Favori selon Bagnaia, Márquez recherche surtout le plaisir à Austin

Pecco Bagnaia fait de Marc Márquez son favori pour le GP des Amériques et Andrea Dovizioso pense aussi que l'Espagnol sera redoutable ce week-end. L'intéressé assure surtout chercher à s'amuser sur sa Honda, ce qui pourrait l'aider à briller en course.

Favori selon Bagnaia, Márquez recherche surtout le plaisir à Austin

Depuis son retour à la compétition, Marc Márquez a ponctuellement été capable de se battre pour les premières places, essentiellement quand le plateau visitait des circuits dans le sens anti-horaire, où les virages sur la gauche sont plus nombreux que ceux sur la droite, qui sollicitent plus son bras amoindri depuis sa blessure.

Le sextuple Champion de la catégorie arrive donc à Austin avec une étiquette de favori, ce circuit répondant à ce critère. Et surtout, Márquez est irrésistible au Texas, où il a remporté les six premières éditions et aurait probablement réussi la même performance sans une chute en 2019, alors qu'il menait la danse avec une confortable avance.

"Je pense que Yamaha sera performant mais que Honda, avec Marc, sera plus rapide", a ainsi déclaré Pecco Bagnaia, pourtant vainqueur des deux dernières courses disputées cette année, dont une après un somptueux duel face à Márquez à Alcañiz. Le pilote Honda sait qu'Austin représente probablement sa meilleure chance de briller avant la fin de la saison mais affiche surtout sa volonté de s'amuser sur sa moto, ce qui pourrait mener à un bon résultat dimanche.

"Évidemment, l'approche du week-end, par rapport à Misano, est un peu différente à Austin", a déclaré Márquez en conférence de presse. "C'est une piste que j'aime beaucoup habituellement. J'espère que ce sera le cas cette année, parce que si on regarde la saison, je souffre plus que je ne prend du plaisir, mais on verra. C'est un circuit difficile, avec beaucoup de changements de direction, de freinages. Heureusement, c'est sûr le côté gauche, donc ça va aider. Je veux prendre du plaisir. Si c'est le cas, le résultat viendra."

Márquez n'a pas de véritable explication à sa réussite régulière au Texas, si ce n'est que la piste est taillée pour sa façon de mener sa RC213V : "C'est juste que ça correspond à mon style de pilotage. Je me souviens que la première fois, dans un test privé au cours de la pré-saison 2013, ll y avait Lorenzo, Valentino [Rossi], Dani [Pedrosa] et moi, et j'étais deux secondes plus rapide, mais je ne sais pas pourquoi. C'est juste que ça correspond à mon style."

Certains virages pourraient poser problème à Márquez

Le Circuit des Amériques est néanmoins l'un des plus physiques du calendrier, notamment dans les enchaînements de virages rapides au début et à la fin du tour, et l'asphalte bosselé est difficile pour les organismes. Autant d'éléments qui pourraient compliquer le week-end de Márquez : "C'est sûr que la piste a beaucoup évolué. Il y a beaucoup de bosses maintenant, c'est plus dur de comprendre comment être performant, mais je sais que je vais un peu souffrir, peut-être dans les changements de direction."

"Si je garde mon calme au cours du week-end, je pense que je peux bien gérer ça. Le long virage sur la droite dans le secteur 4 sera le plus dur parce que je sais que c'est là que j'aurai le plus de mal. Je ne veux pas penser à mon épaule ce week-end. Je veux juste profiter de la piste. Je souffrirai à nouveau à Misano. Ici, je veux prendre du plaisir. Je vais essayer."

Andrea Dovizioso ignore de quel côté la balance penchera, entre le potentiel de Márquez sur cette piste et ses possibles difficultés à la dompter avec sa forme actuelle. "Depuis un an et demi, si j'avais parié sur le vainqueur à chaque course, j'aurais perdu beaucoup d'argent !" s'est amusé l'Italien. "Je pense que Marc peut être vraiment très performant mais je pense qu'il aura vraiment du mal à gagner. Cette piste convient à son style de pilotage et aux réglages de la Honda, mais c'est l'une des plus exigeantes du MotoGP. Donc je pense que ça sera très dur de jouer la victoire pour lui, et je suis très intéressé de voir l'état de la piste, parce que ça touchera tout le monde."

Les pilotes sont en effet confrontés à plusieurs inconnues, entre la température plus élevée que dans les autres éditions, lorsque le championnat visite Austin en début d'année, les nombreuses bosses sur le tracé et le comportement du pneu arrière introduit l'an dernier. "Quelle sera la température de la piste ?" a questionné Dovizioso. "[Et] si c'est bosselé, il y a deux ans c'était très dur pour tout le monde. On ne sait pas si ça a encore changé ou s'ils ont travaillé. Ça aura de grosses conséquences. Et nous avons aussi la nouvelle carcasse parce qu'en 2019, c'était l'ancienne. Ça aura une influence sur la course."

Lire aussi :

partages
commentaires
Miller demande du changement après des accidents "atroces"

Article précédent

Miller demande du changement après des accidents "atroces"

Article suivant

Álex Márquez : "Pour rester en MotoGP, je dois beaucoup m'améliorer"

Álex Márquez : "Pour rester en MotoGP, je dois beaucoup m'améliorer"
Charger les commentaires