Puig épaté par les prouesses de Márquez avec "un bras et demi"

Impressionné par ses performances alors qu'il reste diminué physiquement, Alberto Puig estime que "les gens avaient oublié qui est Marc Márquez" durant sa convalescence.

Puig épaté par les prouesses de Márquez avec "un bras et demi"

De nombreux observateurs doutaient de la capacité de Marc Márquez à retrouver son meilleur niveau après sa fracture du bras et surtout sa difficile convalescence, longue de neuf mois et rythmée par trois opérations, auxquelles une infection nécessitant un très long traitement antibiotique est venue s'ajouter. Resté diminué dans les virages à droite, son épaule le faisant encore souffrir, Márquez a cependant retrouvé le sommet avant la pause estivale.

Le sextuple Champion du MotoGP a renoué avec la victoire au Sachsenring, un circuit comportant très peu de virages sur la droite, et il a réalisé une très belle remontée une semaine plus tard à Assen, meilleur représentant de Honda à l'arrivée alors qu'il n'était que 21e sur la grille. Alberto Puig estime que son pilote a ainsi répondu de la meilleure façon à des doutes selon lui infondés.

"Je pense que pendant un moment, les gens avaient oublié qui est Marc Márquez", a déclaré le team manager de l'équipe Honda officielle à MotoGP.com. "Je ne lis pas beaucoup la presse, je ne suis pas trop là-dedans, mais d'après ce que j'entends de notre attaché de presse, il y a eu des commentaires étranges sur son retour dans la presse, autour de ses capacités. Je ne sais pas s'ils comprenaient vraiment le niveau du pilote dont on parle."

"Le retour de Marc a été plus difficile que prévu en raison de la blessure et de ce qu'il s'est passé [mais] ce qu'il fait dans la situation actuelle est incroyable. Je ne dirais pas qu'il pilote avec un bras, mais avec un bras et demi. Il n'est clairement pas à 100% physiquement, et je pense qu'un seul pilote peut faire cela et c'est lui. En ne parlant pas comme team manager de Honda, mais comme ancien pilote, je pense que son potentiel est largement au-dessus des autres."

Lire aussi :

Mais pour que le potentiel de Marc Márquez puisse pleinement s'exprimer, Honda doit également lui fournir une meilleure machine. Le #93 a estimé que le développement de la RC213V en son absence n'avait pas été suffisamment bon et avait fait "empirer" le niveau de la machine japonaise. Même si un nouveau châssis lancé à Assen a donné satisfaction, Puig ne cache pas le besoin de progrès dans la deuxième partie de la saison : "C'est une nécessité ! On doit progresser et c'est ce qu'on essaie de faire. On va améliorer la moto et les pilotes vont également progresser."

"On ne peut pas dire que la saison se passe bien"

Alberto Puig dresse donc un bilan plus que mitigé de la première partie de saison de Honda, la victoire de Márquez, unique podium de la marque cette année, étant venue sauver une mauvaise entame. En plus des difficultés avec sa machine, la marque n'a pas pu se reposer sur son pilote star au Qatar, où se sont tenus les tests de pré-saison et les deux premiers Grands Prix au programme, ce qui a créé un contexte difficile pour Pol Espargaró, nouveau venu de la marque, tandis que les représentants du team LCR étaient eux aussi distancés.

"Ce n'est pas très bon quand on regarde les résultats, évidemment", a concédé Puig. "D'abord, nous ne nous attendions pas à ce que Marc ne puisse pas débuter la saison. Nous pensions qu'il pourrait la débuter, mais finalement il ne l'a pas pu à cause de sa blessure, donc c'était déjà une première chose. Ensuite, on a eu un nouvel arrivant, Pol, qui a eu un peu de mal à comprendre la moto. Il a des problèmes actuellement. Álex [Márquez] et Taka [Nakagami] ont aussi eu quelques problèmes. On ne peut pas dire que la saison se passe bien."

Puig estime cependant que tous les éléments sont réunis pour que Honda redresse la barre dans la seconde partie du championnat : "Je pense qu'on comprend [la situation]. On comprend les vrais problèmes de la moto et je pense que les pilotes se rapprochent lentement de leur véritable niveau et de leur véritable potentiel, en particulier Marc avec la victoire [du Sachsenring]. C'était très impressionnant et également très bon pour nous tous, pour la victoire mais aussi pour vraiment comprendre notre situation. Pour le moment, on ne peut pas dire que ce soit très bien mais on essaie de comprendre [la situation] et c'est probablement le plus positif."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Pedrosa : "Que serait-il arrivé si j'avais couru avec Yamaha ?"
Article précédent

Pedrosa : "Que serait-il arrivé si j'avais couru avec Yamaha ?"

Article suivant

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné
Charger les commentaires