La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

partages
commentaires
La Malaisie,
Par : Michaël Duforest
19 oct. 2018 à 14:24

Forfait pour le Grand Prix du Japon, Jorge Lorenzo va tenter de revenir dès la semaine prochaine, à Phillip Island, mais il vise plutôt le Grand Prix de Malaisie comme chance "concrète" de retour.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, blessé après sa chute
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Un tour, c'est tout ce qu'il aura fallu au Majorquin pour mettre un terme à son week-end nippon, sur le Twin Ring Motegi. Le pilote Ducati loupera donc une deuxième manche consécutive, lui qui avait déjà dû déclarer forfait en Thaïlande après sa chute en EL2, où il s'était occasionné une fêlure du radius gauche.

Peu optimiste lors de la conférence de presse de ce jeudi, Lorenzo a tout de suite su qu'il devait mettre pied à terre, ses blessures l'empêchant de piloter sa moto confortablement, sans parler des risques supplémentaires liés à une hypothétique chute.

Lire aussi :

"C'est un tout, la douleur, mais aussi le risque de déplacer cette blessure. Je me sens encore moins bien qu'attendu, je m'attendais à avoir beaucoup de difficultés à piloter. Je me suis senti très mal au freinage, car mon cerveau ne m'autorisait pas à pousser mon poignet gauche au freinage, donc je n'étais pas rapide, je n'étais pas à l'aise. Je me sentais en sécurité sur la moto, mais je me disais que si je voulais attaquer un peu plus je pouvais faire une erreur et chuter, ça n'avait pas de sens."

Deux semaines pile après sa blessure, il a été demandé au porteur du numéro 99 si une opération n'aurait pas pu améliorer son état de forme pour cette manche japonaise. Malheureusement, Lorenzo a confirmé qu'aucune procédure chirurgicale ne pouvait aider sa fêlure à se consolider.

"Ce genre de blessures n'a pas besoin d'opération, car l'os n'est pas déplacé. Mais il est aussi vrai que quand vous vous faites opérer, vous pouvez peut-être reprendre la piste plus vite. Mais avec ce type de fracture, on n'opère pas."

Dans une semaine pile, le peloton du MotoGP posera ses valises à Phillip Island et disputera la première journée du Grand Prix d'Australie. Jorge Lorenzo espère en être, mais admet totalement qu'il faudra peut-être attendre jusqu'au Grand Prix de Malaisie, dans deux semaines, pour le revoir en action, et en (relative) forme.

Lire aussi :

"Évidemment, la Malaisie est ma chance la plus concrète de courir. Je ne sais pas encore à propos de Phillip Island, car je ne sais pas comment je vais me sentir en arrivant là-bas mercredi ou jeudi. Mais c'est difficile à croire que si en 14 jours, la blessure ne s'est pas remise si bien, elle puisse se remettre si vite en six jours. Ça peut arriver, et on va faire une IRM pour comprendre plus précisément ce qui s'est passé avec la blessure et voir ce qu'on va faire. La seule chose que je peux faire maintenant est me reposer, et attendre que le corps aille mieux."

Le rendez-vous de Sepang est donc l'objectif prioritaire de Jorge Lorenzo, qui espère également pouvoir terminer sur une bonne note avec Ducati lors de la dernière manche de la saison, à Valence. Le test organisé deux jours après la dernière course, qui donnera le coup d'envoi de la saison 2019, n'est pas encore dans son esprit.

 

 

Article suivant
Rossi reste prudent après une première journée incertaine

Article précédent

Rossi reste prudent après une première journée incertaine

Article suivant

Crivillé : "Márquez peut battre Rossi et rêver des 15 titres d'Agostini"

Crivillé : "Márquez peut battre Rossi et rêver des 15 titres d'Agostini"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Essais Libres 1
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions