MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
10 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
24 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Lorenzo ? "Une question de courage et de volonté", selon Puig

partages
commentaires
Lorenzo ? "Une question de courage et de volonté", selon Puig
Par :
11 sept. 2019 à 17:31

Alberto Puig, team manager Repsol Honda, considère que l'avenir de Jorge Lorenzo au sein de son équipe ne dépend que de sa volonté et de son courage face aux risques qu'implique la compétition MotoGP.

Il y a un peu plus d'un an, Alberto Puig réalisait un gros coup sur le marché des transferts en réussissant à recruter Jorge Lorenzo, afin qu'il forme avec Marc Márquez une équipe de champions. Cependant, la réalité s'est avérée bien différente des attentes générées par cette arrivée, à tel point que le rêve du Majorquin de courir sous les couleurs de Repsol Honda est devenu son pire cauchemar après quelques mois de compétition en commun.

Allant de chute en chute, Lorenzo n'a pas réussi à se sentir à l'aise au guidon d'une moto avec laquelle seul Márquez arrive à gagner. Cela l'a même poussé à essayer de trouver une porte de sortie pouvant justifier la rupture de son contrat avec la marque à l'aile dorée, l'option étudiée ayant été de rejoindre Pramac en 2020 puis, en fonction des résultats, de faire son retour au sein de l'équipe officielle Ducati en 2021. Finalement, Lorenzo a décidé de rester chez Honda et, selon ce qu'il en parait tout au moins de l'extérieur, il s'est engagé à respecter l'accord qui les lie et qui prévoit qu'il coure également la saison prochaine avec la RC213V.

Bien que le triple Champion du monde MotoGP ait toujours publiquement démenti qu'un arrêt de sa carrière lui soit passé par la tête, cette possibilité ne semble pas complètement écartée si ses performances ne connaissent pas de progression notable sur les sept dernières manches du championnat. À Silverstone, où il faisait son retour après quatre Grands Prix d'absence pour blessure, le #99 a rallié l'arrivé à la 14e place, à plus d'une demi-minute du vainqueur, et toujours en souffrant beaucoup de cette blessure vertébrale datant d'Assen. Dans la foulée, il n'a pu réaliser qu'une demi-journée d'essais sur les deux prévues lors du test de Misano.

Lire aussi :

Alberto Puig a évoqué cette situation dans le podcast officiel du MotoGP, donnant son point de vue sur le cas Lorenzo et les perspectives qui se présentent pour le présent mais aussi pour l'avenir. "Pour Jorge, c'est un nouveau départ, mais il faut qu'il le veuille, qu'il ait la hargne et la motivation. Il faut qu'il veuille recommencer à prendre des risques et à accepter le fait que dans cette discipline on peut se faire mal. C'est comme remonter sur le ring", commente-t-il. "Je ne crois pas que le problème de Lorenzo soit [une question de] technique, mais plutôt de courage et de volonté. Nous aimerions le voir être aussi rapide qu'il l'était avec la Yamaha, ce serait un rêve."

Avec Zarco, "tout est clair"

L'ancien pilote, aux manettes du programme MotoGP de Honda, assure qu'il n'a pas sondé le marché à la recherche d'un possible remplaçant pour l'Espagnol : "S'il décidait de rompre son contrat pour sa deuxième année, ce que nous ne souhaitons pas, Honda n'est actuellement pas prêt à le remplacer. Nous n'avons pensé à aucune solution de remplacement. Mais si jamais c'était le cas, nous réagirions et nous mettrions à chercher une option, même si elle n'était pas merveilleuse."

Alberto Puig assure en tout cas que Johann Zarco n'est pas une option qu'il envisage : "Zarco, nous lui avons offert la moto [pour 2019] et il a dit non. Après tout cela, il est venu, s'est excusé et a renvoyé son agent pour ne l'avoir informé de rien. En ce sens, il s'est comporté en gentleman et entre lui et nous tout est clair. Mais nous ne pensons pas à lui, car notre pilote est Lorenzo."

Lire aussi :

Article suivant
Dall'Igna : "Terminer 2e ne suffit plus à Ducati ni à Dovizioso"

Article précédent

Dall'Igna : "Terminer 2e ne suffit plus à Ducati ni à Dovizioso"

Article suivant

GP de Saint-Marin : les records à battre

GP de Saint-Marin : les records à battre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Guerrero Boutique
Auteur Oriol Puigdemont