Lorenzo : "De petits progrès qui ne se voient pas toujours"

partages
commentaires
Lorenzo :
Par : Léna Buffa
24 mars 2017 à 23:04

Pour ses premières qualifications avec Ducati, l'Espagnol devra en passer par la Q1. Il reste toutefois persuadé de pouvoir redresser la barre.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Après avoir signé le cinquième temps des EL1 jeudi soir, Jorge Lorenzo a rétrogradé au huitième rang lors des EL2 puis au neuvième dans la séance suivante. La conséquence est sans appel : il n'occupe que le 12e rang du classement combiné et doit donc participer à la Q1, la première phase des qualifications qui offre la possibilité aux deux pilotes les plus rapides d'accéder à la séance finale.

Pour autant, le pilote majorquin conserve l'ambition de remonter dans la hiérarchie, et même de se battre samedi soir pour les meilleures places de la grille, sur un circuit de Losail dont il détient le record de victoires (six), du meilleur temps en course (depuis l'an dernier) et du meilleur temps absolu établi lors des qualifications de 2008, les premières à avoir été disputées de nuit.

"Si l'on améliore les petites choses que l'on a perdues aujourd'hui, tout en conservant nos gains, alors on pourra se battre pour la première ou la deuxième ligne – à condition, bien sûr de terminer la Q1 et d'accéder à la Q2", prévient Jorge Lorenzo.

Le nouveau pilote Ducati assure en effet avoir obtenu des résultats positifs au cours de cette deuxième soirée d'essais libres, alors que se poursuit doucement son adaptation à une nouvelle moto dont il avait tout à découvrir il y a encore quatre mois. "On fait de tout petits progrès chaque jour, mais cela ne se voit pas toujours de l'extérieur", indique-t-il.

"Les résultats peuvent paraître décevants si on les compare avec ceux d'hier, mais je crois qu'on est meilleurs qu'hier", suggère Jorge Lorenzo. "Hier on avait été compétitifs avec une meilleure piste et uniquement pour un ou deux tours, mais aujourd'hui avec une piste bien moins bonne et qui ne convenait pas très bien à la Ducati, avec beaucoup de vent et peu de grip, on a été plus réguliers qu'hier. C'est un bon signal."

Conserver les gains et combler les derniers manques

À la recherche de meilleures sensations, en particulier en entrée de virage, l'ancien pilote Yamaha en appelait hier à un set-up différent. Aujourd'hui, il dresse un bilan mitigé de cette option, conscient de devoir trouver une façon d'améliorer ce qui doit l'être sans rien compromettre.

"Avec ces nouveaux réglages, je me sens mieux, je me fatigue moins et je peux maintenir un rythme plus régulier, même si on perd probablement dans certains petits endroits de la piste", souligne-t-il. "On a progressé en entrée et en sortie de virage, mais au milieu ça s'est légèrement dégradé. On doit donc ne pas perdre dans ce domaine, mais conserver les grosses améliorations en entrée et en sortie."

"En général on a fortement progressé en termes de régularité et, demain, on va essayer de changer un peu les réglages pour ne pas perdre dans ce domaine tout en conservant les progrès que l'on a accomplis aujourd'hui", conclut-il.

Casquette Ducati Corse 2016 rouge
Casquette Ducati Corse 2016 rouge, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
GP du Qatar - Les plus belles photos de vendredi

Previous article

GP du Qatar - Les plus belles photos de vendredi

Next article

Le GP du Qatar pourrait se courir de jour, dimanche

Le GP du Qatar pourrait se courir de jour, dimanche