Marc Márquez a le feu vert des médecins pour remonter sur une moto

Les examens de contrôle passés par Marc Márquez cette semaine vont lui permettre de franchir une étape significative vers son retour, puisqu'il a été autorisé à reprendre le guidon d'une moto.

Marc Márquez a le feu vert des médecins pour remonter sur une moto

D'après les informations de Motorsport.com, Marc Márquez a reçu le feu vert des médecins qui ont pratiqué au mois de décembre la troisième opération sur son bras droit : il va donc pouvoir reprendre l'entraînement à moto, première étape vers son retour à la compétition.

Le pilote espagnol est absent des pistes depuis le Grand Prix d'Andalousie, épreuve du mois de juillet dernier durant laquelle il avait tenté un retour à l'occasion des essais libres, six jours après s'être fracturé l'humérus lors de la première course de la saison 2020. Sa tentative l'avait vite convaincu de renoncer, mais il ignorait qu'il entrait alors dans une convalescence bien plus longue qu'imaginé initialement, car la plaque posée sur son os cassé allait bientôt céder et révéler des complications dans sa guérison. Il faudrait donc une interminable attente, puis une troisième opération en décembre, et des soins destinés à faciliter la calcification de l'os et à traiter une pseudarthrose infectée, pour que sa guérison prenne enfin le tournant souhaité.

Marc Márquez a passé les dernières heures à la clinique Ruber Internacional de Madrid, l'établissement qu'il a choisi pour cette ultime opération. Il y a été visité par l'équipe qui l'a opéré, dirigée par le docteur Samuel Antuña et Ignacio Roger de Oña. D'après nos informations, ces examens de contrôle que le pilote Honda attendait si impatiemment lui ont permis d'obtenir l'autorisation de remonter sur une moto. Honda confirme que sa guérison est en bonne voie et que les médecins ont "vérifié cliniquement et radiographiquement une progression satisfaisante de la consolidation osseuse". Et l'équipe de préciser : "Márquez peut donc maintenant intensifier son programme afin de regagner des forces et de la mobilité en vue d'un retour progressif à la compétition."

Lire aussi :

Lors de sa précédente visite, les médecins ne lui avaient pas donné leur accord pour participer aux essais de pré-saison qui se déroulent actuellement au Qatar. Márquez gardait toutefois espoir de faire son retour lors des premiers Grands Prix du championnat, eux aussi prévus à Losail, à condition que cette nouvelle visite ne révèle pas de signaux préoccupants.

Honda a inscrit son pilote sur la liste provisoire des participants à la première manche, qui se déroulera du 26 au 28 mars au Qatar. Une étape qui n'est toutefois qu'une formalité et qui ne garantit pas, en l'état, qu'il y sera bel et bien présent.

Désormais, Marc Márquez va devoir dans un premier temps reprendre le guidon d'une moto à l'entraînement. S'il veut faire son retour à Losail, il dispose d'environ 12 jours pour retrouver ses sensations sur une machine moins puissante que sa MotoGP. S'il n'y arrive pas à temps, son objectif se reportera de Grand Prix en Grand Prix, et la deuxième cible qu'il se fixera sera donc la seconde manche prévue à Losail, une semaine après la première.

En dévoilant des images de ses entraînements, en début de semaine, Marc Márquez expliquait l'avancée significative de sa récupération : "Ma sensation est que mon bras droit commence maintenant à être un bras normal, mais il y a un mois il m'était même difficile de prendre une douche, d'ouvrir une porte, de manger avec le bras droit."

"Je ne sais pas, je sens que je pourrai bientôt piloter", soulignait-il. "On va en tout cas dans la bonne direction. Il y a deux semaines j'ai dit [que ça avançait] de semaine en semaine, mais maintenant je sens des progrès jour après jour, et c'est important. […] Je me sens mieux chaque jour et c'est le plus important. Maintenant, à la gym, je sens chaque jour que mon bras droit se rapproche du bras gauche et, ça aussi, c'est important. J'ai hâte de pouvoir à nouveau piloter une moto !"

Lire aussi:

"Je ne vais pas d'emblée piloter une MotoGP. Avant, je vais peut-être conduire une petite moto. On s'entraîne parfois sur un petit circuit", précisait le sextuple Champion du monde MotoGP, qui aura désormais pour intention de reprendre l'entraînement sur une petite cylindrée avant de peu à peu augmenter l'effort et la charge que devra supporter son bras.

Un roulage avec une CBR1000 devrait notamment être prévu comme dernière étape avant un retour au guidon de la RC213V, afin de retrouver les sensations de la vitesse. Il est par ailleurs probable que Marc Márquez passe un dernier check-up avant que sa participation au Grand Prix du Qatar soit potentiellement actée. Une chose est certaine toutefois : il y arriverait avec un gros retard dans sa préparation par rapport à ses rivaux, qui sont tous en piste cette semaine.

partages
commentaires
Miller satisfait de sa simulation de course malgré des gommes usées

Article précédent

Miller satisfait de sa simulation de course malgré des gommes usées

Article suivant

Zarco : des sensations différentes pour une journée à étudier

Zarco : des sensations différentes pour une journée à étudier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Alentà
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Oriol Puigdemont