MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"

partages
commentaires
Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"
Par :
20 juin 2018 à 11:53

Le pilote espagnol a donné un grand coup de pied dans l'ordre établi en dominant deux courses alors qu'il était déjà en train de payer son manque de réussite avec Ducati.

Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Race winner Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Race winner Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Le MotoGP a une nouvelle fois prouvé que rien n'était écrit d'avance, alors que les deux dernières courses ont vu Jorge Lorenzo littéralement renaître en remportant deux victoires sur lesquelles bien peu auraient misé, entrecoupées par ailleurs par l'annonce de son passage surprise chez Honda. En deux semaines, le Majorquin a frappé très fort, autant sur la piste qu'en dehors.

"Nous, êtres humains, nous habituons très facilement aux bonnes choses. Ça n'est pas très bien, parce qu'il faut apprécier ces émotions, mais je ne peux pas dire que je ne suis pas très, très heureux de remporter deux victoires d'affilée avec Ducati", commentait un Jorge Lorenzo aux anges, dimanche, au micro de BT Sport.

Et il l'a savourée, cette victoire. Le sourire vissé aux lèvres, le Majorquin a longtemps profité de son heure de gloire, ne boudant pas son plaisir face aux visages encore incrédules qu'il pouvait croiser. Lui n'est plus surpris, tellement il est convaincu d'avoir passé le cap tant attendu avec la GP18 et d'avoir ainsi retrouvé la capacité d'exprimer un talent dans lequel il n'a jamais douté. "Il est sûr que deux victoires avec Ducati, il y a deux mois c'était quasiment impossible. Maintenant c'est arrivé et, surtout, en ce moment on a un package incroyable", observe-t-il, estimant qu'il dispose de la Ducati la plus complète de l'Histoire.

Fier de sa renaissance, que répond-il à ceux qui ont douté ? "C'est juste la nature humaine. On croit dans le présent et quand le présent est mauvais, on parle trop tôt, n'est-ce pas ? Il faut avoir plus de mémoire et comprendre tout ce que j'ai fait durant toutes ces années en Championnat du monde. Seize ans dans le Championnat du monde et je suis toujours revenu. J'espère que la prochaine fois que je vivrai un mauvais moment, ils s'en souviendront."

Le coup est d'autant plus magistral que Lorenzo relance sa carrière – et le championnat ! – à l'heure où le divorce avec Ducati est consommé. Claudio Domenicali a de quoi s'en mordre les doigts, mais le pilote, lui, ne veut pas afficher la moindre amertume, pleinement concentré sur le présent tout en sachant que son avenir est assuré et promet, lui aussi, de ne pas manquer d'adrénaline.

"Ce que j'ai appris de ces 25 dernières années, […] c'est que vous ne pouvez pas changer le passé. Il y a quelques semaines, j'étais triste de quitter une grande équipe, une famille comme Ducati, qui m'a toujours bien traité. Quitter un défi si difficile pour moi – l'idée de me battre pour un titre avec Ducati était incroyable – et de ne pas finir le travail – ou en tout cas ça a l'air très difficile cette année –, c'est triste. La décision est prise, l'avenir s'annonce brillant, et j'aurai une moto compétitive avec ce gars [Márquez, ndlr], donc on verra comment ça va se passer."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Article précédent

Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Article suivant

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers
Charger les commentaires