side de la Chine en 2008, où je m'étais cassé les deux chevilles. Ici, je suis tombé sur le flanc gauche, la douleur était très forte de ce côté là."

Lorenzo explique les causes de sa chute. "J'ai cru que mes pneus étaient suffisamment en température. J'étais au tout début de mon premier tour lancé. Si j'avais attendu un peu, ne serait-ce qu'un demi-tour, peut-être qu'il ne serait rien arrivé. Le contrôle de traction ne fonctionne pas très bien à cette vitesse (la 3e), et cette caractéristique ajoutée aux pneus frais a entraîné ma chute", relate-t-il.

La victoire comme objectif

Très vite, le pilote accidenté pensait à reprendre la piste, "dès que j'ai vu au centre médical que je n'avais pas de fracture à la jambe." Pourtant, la peur était aussi dans un coin de son esprit, plus tout à fait clair d'ailleurs. "J'ai reçu un grand coup, et durant une minute environ, ma vision était floue. Puis cela est passé, mais les médecins ont préféré m'emmener à l'hôpital."

Mais alors, comment a-t-il pu rouler dans les chronos des top pilotes, sans paraître diminué sur la moto ? "Quand je suis descendu de l'hélicoptère avant les essais, j'avais des difficultés à marcher, cela me faisait mal. Mais je vais mieux, les calmants et l'adrénaline des qualifications ont fait leur effet. J'ai oublié ma chute et la souffrance une fois sur le circuit", assure-t-il.

Le positivisme est également une manière idéale de repartir de l'avant. "La clé, c'est de ne pas penser à ce qu'il vient de se produire. C'est le corps qui te dit jusqu'où tu es capable d'aller, et tu dois le faire de la meilleure des manières possibles en fonction des conditions que tu rencontres."

"Une chute identique ne se reproduira plus, je sais qu'en négociant le virage en 2e vitesse et en chauffant bien les pneumatiques, je ne tomberai plus." Et Lorenzo de conclure comme si rien ne s'était passé : "Nous avons le potentiel pour se battre en vue de la victoire !"

 

T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016
T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016

Photo de: Motorsport.com

Prochain article MotoGP
Satisfait de son tour, Márquez vise le podium

Previous article

Satisfait de son tour, Márquez vise le podium

Next article

Valentino Rossi, le vieux lion rugit de nouveau

Valentino Rossi, le vieux lion rugit de nouveau

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Réactions