Lorenzo dans une position inconfortable suite à un manque de grip

Le pilote Ducati occupe pour le moment la 11e position aux temps combinés et va devoir cravacher s'il veut se qualifier pour la Q2 demain.

Alors que de la pluie est prévue au-dessus de l'État de Victoria à partir de demain, les pilotes recalés au-delà de la dixième place ce vendredi pourraient bien se mordre les doigts devant l'éventuelle impossibilité d'améliorer lors des EL3 demain matin.

Le premier concerné par cette problématique, c'est bien sûr Jorge Lorenzo, 11e aux temps combinés après les deux premières séances d'essais sur le tracé de Phillip Island, et par conséquent premier non-qualifié provisoire pour la Q2.  

"Aller directement en Q2 n’est jamais simple car certains pilotes rapides peuvent s’y retrouver et les battre devient difficile", constate le triple Champion du monde, alors que d'autres pilotes émérites, dont Valentino Rossi, sont également relégués pour le moment au-delà de la dixième position. "Avec des conditions pluvieuses, ça devient encore plus imprévisible."

Manque de grip à l'avant et à l'arrière

À la différence des deux dernières manches où il avait été particulièrement en vue, le Majorquin a souffert aujourd'hui d'un manque de grip. Un problème auquel il a bien tenté de remédier, sans succès. "Le problème principal, c’est les deux parties : aussi bien le contact arrière qu’avant, dans tous les virages", a déploré le numéro 99. "J’ai besoin de contact à l’avant, mais aussi de grip. C’est plutôt l’inverse, là, et il est très difficile de trouver l’équilibre. Nous avons essayé d’alléger la moto pour gagner en stabilité mais c’est difficile dans les virages et il sera très compliqué de trouver le compromis demain."

Le pilote Ducati détient cependant encore quelques cartes dans ses mains pour tenter d'accroître son niveau de performance sur le circuit australien, notamment avec l'usage du nouveau carénage. "Le feeling ici est que nous n’avons pas tant d’accélération que ça", analyse Lorenzo. "Le wheeling n’est donc pas un gros problème. Pour le problème à l’arrière, je verrai avec le nouveau carénage sur lequel il y a l’aileron. Avec l’aileron, la moto depuis plus imprévisible dans certaines sections de la piste et ça peut devenir plus négatif que positif."

Dans le coup lors des deux dernières manches, Lorenzo s'attendait donc à être à meilleure fête en Australie. "Je m’attendais à être dans une bien meilleure position aujourd’hui, mais on a plus ou moins les mêmes problèmes [que d’habitude]", explique-t-il. "Je pense que dans une certaine mesure, le nouveau carénage peut régler des problèmes. Mais on souffre plus ici que sur les 5 ou 6 derniers circuits. Je ne pouvais pas vraiment aller plus vite aujourd’hui."

Avec Guillaume Navarro

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions