Loris Baz : "Les pires conditions dans lesquelles j'aie couru"

Le Haut-Savoyard a décroché un résultat probant à Motegi malgré les conditions dantesques dans lesquelles s'est disputée la course.

Loris Baz a signé au Japon sa quatrième entrée de la saison dans le top 10, au terme d'une course qu'il a longuement disputée dans la roue de Dani Pedrosa. Face à l'Espagnol, très en difficulté, le pilote Avintia a fini par avoir le dessus au terme d'une course dont l'enjeu ne résidait pas uniquement dans la confrontation sportive, mais aussi dans la capacité à dompter des conditions dantesques.

"Oui, le début de course était fou", confirme Loris Baz auprès de Motorsport.com. "Je pense que ce sont les pires conditions dans lesquelles j'aie couru. Je ne me rappelle de rien qui fut comme ça, pas même en BSB. C'était assez dangereux parce qu'on ne voyait pas où on allait avec les gars qui se trouvaient au milieu."

"Mais ça a été, j'ai réussi à rester sur mes roues, à revenir sur Dani. J'ai eu un peu de mal à le dépasser et une fois que je l'ai dépassé j'ai essayé de gérer le top 10, de rester sur mes roues, de ne pas chuter car je ne pouvais pas améliorer mon rythme pour revenir sur Lorenzo", poursuit le pilote haut-savoyard, qui a dû composer en fin de course avec un dashboard ayant pris l'eau et qui n'affichait plus ses chronos ou les informations de sa gestion électronique.

Après un week-end complexe, mais où il n'avait manqué l'accession à la Q2 que pour 18 millièmes pour finalement se placer sur le 13e emplacement de la grille de départ, Loris Baz marque donc six points supplémentaires. S'ils ne l'empêchent pas d'être dépossédé de la 15e place du championnat par Andrea Iannone, ils lui permettent de porter à trois unités son avance sur Pol Espargaró. "C'est un bon top 10 après le week-end difficile qu'on a eu vendredi et hier matin [samedi], où on était à trois secondes des meilleurs. C'est vraiment cool d'être à nouveau dans le top 10 après plusieurs courses sans le faire."

Des options en WSBK

Qu'attend-il désormais des trois dernières courses de la saison ? "Je veux juste marquer des points, faire de mon mieux quand des conditions comme ça arrivent, et essayer d'être dans le top 10 aussi souvent que possible. C'était l'objectif pour la saison et l'objectif reste le même."

Loris Baz espère notamment profiter au maximum du Grand Prix d'Australie, dès cette semaine, un de ses rendez-vous favoris dans la saison… avant, possiblement, de retrouver Phillip Island en début d'année prochaine dans le cadre du World Superbike.

Ayant perdu son guidon chez Avintia Racing et en MotoGP, l'ancien pilote Kawasaki en WSBK évalue ses options pour retrouver les dérivées de la série, sans toutefois avoir pour l'instant d'accord à annoncer. "Je ne sais rien pour l'instant", indique-t-il. "On discute avec MV Agusta et Ten Kate et je pense que j'en saurai plus aux alentours de Jerez [le week-end prochain, ndlr]. Mon manager sera là, donc on verra."

Propos recueillis par Jamie Klein
Avec Michaël Duforest

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Course
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Loris Baz
Équipes Avintia Racing
Type d'article Réactions