Loris Baz - "Je ne veux me fixer aucun objectif" pour 2017

partages
commentaires
Loris Baz -
José Manuel González Tamajón
Par : José Manuel González Tamajón
Traduit par: Léna Buffa
8 déc. 2016 à 13:45

La deuxième saison de Loris Baz en MotoGP a été marquée par des blessures et des problèmes mécaniques qui l'ont empêché de montrer tout son potentiel. La tendance devrait changer en 2017, grâce à des nouveautés techniques et humaines.

Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati

Animateur de la Copa Caja Madrid, de la Cuna de Campeones et des championnats catalan et espagnol 125cc, Loris Baz a beau avoir été formé de l'autre côté des Pyrénées, il s'est vite affirmé comme l'un des pilotes moto français les plus prometteurs. Titré en Superstock 600cc à seulement 15 ans, il a signé deux victoires et 14 podiums une fois passé au WSBK, avant d'intégrer le MotoGP à 22 ans.

Sa première saison, il l'a disputée au guidon d'une Yamaha Forward, avec laquelle il s'est imposé dans la catégorie Open quatre fois durant la saison, mais s'est incliné au championnat face à Héctor Barberá qui est maintenant son coéquipier chez Avintia. En 2016, il est passé à la Ducati du team espagnol, mais deux graves blessures au pied et quelques problèmes mécaniques ont conditionné sa saison. Elle aura finalement été auréolée par deux résultats sortant du lot, sa quatrième place à Brno et sa cinquième à Sepang.

En 2017, Baz pilotera une GP15 et aura un nouveau chef mécanicien, l'Italien Paolo Zavalloni, qui a déjà travaillé avec Gresini et Mahindra, deux nouveautés avec lesquelles il a pris ses marques en novembre avec deux séances d'essais initiales.

Lors du dernier test de l'année, qui se déroulait fin novembre à Jerez, le pilote de Sallanches s'est entretenu avec Motorsport.com, après avoir signé le deuxième temps en catégorie MotoGP, derrière Álvaro Bautista, huit dixièmes plus rapide que le meilleur chrono qu'il avait signé sur place lors du Grand Prix d'Espagne.

"Je suis heureux de la façon dont s'est déroulé le test", nous expliquait-il. "Pour nous, l'important était de trouver un feeling, de faire connaissance avec mon nouveau chef mécanicien et de cumuler les tours avec la nouvelle moto. Je me suis amusé et j'ai été rapide, deux choses qui ne m'arrivaient pas depuis longtemps. Il y a encore des ajustements à faire, mais c'est normal. On va dans la bonne direction."

Le pilote français était heureux de terminer cette séance sans avoir connu d'incidents et en ayant pu se montrer rapide. "Je suis peu à peu en train de retrouver la confiance, ce qui est plus facile à faire pendant un test que pendant un week-end de course, parce qu'on travaille de façon plus détendue. J'ai aussi eu une très bonne relation avec mon nouveau chef mécanicien et je suis très content de cela également."

Quid des aspirations de Loris Baz pour la saison prochaine ? "Je ne veux me fixer aucun objectif. Cette saison, je m'en suis fixé et au final ça a été un désastre complet. Tout ce que je demande pour l'année prochaine, c'est de m'amuser. Si j'y arrive, je serai rapide."

Prochain article MotoGP
Lorenzo - "Viñales n'a pas besoin de conseils"

Previous article

Lorenzo - "Viñales n'a pas besoin de conseils"

Next article

Avec Lorenzo, Ducati vise "un objectif ambitieux" : le titre

Avec Lorenzo, Ducati vise "un objectif ambitieux" : le titre

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Loris Baz
Auteur José Manuel González Tamajón
Type d'article Actualités