Marc Márquez plus limité physiquement qu'il ne l'espérait

Marc Márquez a été plus gêné par son bras droit que ce qu'il avait anticipé au cours de la première journée d'essais du Grand Prix de Styrie et il se dit "frustré" par cette situation.

Marc Márquez plus limité physiquement qu'il ne l'espérait

Marc Márquez espérait se rapprocher de son meilleur niveau en arrivant au Red Bull Ring, étant de moins en moins gêné par son bras droit fracturé il y a un an, au terme d'une pause estivale au cours de laquelle il a repris une "vie normale" malgré une douleur encore persistante. Le Catalan a vite déchanté : s'il a été à l'aise quand la piste était humide, des conditions où son bras amoindri est moins sollicité et qui ont contribué à son succès au Sachsenring, il est apparu plus en difficulté en EL1 sur un circuit intégralement sec.

"Dans l'ensemble, les sensations ne sont pas mauvaises", a déclaré Márquez au site officiel du MotoGP. "Sur piste humide ça allait mais personnellement, ce n'était pas une bonne journée. Je m'attendais à de plus gros progrès dans ma condition physique au cours de la pause estivale et ça n'a pas été le cas en roulant, j'ai eu peu de mal. On verra durant le week-end. Ce qui est positif, c'est que le premier relais du jour était le plus mauvais. J'avais une sensation étrange sur la moto, j'avais une douleur à l'épaule mais je me suis senti de mieux en mieux tour après tour, et c'est le plus important. On verra demain si on peut encore progresser et si je me sens mieux. Si c'est le cas, on sera plus rapides."

"Je m'attendais à beaucoup mieux après la pause estivale", a-t-il ajouté lors de sa rencontre avec les journalistes. "Je m'attendais à bien piloter dès le début, je ne me suis pas bien senti. Je l'accepte. C'était important parce que quand on s'attend à des progrès et qu'il n'y en a pas, c'est frustrant psychologiquement mais c'est ma situation. Je vais essayer de travailler, j'ai déjà modifié ma position sur la moto pour trouver une solution."

Cette journée a permis à Márquez de réaliser que quelles que soient ses sensations et quel que soit son entraînement, seul le pilotage de sa Honda lui permet d'évaluer véritablement sa condition : "Je me suis beaucoup entrainé cet été, j'ai même fait du motocross, sans gros saut, un peu de 600 et des motos de route, mais le MotoGP est le MotoGP. Dès qu'on roule en MotoGP, on réalise son niveau. C'est pour ça qu'il fallait attendre les EL1. On peut faire tout ce qu'on veut à la salle, mais quand on est en MotoGP c'est différent. J'ai réalisé que je devais continuer à être sur une MotoGP et à faire des tours, parce que j'ai progressé comme ça dans la première partie de la saison, en enchaînant les courses pour que ça s'améliore. Je pense que je peux progresser au cours du week-end."

Une forte pluie pourrait perturber le déroulement du Grand Prix dimanche et créer un danger craint par de nombreux pilotes. L'averse tombée ce vendredi ne les a pas véritablement préparés à de telles conditions : "Le niveau de grip sous la pluie était bon, acceptable. Il y avait beaucoup d'eau sur la piste. Dimanche, il y aura des orages donc la quantité d'eau sera le plus gros problème sur la piste parce qu'il y a beaucoup de montées et de descentes."

"Dans cette situation, on peut facilement avoir des rigoles au milieu de la piste et ça devient dangereux pour l'aquaplaning. Mais aujourd'hui c'était acceptable. On ralentissait un peu dans le virage 2 pendant les essais mais ça allait."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Zarco sera "très performant" s'il progresse au freinage
Article précédent

Zarco sera "très performant" s'il progresse au freinage

Article suivant

Valentino Rossi, un futur retraité serein et loyal envers son équipe

Valentino Rossi, un futur retraité serein et loyal envers son équipe
Charger les commentaires