Marc Marquez - "J'ai pris une bonne leçon de motocross"

C'est un Marc Marquez au sourire toujours aussi étincelant, mais aux traits peut-être un peu plus tendus qui a expliqué l'épilogue de sa course batave lors de la conférence de presse d'après un Grand Prix des Pays-Bas qui restera dans les mémoires. Car, pour la seconde fois cette année depuis l'Argentine, c'est un nouveau duel direct qu'il a perdu face à un Valentino Rossi des plus beaux jours. Sauf que cette fois, il l'a sent pas trop cette défaite. Pour lui, il a tout bien fait jusqu'à cette dernière attaque qu'il avoue avoir préméditée depuis la veille. Mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que son rival répondrait à l'assaut par une esquive saisissante.

Du coup, lorsqu'on lui demande si, comme en Argentine, il a appris quelque chose de cette nouvelle déception, il répond, lapidaire : "Une bonne leçon de motocross!" Et il poursuit, toujours avec le sourire : "Pendant toute la course, je suis resté calme, j'ai étudié le pilotage de mon adversaire, j'ai vu où je pouvais le passer. Je suis resté concentré. J'ai pris la tête mais à trois tours du but, j'ai fait une petite erreur et Valentino Rossi m'a passé et il a haussé le rythme. Je me suis accroché et on est entré dans le dernier tour."

"Mon dernier tour a été parfait. Mon dernier freinage à la chicane a été parfait. J'ai fait attention, je lui ai laissé de la place. Ce que j'ai fait est correct. On était au contact, côté à côté. Mais je ne m'attendais pas du tout à ce que Valentino coupe dans les graviers."

Mon dernier tour a été parfait. Mon dernier freinage à la chicane a été parfait. J'ai fait attention, je lui ai laissé de la place. Ce que j'ai fait est correct

Marc Marquez

Sans le dire vraiment, le double Champion du Monde Honda a comme un doute sur la version de l'adversaire qui a regretté un contact du pneu avant sur son genou alors qu'il était déjà engagé dans la courbe, ce qui l'aurait forcé à quitter la piste et tirer droit. A la question de savoir si son équipe porterait une réclamation, Marc Marquez a répondu un "Je ne sais pas" lourd de sous-entendu sur sa frustration. Un "non" ferme aurait été de bon aloi. A une autre interrogation sur le fait de savoir si les officiels auraient décidé autrement du sort de la victoire s'il ne s'était agi du "Doctor", il a commenté : "L'avenir nous le dira."

Des phrases qui ont fait réagir le rival à la Yamaha qui lui a glissé une "rappelle-toi de Laguna Seca" sympathique avant de marteler une nouvelle fois sa vision des faits avec un "c'est ma version" sec. Puis le nonuple titré a détendu l'atmosphère en rappelant que tout ça était des réactions à chaud sur une brûlante conjoncture. Alors Marc Marquez est revenu à des citations plus lisses : "Je suis content de retrouver le podium et surtout heureux de retrouver du plaisir sur ma moto. C'était un bon week-end." Quand même.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Sous-évènement Course
Circuit Assen
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags assen, gp des pays-bas, honda, hrc, marc marquez, valentino rossi