Lorenzo privé de test : "C'est du sport, pas de la charité", répond Yamaha

partages
commentaires
Lorenzo privé de test :
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
14 oct. 2016 à 12:28

Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Motor Racing, a défendu la décision de la marque nippone de ne pas laisser Jorge Lorenzo rouler avec la Ducati lors des essais prévus fin novembre à Jerez.

Lin Jarvis, Directeur Général Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, vainqueur, et Lin Jarvis
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Lin Jarvis, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Le Britannique a organisé une conférence de presse, ce vendredi à Motegi, pour répondre aux multiples questions qu’il a reçues à ce même sujet, à savoir le veto de Yamaha pour empêcher Lorenzo de tester la Ducati à Jerez. Le pilote espagnol sera en revanche autorisé à faire des essais pour la marque italienne à Valence, lors de la séance d'après-saison.

"C’est un sport mais également un business, pas de la charité", a déclaré Jarvis, qui avait préparé une série d’arguments, irréfutables pour beaucoup d’entre eux. "Nous l’avons autorisé à faire les essais à Valence, c’est une concession que nous avons faite dans le cadre sportif. Mais nous pensons que c'est suffisant."

"Jorge veut aller rapidement dans sa nouvelle équipe, mais leurs intérêts ne sont pas les nôtres. Ducati a investi beaucoup d’argent sur lui et veut qu’il s’adapte à toute vitesse. Mais notre but n’est pas de leur rendre la tâche facile, parce que nous sommes convaincus qu’ils seront un de nos principaux concurrents en 2017", a-t-il dit, avant d’ajouter un élément supplémentaire à prendre en considération. "Il ne faut pas oublier que Jorge a décidé de partir, et la relation n’est pas la même avec lui qu’avec un pilote qui reste", a poursuivi Jarvis.

Chacun a des objectifs différents

Lin Jarvis avait également une réponse à la question de savoir pourquoi Suzuki et Ducati s’étaient entendus pour permettre à Maverick Viñales et Andrea Iannone de rouler avec leurs nouvelles équipes respectives. "Chaque contrat est négocié dans des conditions particulières, et nous ne connaissons pas ces conditions pour Ducati ou Suzuki. Mais nous en avons discuté au plus haut niveau, et avons décidé ainsi. Cela ne relève pas de la chevalerie, car les chevaliers respectent les accords", a-t-il rétorqué.

Il a également insisté sur le fait que Yamaha interdisait également à Pol Espargaró de rouler avec la KTM en dehors de ces deux jours d’essais à Valence.

"Bien sûr, Jorge voudrait qu’on lui donne l’opportunité de rouler car sa mission est de se familiariser le plus vite possible, pour être le plus rapide possible avec la Ducati l’an prochain. Mais il sera un de nos principaux concurrents. Son souhait est différent du nôtre."

"Notre souhait l’an prochain est d’essayer de gagner la première course, et je suis sûr que la mission de Ducati est aussi de remporter cette course. Il [Jorge] sera une menace sérieuse la saison prochaine, dès la première course. C’est un business. C’est un sport, absolument un sport, mais ce n’est pas de la charité. C’est un business."

Jarvis assure cependant que les relations avec son pilote restent bonnes en cette fin de saison, bien qu'elles aient inévitablement évolué. "Nous avons de très bons rapports avec Jorge. Bien entendu, cela a légèrement changé quand il a signé pour Ducati, c’est normal. Quand quelqu’un décide de partir, ce n’est pas la même chose que s’il décidait de rester avec nous, c’est une transition normale dans notre relation."

"Il comprend que nous sommes une entreprise et une équipe professionnelle, nous comprenons qu’il veuille partir pour s’adapter le plus rapidement possible, et il comprend que nous avons un contrat à respecter. C’est tout."

Avec Oriol Puigdemont

Casquette bleue Jorge Lorenzo Yamaha 2016
Casquette bleue Jorge Lorenzo Yamaha 2016, sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Lorenzo - "J'ai adapté ma façon de piloter"

Previous article

Lorenzo - "J'ai adapté ma façon de piloter"

Next article

Laverty en est quitte pour une belle frayeur

Laverty en est quitte pour une belle frayeur

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités