MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
19 Heures
:
29 Minutes
:
57 Secondes
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
22 jours

Pas de souci physique pour Lorenzo, mais de mauvaises sensations

partages
commentaires
Pas de souci physique pour Lorenzo, mais de mauvaises sensations
Par :
20 sept. 2019 à 17:30

Jorge Lorenzo a eu plus de difficultés aujourd'hui avec sa machine en Aragón qu'avec sa condition physique, a-t-il expliqué en fin de journée.

Une nouvelle fois, il faut regarder vers le bas du classement pour trouver trace de Jorge Lorenzo, ce vendredi au GP d'Aragón. Alors qu'il avait montré du mieux en termes de rythme à Misano, le Majorquin termine cette journée au 20e rang des temps combinés, à 2"8 de son équipier, Marc Márquez. Cette fois, ce n'est pas à ses blessures, contractées lors d'une impressionnante chute au Grand Prix des Pays-Bas, que l'on peut imputer cette baisse de rythme, selon lui : le numéro 99 peine juste à trouver de bonnes sensations au guidon de sa RC213V.

"En général, je me sens mieux, j'ai juste un peu mal à la nuque et au dos sur la moto, mais ça n'était pas le souci principal aujourd'hui", explique-t-il. "Il m'a été très difficile d'entrée de jeu d'être compétitif. J'ai eu un peu plus de mal que lors de la première journée à Misano. Ce matin j'étais très loin du pilote le plus rapide. Cet après-midi, nous avons réduit l'écart mais ça reste très loin et le rythme n'est pas fantastique. C'est compliqué, car demain il va pleuvoir, nous n'avons pas beaucoup de possibilités pour améliorer la moto, nous sommes très loin."

Lire aussi :

S'il admet tout de même que sa condition physique n'est toujours pas optimale (malgré la guérison totale de ses vertèbres), Lorenzo explique que rien ne semble aller ce vendredi sur sa machine. "Le souci principal aujourd'hui, c'était ma sensation sur la moto. Elle n'était pas bonne, [que ce soit] au freinage, dans les virages ou à l'accélération. C'est pour ça que j'étais très lent. Bien sûr, ma condition physique n'est pas aussi bonne qu'avant car je n'ai pas pu m'entraîner très dur, mais ça ne m'empêche pas de faire un tour rapide. C'est plutôt le manque de confiance qui fait que je ne me sens pas très bien."

"Évidemment, je ne suis pas satisfait, j'aimerais être plus près. Je n'ai jamais été très proche des pilotes les plus rapides. Le changement qui a été apporté à la moto de l'an dernier m'a fait mal. Il y a deux choses qui m'empêchent d'aller plus vite avec cette moto : le moteur et le châssis", pointe-t-il.

Lire aussi :

Un manque criant de confiance

Les difficultés d'adaptation de Lorenzo à la RC213V sont également bien connues du directeur de l'équipe, Alberto Puig. L'Espagnol s'est exprimé au micro du site officiel du MotoGP lors de la deuxième séance d'essais libres, sans cacher que le bilan à ce stade de la journée n'était pas bon. Bien qu'il souhaite toujours que son pilote parvienne à trouver ce qu'il faut pour se sentir comme chez lui sur sa machine, il en semble encore loin...

"Franchement, ce matin ça n'a pas été très bon. Il n'a pas trouvé la confiance du tout avec la moto. C'est plus ou moins ce qui s'est passé la dernière fois. J'aimerais pouvoir dire qu'il y a des progrès, mais… Physiquement, je crois qu'il progresse, il va mieux en ce qui concerne la douleur, mais les performances ne sont pas encore là. J'espère qu'il va trouver cette connexion avec la moto dont il a besoin."

Avec Oriol Puigdemont et Léna Buffa

Article suivant
Journée solide pour Yamaha, mais un retard à réduire sur Márquez

Article précédent

Journée solide pour Yamaha, mais un retard à réduire sur Márquez

Article suivant

Un Zarco trop négatif a fait perdre espoir à Beirer

Un Zarco trop négatif a fait perdre espoir à Beirer
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie EL2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Jorge Lorenzo Guerrero Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest