MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
13 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
26 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
40 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
68 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
82 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
96 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
117 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
138 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
166 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
201 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
222 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
250 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
264 jours

Lorenzo à la retraite ? "Complètement faux"

partages
commentaires
Lorenzo à la retraite ? "Complètement faux"
Par :
24 oct. 2019 à 09:45

Jorge Lorenzo a tenu à clarifier les rumeurs faisant état de sa retraite prochaine ce jeudi, en marge du Grand Prix d'Australie MotoGP.

En arrivant aux antipodes pour le Grand Prix d'Australie, le paddock du MotoGP laissait s'ébruiter une rumeur, celle de la retraite à venir pour Jorge Lorenzo. Ce jeudi, lors de son traditionnel point presse d'avant-course, l'Espagnol a montré sa surprise face à ces rumeurs. Il indique notamment que cette course à Phillip Island est un Grand Prix comme les autres, et non le début d'une tournée d'adieu sur les dernières manches.

"J'ai été très surpris des commentaires au sujet de cette rumeur", affirme-t-il. "Aujourd'hui vous pouvez prendre des rumeurs de partout, de WhatsApp, de followers, d'internet, de discussions dans le paddock. C'est ensuite à vous de les prendre pour vraies ou non. Mais comme vous le voyez, ce que je dis est que c'est complètement faux, cette course est une course normale. Il faut que j'améliore ma performance et mon pilotage en piste."

Lire aussi :

Retrouver les sensations d'antan à Phillip Island ?

Sur l'un des plus beaux circuits du calendrier, Jorge Lorenzo s'attend à souffrir au vu de ses résultats précédents, lui qui n'avait pu participer à la course en 2018. Mais il disposait en 2017 d'une Ducati qui avait beaucoup de mal dans les virages rapides de Phillip Island, alors à moins de 24 heures des premiers essais libres c'est la curiosité teintée d'une pointe d'optimisme qui prime pour le numéro 99, vainqueur sur place en 2013, avec la Yamaha.

"Théoriquement, ce circuit est l'un de ceux où j'ai eu le plus de mal ces trois dernières années. L'an dernier, je n'ai pas piloté ici mais les dernières années chez Yamaha et la première chez Ducati, j'ai eu du mal à obtenir de bons résultats. Ils ont changé les pneus, donc je sens que c'est plus difficile d'être compétitif. Quand j'étais avec la Ducati, c'était une course difficile pour tous les pilotes Ducati. Mais il y a longtemps, c'était l'un de mes circuits favoris, dans mes premières années en MotoGP. Donc pourquoi ne pourrais-je pas retrouver ces sensations ? On ne sait jamais. Je suis très curieux de grimper sur cette moto, avec ces pneus, et de voir ce que je peux faire."

Lire aussi :

Alors que Honda compte désormais sur lui pour tenter d'obtenir le titre par équipes et donc la triple couronne, Lorenzo garde son calme. Le Majorquin, qui a récemment remercié son équipe pour sa patience, sait qu'il faut manger son pain noir avant de retrouver des lendemains qui chantent. Et qui pourraient arriver bien plus vite que prévu, comme son début de saison 2018 chez Ducati l'a prouvé...

"J'ai toujours su garder les nerfs solides dans les situations difficiles. Nous avons vu des situations comme celle-ci dans le passé avec beaucoup de très bons pilotes", indique-t-il, avant de poursuivre : "Je suis un pilote conscient des risques. En 2017, j'ai terminé 15e à plus de 40 secondes du premier, et en six mois j'ai gagné au Mugello avec plusieurs secondes d'avance. Les gens ne comprennent pas pourquoi, mais c'est comme ça."

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Quartararo : "Pas besoin de trop se focaliser sur la victoire"

Article précédent

Quartararo : "Pas besoin de trop se focaliser sur la victoire"

Article suivant

Viñales intéresse Ducati et en est flatté

Viñales intéresse Ducati et en est flatté
Charger les commentaires