Loris Baz veut "commencer en force la seconde moitié de saison"

Loris Baz est prêt à en découdre, déterminé à réussir sa seconde moitié de championnat après la frustration des derniers mois.

Loris Baz veut "commencer en force la seconde moitié de saison"
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing

Absent à Barcelone et Assen, Loris Baz a fait son retour à la compétition lors de la dernière manche en date, en Allemagne, deux semaines seulement après avoir repris l’entraînement. Passée la pause estivale, le voici à nouveau prêt à reprendre la piste, avec désormais un pied en meilleure forme grâce au repos supplémentaire qu’il a pu lui accorder.

Pourtant, les vacances n’ont pas été oisives pour le Français, qui a même été jusqu’à s’accorder une séance au Ranch de Valentino Rossi la semaine dernière ! "Je souhaite remercier Valentino pour m’avoir invité à son MotoRanch, où j’ai passé deux jours fantastiques à rouler avec tous les gars de l’Academy. C’était une expérience géniale !"

 

"Les vacances ont été bonnes, mais j’ai passé la plupart du temps à m’entraîner dur pour récupérer de la force et de la mobilité dans mon pied avant la seconde moitié de la saison. Bien sûr, j’ai pris quelques jours off pour véritablement me détendre, mais j’ai ensuite repris l’entraînement la semaine dernière", explique le pilote Avintia.

Il lui faut à présent se remettre dans le rythme d’un Grand Prix, avec un pied droit qui avait prouvé au Sachsenring qu’il manquait encore de force, obligeant le pilote à compenser avec le reste de son corps, et qu’il se fatiguait rapidement. Présent sur les essais du Red Bull Ring dans la foulée du Grand prix, Loris avait dû renoncer à la dernière demi-journée, à cause de la douleur.

"On a la moto pour le top 10"

Au-delà de sa forme personnelle, Loris Baz aura à cœur de juger les performances de sa machine lorsqu’il reprendra la piste, vendredi, sachant qu’il avait retrouvé au Sachsenring les problèmes qui l’ont accompagné depuis l’entame de la saison. "Je manque cruellement de confiance sur l’avant. À tout moment, je peux perdre le contact avec le sol", expliquait-il alors.

Classé 17e en Allemagne, le Français veut se relancer sur une spirale positive pour réussir la seconde partie du championnat qui démarre à présent. "Je veux commencer en force la seconde moitié de saison, parce que les neuf premières courses ont été assez frustrantes pour nous. On n’a jamais affiché notre véritable potentiel", juge-t-il.

"Je veux retrouver de bonnes sensations dans ma moto et j’ai hâte de commencer le GP d’Autriche, même si je pense que la différence avec les motos factory sera trop marquée ce week-end. Sur cette piste, le moteur ainsi que les ailerons seront importants. Quoi qu’il en soit, il faudra qu’on mette la tête dans le guidon pour se battre pour une arrivée dans le top 10. On a la moto pour cela, il faut juste qu’on l’exploite au mieux."

partages
commentaires
Qui freine le plus fort entre une F1 et une MotoGP ?
Article précédent

Qui freine le plus fort entre une F1 et une MotoGP ?

Article suivant

L'Academy de Rossi, une transmission qui ne laisse rien au hasard

L'Academy de Rossi, une transmission qui ne laisse rien au hasard
Charger les commentaires