Lorenzo hors-jeu au championnat ? Certainement pas, selon ses rivaux

partages
commentaires
Lorenzo hors-jeu au championnat ? Certainement pas, selon ses rivaux
Par :
16 juin 2018 à 10:21

Il serait "très stupide" de considérer que le Majorquin a déjà perdu le titre, selon Rossi. Une prudence partagée par Márquez ou encore Dovizioso, qui connaissent les ressources du #99.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team,Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

L.B., Montmeló  - Jorge Lorenzo a remporté sa première victoire de la saison lors du GP d'Italie, c'est-à-dire au même moment qu'Andrea Dovizioso l'avait fait l'an dernier. Le pilote espagnol n'est toutefois crédité que de 41 points, là où son coéquipier en comptait déjà 79 l'an dernier à pareille époque, et son retard de 54 unités sur Marc Márquez ne semble pas faire du Majorquin l'outsider parfait dans la course au titre.

Pour autant, la force de sa performance en Toscane a impressionné ses adversaires, qui ne craignent qu'une chose : que Lorenzo ait désormais retrouvé l'environnement dont il avait besoin pour ressortir son marteau fétiche de son étui et se montrer aussi irrésistible sur les prochaines échéances du championnat.

Connaissant parfaitement les ressources de celui qui fut son coéquipier durant sept ans, Valentino Rossi est le premier à garder le numéro 99 à l'œil… "Exclure Lorenzo de la course au titre, ce serait très stupide, à mon avis. C'est d'autant plus vrai qu'entre moi et Márquez il y a un peu d'écart, mais ensuite la bataille pour la deuxième place est très serrée. Six ou sept pilotes se tiennent en très peu de points", note le Docteur, qui à titre personnel compte 31 points d'avance sur Lorenzo.

"Au Mugello il a été très bon et ça pourrait être le tournant de son championnat", craint Rossi. "Ici, en regardant un peu les essais et le rythme, j'ai l'impression qu'il est celui qui va le plus vite. On sait que lorsque Lorenzo est en forme et qu'il se sent bien avec la moto, il est très fort, il faut donc le garder à l'œil."

Le mode "marteau" a de quoi inquiéter

Leader du championnat avec 95 points – là où il en comptait 68 il y a un an – Marc Márquez reste lui aussi sur ses gardes. "Je crois qu'à ce stade du championnat, tout le monde a la possibilité d'arriver à la fin de l'année en étant champion", prévient le pilote Honda. "Nous savons comment est Jorge et quand il entre dans la bonne dynamique et qu'il enclenche 'le mode marteau' comme il dit, il n'y a pas moyen de l'arrêter. Il y aura sûrement des circuits différents, sur lesquels il souffrira un peu plus, mais il semble être dans cette dynamique au Mugello."

Jorge Lorenzo n'avait marqué que 16 points sur les cinq premiers Grands Prix, mais il en a récupéré 25 d'un coup en Italie, sa victoire correspondant à la première chute en course de Márquez depuis un an. Sachant que la saison comptera une manche de plus que l'an dernier, il reste 13 courses à disputer, soit 325 points à aller chercher… et il est bien trop tôt pour exclure qui que ce soit !

"Je pense que si j'avais été dans cette position il y a cinq ans, je vous aurais dit qu'il n'a aucune chance, parce qu'un mauvais résultat était une troisième ou une quatrième place", rappelle le Champion du monde en titre. "Mais avec cette égalité, qui profite au spectacle et à tous les pilotes, c'est possible [de jouer le titre], parce qu'une mauvaise course est une huitième ou une dixième place. S'il gagne, il te reprend 20 points d'un coup. Il reste encore beaucoup de courses."

Si Marc Márquez n'a manqué qu'un titre à ce jour depuis son arrivée en MotoGP, c'est justement Jorge Lorenzo qui l'en a privé, il y a trois ans. Et si l'on ajoute au talent du Majorquin la versatilité actuelle du championnat, les ingrédients forment une combinaison explosive pouvant permettre à Por Fuera de continuer à croire en lui. "Heureusement que Honda l'a recruté pour l'année prochaine et qu'il sera sur la même moto !" en rit Márquez. "Pour moi, c'est mieux. Au moins on a les mêmes armes et il n'y a pas d'excuses."

Tout peut changer d'un moment à l'autre

Avant que Márquez ne soit aux premières loges pour observer les performances de Lorenzo avec la RC213V, c'est Andrea Dovizioso qui partage son stand pour l'instant. Or, il peine lui-même à anticiper ce que pourrait être la saison de son coéquipier, de même que les hauts et les bas que peuvent connaître chacun des constructeurs.

"Si on regarde les trois dernières courses, il s'est passé plein de choses, alors tout peut arriver jusqu'au bout – et heureusement. Le niveau est très égalitaire, que ce soit en termes de potentiel ou de vitesse", souligne le pilote italien. "Parfois les Honda sont meilleures, parfois les Suzuki, les Ducati… Chaque week-end est une histoire à part entière et tout peut arriver, ça dépend comment le pilote aborde le week-end, toutes les difficultés qui se présentent à chaque séance. C'est ouvert."

"Après l'année dernière – la première fois où on a été au bout –, peut-être y a-t-il une demie-pensée en plus sur le fait que Marc et moi pouvons avoir plus de chances, mais je ne sais pas à quel point c'est réaliste. Les trois pilotes Yamaha [sic], on ne peut pas vraiment interpréter [leurs résultats] de l'extérieur, savoir s'ils peuvent devenir encore plus compétitifs à partir de la mi-saison et donc jouer le titre", note Dovizioso. "On ne sait pas à quoi s'attendre de leur part, ni de celle de Jorge. C'est complètement ouvert parce qu'il reste encore beaucoup de points [à marquer]. Oui, il y a une certaine tendance avec certains pilotes qui font certains résultats, mais d'un moment à l'autre il peut se passer quelque chose qui peut complètement renverser cette tendance."

Avec Germán Garcia Casanova

Article suivant
EL3 - Dovizioso devant, Márquez en Q1 !

Article précédent

EL3 - Dovizioso devant, Márquez en Q1 !

Article suivant

EL4 - Andrea Iannone le plus rapide sur le fil !

EL4 - Andrea Iannone le plus rapide sur le fil !
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu