Une récupération plus rapide que prévue pour Lorenzo

partages
commentaires
Une récupération plus rapide que prévue pour Lorenzo
Par :
8 févr. 2019 à 11:40

Forfait pour les essais qui se sont tenus ces trois derniers jours en Malaisie, l'Espagnol juge cependant que la vitesse de son rétablissement lui permettra d'être dans le coup au Qatar.

C'est le grand absent des essais de Sepang avec Dani Pedrosa : Jorge Lorenzo a vu sa rentrée retardée en raison d'une blessure au scaphoïde gauche reçue le mois dernier.

Il faudra donc attendre les prochains essais officiels au Qatar pour le voir de nouveau sur la Honda officielle, confiée ces trois derniers jours à Marc Márquez, lui aussi convalescent, ainsi que Stefan Bradl.

Lire aussi :

Néanmoins, le Majorquin a eu l'occasion de rassurer et de faire un point sur son rétablissement avec nos confrères du site officiel MotoGP.com. Ainsi, s'il admet qu'il ne sera toujours pas revenu à 100% pour le test de Losail, sa récupération s'avère néanmoins plus rapide que prévue.

"Je continue de récupérer, c'est toujours difficile une blessure au niveau du scaphoïde", a-t-il déclaré. "Mais je récupère vite et je suis satisfait de cela. Il y a trois ou quatre jours j'ai repris la piscine. J'ai gagné quelques degrés [en mobilité] ainsi que de la puissance, je me renforce. Mais ce type de blessure requiert des mois pour avoir de bonnes sensations. C'est un long processus, et aux essais du Qatar je ne serai pas à 100%, mais j'espère néanmoins apporter des informations précieuses en vue de la première course."

 

Pas de roulage depuis son accident

Les essais de Sepang désormais clos, les prochains auront donc lieu dans le golfe Persique et seront l'occasion pour le numéro 99 de remonter pour la première fois sur une moto depuis son accident survenu à l'entraînement il y a près de trois semaines.

Se remettre dans le bain sera donc difficile pour le triple Champion du monde, d'autant plus sur une machine qu'il n'a pas encore totalement apprivoisée, et qui pourrait bien encore largement évoluer suite aux conclusions des essais en Malaisie.

"Je n'ai toujours pas piloté la moindre moto, donc c'est difficile de savoir comment je me sentirai sur une machine qui va à 300 km/h, ou bien dans les changements de direction", explique Lorenzo. "Je pense que ma récupération a été plus rapide que dans les cas habituels mais le chemin est encore long jusqu'au Qatar. Je vais avoir des douleurs encore pendant deux ou trois mois, mais j'espère être compétitif lors des premières courses."

 

Manque d'expérience face à Márquez

Contraint de se tenir éloigné de l'action en ce début février, le nouveau pilote Honda a pu en profiter pour prendre du recul sur ses chances de titre cette année, et par extension sur ses chances de rivaliser avec son quintuple Champion du monde MotoGP de coéquipier.

"J'ai toujours dit qu'en MotoGP tout est possible. Mais il faut être réaliste et voir nos limites. Il ne s'agit pas d'un manque de travail, de talent ou de motivation, mais plutôt d'expérience sur la moto", prévient Lorenzo, bien conscient qu'il accumule du retard dans l'appréhension de la RC213V face à Márquez. "Nous avons de moins en moins de tests pour nous préparer. Juste trois ou quatre, ce n'est pas suffisant pour connaître parfaitement une moto. Donc bien sûr nous allons être en difficulté au Qatar, ainsi que lors des premières courses."

Lire aussi :

Quant à la concurrence, qui promet d'être relevée cette année avec le retour au premier plan de Yamaha et la montée en puissance de Suzuki, Lorenzo préfère ne pas se prononcer pour l'instant, arguant que les résultats de Sepang, qui ont vu Ducati tenir finalement le haut du pavé, sont à prendre avec des pincettes sur ce type de circuit visité.

"Quatre Ducati en tête, c'est bien pour eux", constate-t-il. "Mais il ne s'agit pas que de vitesse sur un tour, et on ne peut tirer de conclusions sur le rythme de course. Marc a dominé la première journée, donc c'est toujours un bon signal, surtout sur une piste qui a toujours été difficile pour le package Honda."

En cela le tracé de Losail sera peut-être plus représentatif du niveau de chacun, et donc de la hiérarchie en vue de la saison 2019.

Article suivant
Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois

Article précédent

Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois

Article suivant

Márquez : "J’ai abordé le test d’une autre façon"

Márquez : "J’ai abordé le test d’une autre façon"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Be first to get
breaking news