Malgré la douleur, Marc Márquez a retrouvé sa "vie normale"

Marc Márquez a pu reprendre son rythme habituel entre entraînement sur une moto et à la salle ces dernières semaines, mais certaines douleurs subsistent sans pour autant l'inquiéter.

Malgré la douleur, Marc Márquez a retrouvé sa "vie normale"

Peu à peu, Marc Márquez retrouve sa condition physique. Dans les premières semaines de son retour à la compétition, le pilote espagnol a limité son entraînement et son roulage entre les courses afin de ne pas trop solliciter son humérus droit, fracturé il y a un an, ainsi qu'une épaule restée fragile. La victoire du Sachsenring a montré certains progrès mais cette piste sollicitait très peu le bras amoindri de Márquez et du chemin restait à parcourir.

Le #93 estimait avoir besoin de la pause estivale pour se reposer mais aussi pour continuer à peaufiner sa condition physique et il a confié il y a quelques jours se sentir "plus fort" physiquement. Les six semaines séparant la course d'Assen de la première des deux manches de Spielberg lui ont permis de renforcer sa préparation, un travail selon lui utile même si toutes les douleurs n'ont pas disparu.

"L'une des meilleures choses de cette pause estivale, c'est que je suis revenu à ma vie normale, clairement, c'est-à-dire que je me suis entraîné à moto, associé à de la salle, du vélo et ces choses-là", a déclaré Márquez ce jeudi au Red Bull Ring. "C'est vrai que je me suis entraîné sans faire du vrai motocross – c'était plutôt flat, sans gros sauts, avec la CBR600. J'aimerais m'entraîner encore plus mais j'ai aussi essayé de gérer la douleur dans mon bras."

"Quand je suis revenu des vacances, ça n'était pas mal, j'ai pensé que c'était une grosse avancée, mais quand j'ai recommencé à m'entraîner j'ai à nouveau ressenti de la douleur. J'ai essayé de contrôler ça. Mais c'est vrai que, personnellement, je me sens mieux et ça va m'aider sur la MotoGP. Je ne me sens pas encore normal à 100%, mais je crois que ce sera mieux qu'à la dernière course à Assen."

Marc Márquez a précisé ressentir une "douleur musculaire" mais elle est selon lui naturelle puisque sa longue convalescence lui a fait perdre la condition physique nécessaire pour piloter une moto et que son organisme n'est pas encore totalement prêt à encaisser les sollicitations engendrées par le pilotage, sans pour autant susciter d'inquiétude particulière pour le double rendez-vous autrichien.

"Les médecins m'ont déjà dit que ce bras avait besoin de se réadapter à ce dont j'ai besoin sur la moto. S'entraîner à la gym c'est une chose, mais quand je prends la moto les muscles que j'utilisais avant sont désormais différents et ils ont besoin de se réadapter. Ce bras a été ouvert à trois endroits différents alors ces muscles doivent se réadapter. Et puis l'épaule aussi, surtout : elle a cette sorte d'irritation, qui maintenant est plutôt sous contrôle."

"Avant ce premier Grand Prix en Autriche, je peux dire que je me sens vraiment bien, mais ensuite on verra. Demain je crois que je me sentirai très bien, mais il faut voir comment ce sera samedi, dimanche et au deuxième Grand Prix en Autriche, avec une deuxième course de suite. On verra, mais c'est normal. J'ai encore fait un contrôle et tout va bien. L'os n'est pas encore à 100%, mais ça avance bien. Je trouve ça ennuyeux de vous dire encore cela, mais c'est la situation dans laquelle je suis réellement et je dois l'aborder de la meilleure façon possible."

Lire aussi :

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Rossi a préféré la retraite à VR46 : "C'est la bonne chose à faire"

Article précédent

Rossi a préféré la retraite à VR46 : "C'est la bonne chose à faire"

Article suivant

Valentino Rossi, un palmarès qui restera dans la légende

Valentino Rossi, un palmarès qui restera dans la légende
Charger les commentaires