MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
7 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
20 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
35 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
63 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
70 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
84 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
91 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
112 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
119 jours

Lorenzo : La Yamaha n'a que peu changé en quatre ans

partages
commentaires
Lorenzo : La Yamaha n'a que peu changé en quatre ans
Par :
5 juin 2020 à 08:05

Le pilote espagnol estime que l'évolution connue par la Yamaha après son départ fin 2016 a été trop limitée, expliquant que Honda et Ducati ait pris l'avantage côté moteur.

Le 9 février, Jorge Lorenzo a repris le guidon de la M1 pour la première fois depuis son dernier Grand Prix avec l'équipe d'Iwata, qu'il avait remporté, à Valence en 2016. Appelé à prendre la piste à Sepang au guidon de la version 2019 de la machine, le triple Champion du monde MotoGP a retrouvé une moto avec laquelle il s'est d'emblée trouvé en terrain connu, lui qui a entre-temps dédié trois saisons à Ducati et Honda sans avoir retrouvé le succès qu'il avait connu avec sa moto fétiche.

Aux yeux du Majorquin, justement, la M1 n'a que peu évolué depuis son départ, signe que les turbulences connues par le constructeur japonais en interne ont fait stagner son niveau et creusé l'écart avec les autres marques. "Le fait que la Yamaha n'ait pas beaucoup changé en quatre ans, c'est positif d'un côté mais négatif de l'autre", juge-t-il sur le site officiel du championnat. "C'est positif car c'était une super moto quand je me battais pour le titre, mais c'est négatif car quatre ans c'est long et elle n'a pas tellement changé."

Lire aussi :

Le pilote espagnol n'a ressenti qu'une légère amélioration dans le comportement de la machine, insuffisante à ses yeux pour que Yamaha ne se soit pas fait distancer par Honda et Ducati ces dernières années. "Elle a un petit peu changé, par exemple dans les sensations au freinage, où l'on peut un peu plus jouer avec la moto. Elle est moins statique, moins rigide, et je pense que c'est une bonne chose. Mais, par exemple, le moteur n'a pas beaucoup progressé et en comparant la télémétrie avec celle de ma moto de 2016 il n'y avait pas tellement de différence", souligne-t-il.

"Je crois que c'est la raison pour laquelle en 2018 il y avait une trop grande différence entre d'un côté la Ducati, qui était la moto la plus rapide, et la Honda, qui était un peu derrière mais avec des performances similaires, et de l'autre la Yamaha. Entre 8 et 10 km/h, c'est un peu trop. Je pense donc que la marge était grande."

"Ils ont beaucoup progressé avec la moto de 2020 en termes de puissance", ajoute toutefois Jorge Lorenzo, "et c'est pour ça que je dis que c'est à la fois bon et mauvais que la moto soit très similaire à ce qu'elle était il y a quatre ans." S'il n'a pas encore pu prendre le guidon de la version 2020 de la M1, son programme ayant été stoppé par la crise du coronavirus, il s'est trouvé aux premières loges durant le test de Sepang pour observer les progrès les plus récents.

Il a aussi roulé avec Maverick Viñalesa noté de nouvelles choses et a tenté de partager son expertise. "J'ai vu que la nouvelle moto avait des problèmes pour s'arrêter. Quand je suis rentré au stand, j'ai dit ce que j'avais vu, et à la suite de ce commentaire, ils semblent avoir pu progresser un peu dans ce domaine durant le dernier jour et demi, puis ils étaient bien meilleurs au Qatar. Je pense donc avoir fait un commentaire positif et cela aide un peu", juge-t-il.

Lire aussi :

Le pilote espagnol a effectivement changé son approche du travail à mener en tests et il assure se mettre à présent au service de succès destinés à d'autres que lui. "À chaque fois que je suis allé sur un test en tant que pilote professionnel, j'ai toujours eu le sentiment de devoir démontrer quelque chose. Je devais toujours être aussi au top que possible, aux premières places, avec cette pression", se souvient-il. "Cette fois, en Malaisie, c'était complètement différent. J'étais juste là pour prendre du plaisir, aider l'équipe et ressentir les choses. Quand j'étais pilote officiel Yamaha, ma priorité était de gagner le championnat. Maintenant, j'ai un rôle complètement différent et mon objectif est qu'un pilote Yamaha gagne le championnat."

Article suivant
Pol Espargaró va quitter KTM et rejoindre Repsol Honda en 2021

Article précédent

Pol Espargaró va quitter KTM et rejoindre Repsol Honda en 2021

Article suivant

Biaggi nostalgique de sa rivalité avec Rossi

Biaggi nostalgique de sa rivalité avec Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Guerrero Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa