Marc Márquez a bien conscience des difficultés de Honda

Il a quitté le MotoGP en tant que Champion du monde en titre, mais Marc Márquez retrouve cette semaine les Grands Prix avec une hiérarchie bien différente, où Honda ne fait plus la loi.

Marc Márquez a bien conscience des difficultés de Honda

Neuf mois après la blessure qui l'a durablement éloigné des pistes, Marc Márquez retrouve un clan Honda au plus bas. Champion en titre lorsqu'il a été accidenté dès le premier Grand Prix de 2020, il n'a pas pu défendre sa couronne et n'a pas non plus été présent pour tenter d'aider le HRC à maintenir une bonne courbe de performance en dépit d'une moto qui, au fil des années, semble avoir posé de plus en plus de difficultés à tous ceux qui n'étaient tout simplement pas Marc Márquez.

Après une campagne record en 2019, seuls deux podiums sont venus alléger quelque peu le bilan historiquement faible de la marque la saison dernière, alors que cette année Honda a signé son pire début de championnat dans la catégorie reine lors des deux Grands Prix disputés au Qatar. Le pilote espagnol, qui assure ne pas être prêt à se battre aux avant-postes, a bien conscience du contexte difficile dans lequel il fait son retour, et des attentes que peuvent nourrir les responsables de son équipe.

"Il est évident que Honda ne se trouve pas dans la meilleure situation", concède-t-il. "J'ai déjà parlé avec le staff japonais et ils travaillent très dur pour essayer de comprendre où se trouve le problème. Le principal objectif est d'essayer de trouver une moto qui soit un compromis pour que tous les pilotes puissent être rapides et avoir un bon niveau."

"Honda a de bons pilotes, comme Pol Espargaró qui a obtenu de très bons résultats avec KTM, Nakagami qui a déjà fait de nombreuses années sur une MotoGP, et mon frère qui est Champion du monde Moto2. Les pilotes sont donc là, et ils continuent à être en difficulté sur les mêmes points que [ceux qui posaient problème] quand j'ai quitté la moto, c'est-à-dire qu'ils essayent de gagner en confiance dans le pneu avant, de moins tomber et de trouver la limite. Ils travaillent sur tous ces points."

Lire aussi :

"Il est vrai qu'entre l'année dernière et cette année, la moto est restée plus ou moins la même, il n'y a pas de gros changements, mais des mises à jour. [Jeudi] matin, j'ai déjà fait une longue réunion dans le box pour essayer de comprendre ces nouveautés et je vais commencer directement avec la moto de Bradl, pas la mienne, car elle a les dernières mises à jour. Et à partir de là je vais commencer à concevoir ma moto, faire mon compromis pour revenir au plus haut niveau."

Parmi les évolutions qu'il va lui falloir découvrir ce week-end, il y a le holeshot device. Petit joyau des développements récents, on l'a vu fleurir sur les machines après avoir été conçu, comme d'autres évolutions avant lui, par Ducati. Márquez se montre pourtant insensible à ce qui semble s'apparenter pour lui à un gadget.

"Je n'ai jamais utilisé. [Jeudi] matin on m'a expliqué le dispositif à l'avant, à l'arrière… On va l'utiliser, parce que tout le monde l'a et que j'ai besoin de l'utiliser, ce sera important pour le départ et aussi pour rouler [ensuite]. Mais pour moi, franchement, ça n'a pas de sens d'avoir un holeshot device sur une moto", assène-t-il.

"Il y a deux ans, il n'y avait pas de holeshot device en ligne droite et le show était le même à la TV. Mais maintenant tout le monde l'utilise alors on va l'utiliser. Les usines font de leur mieux pour que tout le monde ait le holeshot device, mais pour moi c'est un truc en plus qui n'améliore pas le show et ce sera encore plus difficile de dépasser. Je vais l'utiliser, mais ma première impression c'est que ça ne me plaît pas."

partages
commentaires

Related video

Johann Zarco, leader du championnat sans pression

Article précédent

Johann Zarco, leader du championnat sans pression

Article suivant

Mir surpris que Miller soit dédouané : "Je ne sais pas ce qu'il leur faut"

Mir surpris que Miller soit dédouané : "Je ne sais pas ce qu'il leur faut"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Portugal
Catégorie Jeudi
Lieu Portimão
Pilotes Marc Márquez Alentà
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa