Marc Márquez "croit en Honda" malgré les difficultés

Après avoir fait pâle figure au Mans en comparaison de son niveau habituel de performances, Marc Marquez se présente sur un Grand Prix d'Italie s'annonçant particulièrement disputé. Pas simple dans ces conditions de redresser la barre, c'est pourtant l'objectif incontournable du Champion du Monde en titre pour cette sixième manche de la saison.

"On n'est pas dans la meilleure des situations. On doit progresser, c'est vrai," reconnaît le pilote espagnol. "On va essayer de se rapprocher et de se battre pour la victoire comme lors des premières courses. Pour le moment, ce n'est pas une saison facile. Pourtant, même dans ces conditions, on a gagné à Austin. Au Mans, on était loin, d'accord, mais ça n'était pas le cas sur les autres courses."

Le moteur est trop agressif en entrée et en sortie de virage. C'est difficile de trouver une solution pendant les courses, mais on a des idées

Marc Márquez

Les difficultés principales que pointe le pilote Repsol Honda se situent au niveau du moteur de la RC213V. "C'est là que se situe notre problème, car le moteur est trop agressif en entrée et en sortie de virage. Il faut que l'on trouve [une solution] et le plus difficile c'est d'y arriver pendant les courses parce qu'on n'a pas beaucoup de temps. Mais on a des idées. On va essayer de régler ce problème en travaillant sur l'électronique pour éviter ces mouvements et ces sensations agressives."

Marc Márquez indique avoir beaucoup échangé avec son équipe depuis le Grand Prix de France, une préparation nécessaire car le team officiel du HRC ne disposera pas de nouvelles pièces cette semaine.

"On travaille dur pour essayer de gérer nos problèmes. Pour le moment, on est un peu loin, mais si les conditions sont bonnes on peut être dans le coup, comme ça a été le cas en Argentine et à Jerez. Au Mans, tout s'est cumulé!" rappelle l'Espagnol, qui pense que sa performance sur le Grand Prix de France a également souffert de son pneu avant.

"On verra bien ici, c'est un circuit complètement différent," rappelle Márquez. "Le Mans c'est un circuit court, les températures sont basses et le moteur pousse beaucoup, la moto se cabre tout le temps. Ici les rapports de boîte sont plus longs et il n'y a pas de grosses accélérations, le problème sera donc peut-être moins marqué. On verra demain."

"Je crois en Honda et je travaille également de mon côté. Je suis content de voir qu'ils font beaucoup d'efforts et j'en fais moi aussi," conclut Marc Márquez.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Circuit Mugello
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités
Tags grand prix italie, marc marquez, motogp, mugello, repsol honda