Marc Márquez : "Je n'exclus pas d'être à la première course"

Marc Márquez a l'espoir d'être apte à disputer le Grand Prix du Qatar à la fin de la semaine prochaine, sa condition physique étant en grand progrès depuis quelques jours. L'Espagnol reste cependant prudent sur ses chances d'être en piste à Losail.

Marc Márquez : "Je n'exclus pas d'être à la première course"

Près de huit mois après sa dernière apparition sur la Honda, le retour de Marc Márquez à la compétition se dessine. La convalescence du champion espagnol se déroule bien depuis l'opération pratiquée au mois de décembre sur son humérus droit, fracturé dans une chute en ouverture de la saison 2020 à Jerez, et même s'il a dû renoncer aux tests de Losail, Márquez a pu remonter sur une mini-moto vendredi.

Honda a placé son leader sur la liste des engagés du Grand Prix du Qatar, dont les premiers essais sont prévus dans 11 jours, ce qui ne garantit en rien sa présence mais permet d'entretenir l'espoir d'un retour à la compétition imminent. Le principal intéressé, qui n'avait jamais évoqué une date de retour jusqu'à présent, partage cet espoir. "Je n'exclus pas d'être à la première course, mais je ne dis rien parce que dans une convalescence, il y a toujours des hauts et des bas", a déclaré Marc Márquez à Deportes Cuatro.

Le #93 s'exprimait à sa descente de l'avion après un bref passage au Qatar pour recevoir la première dose du vaccin contre le COVID-19, que le pays proposé aux membres du paddock. "Toute la famille du MotoGP a la possibilité de se faire vacciner et je pense que le championnat a fait un travail fantastique, c'était logiquement sur la base du volontariat et c'est pour ça que j'ai fait le déplacement", a-t-il précisé. "Grâce à ça, quand mon tour d'être vacciné viendra en Espagne, ma dose ira à quelqu'un d'autre."

Lire aussi :

Márquez s'est fracturé l'humérus le 19 juillet 2020 et il a tenté un retour six jours plus tard, pour la seconde course de Jerez. Ce retour précipité a fragilisé la plaque placée sur son bras, qui s'est brisée quelques jours plus tard dans un accident domestique, et une deuxième opération a été nécessaire. La convalescence du sextuple Champion du monde de MotoGP a dépassé la durée prévue en raison d'une mauvaise calcification et Honda a annoncé son absence course après course, le pilote d'essais Stefan Bradl assurant l'intérim, ce qui sera encore le cas cette année si Márquez n'est pas apte à rouler.

La troisième opération, pratiquée le 3 décembre, a permis une greffe osseuse, avec un prélèvement sur le pelvis, et une infection a été détectée. Depuis, la condition de Márquez s'est nettement améliorée et sa récupération s'est accélérée dans les derniers jours.

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Related video

Álex Rins ignore quel châssis il utilisera au Qatar
Article précédent

Álex Rins ignore quel châssis il utilisera au Qatar

Article suivant

Martín trouve la Ducati "pas compliquée" mais doit encore s'y adapter

Martín trouve la Ducati "pas compliquée" mais doit encore s'y adapter
Charger les commentaires