Lorenzo : "Cette moto a l'air plus proche de mon style naturel"

partages
commentaires
Lorenzo :
Par :
28 janv. 2018 à 18:15

Après une première année chez Ducati sous le signe de l'adaptation, l'Espagnol affirme être d'ores et déjà à l'aise avec sa nouvelle monture.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Au rang des bonnes surprises de la rentrée du MotoGP ce dimanche figurent sans doute en bonne place les nouvelles GP18 de Ducati, qui après de premiers essais concluants plus tôt dans la semaine ont fait mouche aujourd'hui, les trois exemplaires en piste étant dans le top 4.

Jorge Lorenzo a su ainsi faire le meilleur usage d'une machine qui semble résolument bien née, avec le troisième temps de la journée. Il faut dire que le Majorquin se sait au pied du mur cette saison, alors que les responsables de l'équipe ont avancé qu'une nouvelle saison du même acabit que l'an passé ne serait pas acceptable.

Le passage du triple Champion du monde chez Ducati s'est opéré en effet dans la douleur en 2017, celui-ci devant remiser ses habitudes de pilotage, fruits de neuf années passées au sein d'une seule et même équipe : Yamaha.

S'il a ainsi consacré la quasi intégralité du précédent exercice à prendre le pli de sa Desmosedici, la GP18 semble en revanche être cousue sur mesure pour le numéro 99, ce qui devrait lui permettre de franchir ce dernier cap, nécessaire pour se battre pour la victoire. "Cette moto a l'air plus proche de mon style naturel", confirme-t-il. "Je peux ouvrir l'accélérateur plus tôt, je peux entrer dans le virage avec un peu plus de confiance, je peux me pencher un peu plus, donc je suis très content que cette moto soit comme ça, car ça n'arrive pas toujours."

Une nouvelle machine clairement plus rapide

Le tir groupé de la dernière-née des usines de Bologne est par ailleurs un signe qui ne trompe pas pour l'Espagnol. "Oui, la nouvelle moto a l'air en général plus rapide que la précédente, et c'est positif, car en général vous avez besoin de plus de temps pour améliorer les performances de l'ancienne mais cette fois-ci, tous les pilotes qui ont essayé la moto ont amélioré leurs chronos, donc c'est très bon signe."

Il fait peu de doutes que Lorenzo va donc tout tenter pour renouer avec le succès en 2018, alors que la dernière campagne a été la première vierge de victoire pour lui depuis sa première saison en 250cc, en 2005.

Un camouflet que l'intéressé a bon espoir d'effacer avec une machine conjuguant enfin la puissance reconnue de son moteur à l'agilité de ses rivales nippones. Car pour celui qui a fini septième au général l'an dernier, le chemin pour raccrocher le bon wagon et renouer avec un titre qui échappe à Ducati depuis 2007 et le premier sacre de Casey Stoner, n'est plus très long. "On se rapproche, et c'est important, car si on peut garder les points positifs que l'on a, et se rapprocher des points forts de Yamaha ou Honda, c'est parfait."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Studieux, Zarco prend "encore plus de plaisir" que l'an passé

Article précédent

Studieux, Zarco prend "encore plus de plaisir" que l'an passé

Article suivant

Borsoi : "Nous avons espoir... nous héritons de la moto de Dovi !"

Borsoi : "Nous avons espoir... nous héritons de la moto de Dovi !"
Charger les commentaires