Malgré sa victoire, Bagnaia n'a aucun regret pour le titre

Les 25 points repris à Fabio Quartararo ce dimanche ne font pas regretter la chute de Misano à Pecco Bagnaia. Pour le pilote Ducati, c'est avant que le titre 2021 s'est joué.

Malgré sa victoire, Bagnaia n'a aucun regret pour le titre

Pecco Bagnaia est l'homme du moment. Deux semaines après avoir perdu son combat pour le titre mondial face à Fabio Quartararo, à cause d'une chute dans un GP d'Émilie-Romagne qu'il contrôlait, le pilote Ducati a relevé la tête et survolé le GP de l'Algarve, n'ayant abandonné les commandes que dans une seule courbe. Il s'est imposé et a ainsi permis à Ducati d'assurer son deuxième titre des constructeurs consécutif.

Parti en pole pour la cinquième fois consécutive, Bagnaia n'a pas pris le meilleur envol et c'est son coéquipier Jack Miller qui s'est présenté en leader au premier virage. Mais le poleman a repris l'avantage dès qu'ils en sont sortis et à partir de là, il n'a cessé de creuser l'écart sur ses poursuivants. Un Grand Prix maîtrisé de bout en bout mais pas si simple selon Bagnaia, en délicatesse avec sa gomme avant dans les premiers tours.

"Quand on se sent bien sur la moto, tout vient plus facilement", a résumé le vainqueur du jour en conférence de presse. "Je suis très content du travail effectué. Par rapport à avril, quand j'ai fini deuxième, je sentais que j'étais plus performant donc je suis très content."

"Cette course a peut-être été plus difficile au début, parce que j'avais un peu plus de mal que dans les autres courses avec le pneu avant. J'essayais d'attaquer mais à chaque fois que je me penchais sur la gauche, je sentais l'avant m'échapper. Ça s'est amélioré à chaque tour et je suis très content d'avoir gagné cette course. Je suis aussi très content qu'on ait remporté le titre des constructeurs."

Francesco Bagnaia, Ducati Team

La pression du titre des pilotes s'est envolée mais Pecco Bagnaia assure que cela n'a rien changé pour lui : "Sincèrement, je pense que je suis le même qu'à Misano. J'ai fait la même course, j'ai poussé comme à Misano. J'ai été plus malchanceux à Misano parce que je suis tombé. Cette fois, j'ai eu la chance de ne pas tomber, peut-être parce que je n'avais pas le dur à l'avant [ce pneu a pu contribuer à sa chute lors du dernier Grand Prix, ndlr]. Mais sincèrement, je n'ai pas changé depuis Misano."

Si j'avais gagné à Misano, c'est sûr que Quartararo ne serait pas tombé aujourd'hui.

Pecco Bagnaia

Le succès conquis ce dimanche, couplé à la chute de Fabio Quartararo, pourrait faire naître des regrets chez Pecco Bagnaia puisqu'il aurait peut-être pu rester dans la course au titre jusqu'au terme de la saison sans l'erreur du GP Émilie-Romagne. L'intéressé juge toutefois inutile de réécrire l'Histoire, d'autant plus que le contexte a son importance et qu'il est convaincu que Quartararo se serait montré plus prudent ce dimanche si la couronne mondiale avait encore été en jeu.

"À Misano, j'ai juste tenté de garder mes chances au championnat mais je savais déjà que c'était très dur de le remporter. Si j'avais gagné à Misano, c'est sûr que Quartararo ne serait pas tombé aujourd'hui. Ça va comme ça. Je roulais sans la pression du championnat et j'ai juste fait la même chose."

Jack Miller a précisé en conférence de presse que Gigi Dall'Igna, directeur général de Ducati Corse, avait exprimé certains regrets quant au titre pilote une fois la ligne d'arrivée franchie, mais Bagnaia se montre philosophe et préfère regarder devant lui : "Si ça avait été comme aujourd'hui [à Misano], ça aurait été parfait pour moi [mais] ce n'est pas comme ça. Il faut être réaliste : je suis quelqu'un de très optimiste et je pense toujours au positif, mais c'est la vie et c'est bien que ça soit comme ça."

"Je ne pense pas qu'on ait perdu le championnat à Misano, parce que j'avais perdu beaucoup de points avant, et que j'ai eu besoin de plusieurs courses avant d'être performant", a-t-il ajouté. "C'est sûr que c'est une très bonne base pour l'an prochain. On a énormément et très bien travaillé sur notre moto, donc on a un bon rythme pour l'an prochain."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Championnat - Zarco meilleur indépendant, Ducati titré
Article précédent

Championnat - Zarco meilleur indépendant, Ducati titré

Article suivant

Course frustrante et premier abandon pour Quartararo

Course frustrante et premier abandon pour Quartararo
Charger les commentaires